Les associations (dé)favorables de végétaux

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


TrustyJim a écrit le 11/05/2006 13:05 (ref msg # 1705 )
Dans les légumes il y a des associations fovorables et défavorables.
Qu'en est-il pour les arbres :
hendy a écrit le 11/05/2006 16:32 (ref msg # 1707 )
La juglone présente dans le feuillage du noyer(pluie) ralentirait la croisssance et provoquerait à la longue la désertification de sa base..

Mais des études plus pousser mettraient en cause le fort couvert de feuillaison(l' ombre) que possède ses arbres.. alors la privation du soleil serait plus importante et la privation de liquide..Beaucoup de publication donne des versions complètement différentes

Les plantes d' intérieur placer sous ses arbres ne souffrent pas de l' effet de la juglone car ils sont habituées à un éclairage moindre et l' on donne de l' eau..

Est ce l' effet cumulatif de la juglone dans le sol...
patrice a écrit le 13/05/2006 21:29 (ref msg # 1781 )
Euh... c'est un peu vaste comme question.

Certains ventent de semer des fleurs au milieu des vergers.
Là il s'agit d'une association fleur/arbre.

Ensuite association arbre/arbre... en association associations positives... je sèche !
Alex a écrit le 18/09/2006 13:44 (ref msg # 3443 )
"TrustyJim" a écrit :
Dans les légumes il y a des associations fovorables et défavorables. Qu'en est-il pour les arbres :


Bonjour,
On dit que la présence de plantes aromatiques, type sauge, au pied des fruitiers les préserve des attaques d'insectes et des maladies tout en attirant les pollinisateurs.
Ainsi, j'ai un ami qui plante des lignes de sauge au pied de ses cordeaux de pommiers contre les attaques de pucerons et, selon lui, la technique serait efficace.
patrice a écrit le 18/09/2006 14:18 (ref msg # 3447 )
Pour ma part je chercherais plus une plante à mettre au pied des fruitiers qui empecheraient les fourmis de passer pour monter mettre des pucerons à la cime... Et non chasser le puceron, qui ne monterait pas sans les fourmis.
hendy a écrit le 28/09/2006 15:34 (ref msg # 3614 )
Près de ma résidence j' utilise un gros aspirateurs industriel pour aspirer
les pucerons et fourmis et les résultats sont assez surprenant..
Alex a écrit le 28/01/2007 08:34 (ref msg # 5816 )
Voir http://lesbeauxjardins.com/jardinons/pot...
On y retrouve les "propriétés" de nombreuses plantes, en plus des compagnonnages (partie plus axée sur les légumes).
autrevie a écrit le 28/01/2007 10:53 (ref msg # 5823 )
si tu plante un accacia les fourmis cultiverons leurs pucerons sur l"accacia (de préference),ou bien seme de la capucine aux pieds.
le sureaux aide aussi,mais serais moins attractif que l'accacia.
à experimenter.
En Permaculture il ya bp d'association entre arbres
les principales symbioses sont surtout décritent à propos des "étages" recréer différents étages(jusqu'a 14)pour empecher toute concurence
liée a la lumière et aux différent enracinement.(tracant pivotant plongeant semi plongeant.)
il y a ensuite les sujet liée aux différentes symbioses qui enrichissent mutuellement les plantes,et parfois qui se protègent entre elle.
c'est un beau sujet,qui est vaste.
les lianes ont leurs fonctions,les plantes légumineuses,ou les inoculantes(culture de mycorhize),arbre accumulateurs(fixation des minéraux dans leurs feuilles)

Dans la nature "sauvage" ont voient rarement un arbre aussi sujet au maladies que nos plantation humaine.
les insects se disspèrsent face à la diversité;et la diversitée engenre des habitats pour les insecte prédateurs.
si il ya "monocuture" végétale il ya monoculture des insectes et c'est a l'humain de se fatiguer à ralentir leurs prolifèration,qui jamais ne s'arretera t'en que l'équilibre naturelle n'est pas rétablis.

le pépinièriste le plus proche de chez moi,à tellement de diversité qu'il n'a auqun traitement a faire.
mon verger se fait aussi agresser par des insects(chenilles,pucerons)et plus je met de diversitée(lavande sauge consoude oignons vivaces buissons légumineuse aulne d'italie)et moins il y a d'insecte ravageurs.
en tout cas le problème est résolu pour les pucerons.
il faudrais mulcher a la fougère(aigle)verte les arbres et légumes.....l'odeur dissuaderais les papillons de pondre sur l'arbre
je vais essayer cette année.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 28/01/2007 11:07 par autrevie
André a écrit le 30/03/2008 15:39 (ref msg # 15999 )
Quelques infos trouvées ici :
http://www.pfaf.org/database/plants.php?...

Lorsque de la ciboulette (Allium schoenoprasum) ou d'autres alliums sont cultivées sous des pommiers, cela peut prévenir ou guérir la tavelure.

Une vaporisation d'infusion de feuilles de prêle (Equisetum spp) peut aussi être utilisée contre la tavelure.

La grande capucine (Tropaeolum majus) cultivée au pied de l'arbre peut repousser le puceron lanigère.

Les pommes perdent leur saveur si elles sont conservées avec des pommes de terre et donneront également une saveur amère aux carottes ou aux pommes de terre stockées dans le même local.

Cultiver des pommes de terre près de pommiers rend les pommes de terre plus sensibles à la brûlure.

Entourer des pommes de feuilles d'érable (Acer spp) permet de conserver les pommes plus longtemps.

Les pommes se conservent mieux si elles sont cultivées dans un verger contenant un pourcentage élevé de trèfle.

Les pommiers poussent mieux et produisent des fruits de meilleure qualité lorsque des digitales (Digitalis spp) et des giroflées (Erysimum cheiri) sont cultivées dans le verger.

Le pissenlit (Taraxacum spp) produit de l'éthylène, cela permet d'accélérer la maturation des fruits si on en plante dans un verger.

Qui a testé et validé une de ces "recettes" ?
floyd a écrit le 30/03/2008 17:58 (ref msg # 16007 )
André aime ouvrir les boites de pandore des grands-parents bio. (grand-mère fait sexiste)
Chacune des recettes citées pourrait faire tout un sujet.

Mais il me semble que l'on peut distinguer:
1/ les prescriptions agronomiques: ex. le trèfle, la digitale, la PdT…
2/ les prescriptions sanitaires: ex. la prêle, le pissenlit.

Pour les premières, j'y retrouve plein de bon sens.
1/ Le trèfle fixe l'azote de l'air et favorise la nutrition nitrique du végétal.
2/ la digitale croit dans des sols acides qui conviennent aussi au pommier.
3/ la concurrence d'un arbre nuit forcément aux cultures dérobées.

Pour les secondes, le forum s'enflamme régulièrement.
1/ Celles qui ne font pas de mal si elles ne font pas de bien. prêle, ciboulette…
2/ Celles qui font joli, les capucines, la sauge, le pissenlit…
3/ Celles qui concernent le stockage… et sont rarement évoquées!

La bonne conservation des fruits voilà un sujet sur lequel tout le monde à un avis.
autrevie a écrit le 30/03/2008 19:01 (ref msg # 16009 )
Tres interessant André,je vais essayer l'histoire des giroflé.
André a écrit le 30/03/2008 19:23 (ref msg # 16010 )
OK mais j'aimerai bien savoir pourquoi la giroflée aurait un rôle bénéfique ?
azertien a écrit le 30/03/2008 23:09 (ref msg # 16014 )
Giroflée : Elle fleurit très tôt au printemps et attire les abeilles..(pollinisation)
La digitale : plante très toxique à éviter........
floyd a écrit le 31/03/2008 09:43 (ref msg # 16022 )
"azertien" a écrit :
Giroflée : Elle fleurit très tôt au printemps et attire les abeilles..(pollinisation)
La digitale : plante très toxique à éviter........

et je suis bien d'accord avec toi azertien
Yardenia a écrit le 31/03/2008 19:05 (ref msg # 16032 )
La digitale : plante très toxique à éviter

j'en ai plein les allées du potager, j'aime beaucoup ses fleurs. contrairement à la cigüe on ne peut pas la confondre avec une potagère donc sa toxicité n'est pas trop inquiétante... j'ai aussi de l'aconit, de la douce amère...
pour en revenir au sujet: l'ail au pied des fruitiers ne donne rien, à part d'avoir de l'ail redevenu sauvage partout.
azertien a écrit le 24/04/2008 00:15 (ref msg # 16564 )
Avantages de la giroflée. Plante résistante et très parfumée.
Pousse facilement, résiste à la sécheresse.
Après avoir récolté les graines à la fin de l'été, vous pouvez couper les tiges à mi-hauteur pour les bouturer.
Alex a écrit le 25/04/2008 08:05 (ref msg # 16591 )
Bonjour,

La rue fétide, Ruta graveolens, éloigne les pucerons !

Alex
floyd a écrit le 25/04/2008 19:40 (ref msg # 16604 )
de combien de mètres?
Alex a écrit le 06/05/2008 08:42 (ref msg # 16838 )
Bonjour,

De combien de mètres je ne sais pas, mais le seul rosier à peu près épargné par les pucerons en début de saison (avant que les coccinelles "n'attaquent") est celui planté à côté de Ruta graveolens.


Sur les associations favorables / défavorables, voir cette publication de l'EAP McGill assez complète : http://eap.mcgill.ca/Publications/EAP55f...
autrevie a écrit le 31/05/2008 06:36 (ref msg # 17476 )
on tombe tjs sur les légumes...
Nous sommes vraiment à la bourre en France,des cro-magnon arboricole.
les jeunes sont endoctriné dans les études qui ne se réfère que réussites passé et les plus agés ne vont pas vers des changement important...normale, faisons comme cella à tjs fonctionné...pourquoi vouloir plus...
la révolution arboricole des autres pays est tres silencieuse et personne n'en rapporte les fait en France...
nous avons plus de 200ans de retard par rapport à d'autre pays...
au en Amérique du sud..dans un état communiste les gens font de la permacultrue depuis ...preque le début..ils sont tellement en avance!
plus besoin de s'agiter comme nous autre!
les animaux insectes et asso végétale font la majeur partie du boulot d'entretien,une fois le concept appliqué,y a peu de chose qui reste à faire.


greffer.net >> Hors-sujet