cloque des pechers

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


kakou13 a écrit le 27/04/2009 08:37 (ref msg # 22662 )
bonjour,

du fait des pluies tres abondantes dans le sud de la france les pechers ont la cloque
c'est une maladie que je ne connaissais pas , aussi à tous ceux qui connaissent que preconisez vous pour enrayer cette maladie
j'ai exploré les sites concernant cette maladie mais je n'ai pas trouvé grand chose qui soit tres efficace

- quels produit employez vous ?
- ou l'acheter vous ?
- durée et frequence d'emploi?
klakos a écrit le 27/04/2009 19:44 (ref msg # 22673 )
"kakou13" a écrit :
- durée et frequence d'emploi?

Pour une année isolée : rien.
Sinon BB en hiver si la maladie a tendance à revenir tous les ans.

Il ne faut pas trop s'inquiéter pour un peu de cloque. L'été va vite te remettre de l'ordre là-dedans.
kakou13 a écrit le 27/04/2009 21:36 (ref msg # 22681 )
bonsoir ,

je vois que t'est optimiste nous n'avons pas l'habitude de voir de telle malaladie , car c'est exceptionnelle de voir des temps pareils
il faut dire que cette année entre la neige et la pluie on a été gaté
et je peux t'envoyer des photos de neige 50cm chez moi
manu486 a écrit le 17/08/2009 14:45 (ref msg # 24157 )
Salut,

Effectivement, tu es bien optimiste.
La cloque du pêcher est une maladie assez difficile à combattre une fois déclaré, et si elle n'est pas correctement éliminé, les spores du champignon se conserveront très bien tous l'hiver pour se re-multiplier au printemps suivant. Donc pour ma part, même si tu as correctement éliminé la cloque cette année, un petit traitement préventif à base de cuivre au printemps 2010 avant le débourrement sera sans doute nécessaire.

@+ Manu
oidium a écrit le 14/10/2009 23:04 (ref msg # 24579 )
Cette année mes pêchers de vigne n'ont eu qu'un petit début de cloque au printemps,et pui plus rien contrairement aux années précédentes.

Les résultats sont à vérifier sur plusieurs années,mais j'ai essayé deux méthodes bio,trouvées sur le forum webjardiner

-des coquilles d'oeufs non rincées suspendues dans de petits filets après les branches,et ceci avant l'apparition des feuilles,et surtout,qui a arrêté l'apparition de la maladie:
-traitement à l'extrait de pépins de pamplemousses,à raison de 8 gouttes par litre d'eau,en pulvérisations sur le feuillage(2 ou 3 fois à 15 jours d'intervalle)

L'extrait a l'air de bien marcher aussi sur d'autres maladiesidium,mildiou,jaunissement du persil etc,je vais essayer l'an prochain pour la rouille du poirier,et cet hiver je badigeonne les pommes tavelées avant de les mettre au fruitier,on verra si ça empêche de gagner.
patrice a écrit le 15/10/2009 11:15 (ref msg # 24584 )
Est-ce qu'il y a eu des sujets témoin pour cette expérience (c'est à dire des arbres dans le même secteur non traités avec ces produits) ?
oidium a écrit le 15/10/2009 22:53 (ref msg # 24588 )
En ce qui concerne la cloque,non,car je n'ai que 2 pêchers que j'ai traités tous les deux,mais il y a eu une nette amélioration après le traitement,rapidement visible,toutes les feuilles qui poussaient étaient saines.

Comme j'ai plus de poiriers,j'essayerai pour la rouille et je laisserai un témoin l'an prochain.

Il parait ,mais je n'ai pas les références,que ce traitement est utilisé assez fréquemment en Hollande pour les maladies cryptogamiques des végétaux produits en serres.
floyd a écrit le 16/10/2009 08:57 (ref msg # 24592 )
A consulter la toile, l'EPP semble être une panacée antibiotique et anti cryptogamique en santé humaine, animale et végétale et en protection du bois… pas moins. Beaucoup de revendeurs, du buzz, un ou deux livres sérieux (?)…
L'expérience hollandaise pourrait aider à se faire une idée.
Mais où trouver les références?
argos31 a écrit le 16/10/2009 16:40 (ref msg # 24594 )
Bonjour tout le monde -A ma connaissance cette année peu ou pas de cloque - Pour ma part : Les coquilles d'oeuf = " PIPEAU " Pour ce qui est ta mixture de pamplemouse : C'est quoi une huile essentielle ou autre on en vend oü ?? - 8 gouttes çà pèse o,4 grammes . soit 0,04 pour cent .Déjà Bonjour pour le diluer uniformément Mais des fois que les "hollandais " soient futés !!!- dans une serre ...... ( J'ai raclé de la propolis pour le monilia : Soit disant ,Les Italiens en sont satisfaits Donc si quelqu'un veut également faire l'éssai = Il passe lui donnerai la mixture)
thomass a écrit le 16/10/2009 19:48 (ref msg # 24602 )
Bonjour ! J'ai traité à la bouillie bordelaise + du souffre cet hiver et j'ai mis plein de coquilles d'oeuf au pied. Grosse attaque de la cloque au printemps ! Toutes les feuilles sont tombées ! Traitement à l'aliette, 3 pauvres feuilles sont sorties et ... c'est tout de tout l'été !!! J'espère qu'il reprendra l'an prochain ! ...
claudeduvar a écrit le 16/10/2009 20:00 (ref msg # 24603 )
pour le traitement au cuivre afin de lutter contre la cloque il faut respecter 2 dates, avant la chute des feuilles, la limite c'est fin octobre et au débourrement quand l'oeil à bois se déride et que les yeux à fleur se teintent d'un petit rouge à la pointe. en plein hivers une pulvérisation est toujours bien venue mais elle ne remplace pas ces deux la. le moindre oubli une année est tout est foutu. Les vertus de l'huile essentielle de pamplemouse font l'objet de nombreuses études en ce moment mais avant de franchir les labos, les certifications etc faut se satisfaire d'un dosage approximatif.
argos31 a écrit le 17/10/2009 08:46 (ref msg # 24606 )
Oui Claude O.K pour celui au gonflement des bourgeons. Mais "2 écoles" pour celui d'automne- Avant la chute des feuilles on léssive celles-ci et peu le bois - Aprés ou dés : Ca cicatrise mieux parait-il .(Le cuivre est nocif pour la terre) alors ??
oidium a écrit le 18/10/2009 22:08 (ref msg # 24619 )
Au sujet des coquilles d'oeufs,j'avais essayé aussi une année sans résultats probants,mais on m'a dit qu'il était important de les mettre avant l'apparition des feuilles et non après,dons j'ai réessayé cette année.Mais je ne pense pas non plus que tout seul ce moyen permette d'empêcher totalement les attaques de cloque.

En ce qui concerne l'extrait de pépins de pamplemousses,ce n'est pas une huile essentielle mais plutôt un hydrolat;on en trouve dans les magasins bio(officiellement pour les régimes!!),ça coûte dans les 20€ le flacon de 150ml,mais comme on en met très peu,le flacon va durer.

Bon,je pense que ça mérite d'être essayé ,c'est pourquoi j'en ai parlé,surtout que l'amateur a de plus en plus de mal à se procurer des produits de traitements en arboriculture,alors un truc simple d'emploi et bio,on peut toujours faire l'expérience...
floyd a écrit le 18/10/2009 22:25 (ref msg # 24620 )
L'action fongicide de la BB se poursuit à l'encontre de la flore du sol, d'où l'intérêt de maitriser l'usage qu'on peut faire du cuivre.

Concernant l'EPP, des utilisateurs se plaignent sur les forum bio, de la perte d'efficacité des formulations du commerce. Elles sont bien souvent déjà trop diluées pour prétendre à l'efficacité qu'on leur prête.

Répétons ce qui a été dit ailleurs sur le forum à propos de la cloque;
- brûler feuilles et bois de taille
- élaguer pour une meilleur "ventilation" du houppier.
argos31 a écrit le 19/10/2009 10:50 (ref msg # 24626 )
Merci oîdium (J'ai potassé ça sur ce qu'en disent les "vendeurs d'epp" c'est la panacée !!! ) Je vais l'essayer surtout pour le monilia des fruits .Daccord floyd ,mais les conidies ou spores semblent aussi anémophiles que certains pollens .Donc les voisins peuvent te contaminer aisement -Un chercheur à écrit une fois introduit dans la feuille on ne peut plus l'atteindre -La solution serait donc un préventif assez rémanent qui agisse sur "le talon d'achille" du mycellium l'éfficacité de l'epp doit être assez courte ( en supposant qu'il agisse)
floyd a écrit le 19/10/2009 11:25 (ref msg # 24628 )
Le talon d'achille de la cloque? En a-t-elle vraiment un…
Elle passe l'hiver sous forme de mycélium, planquée dans les écailles des bourgeons, prête à contaminer des épidermes sensibles dès le débourrement.
D'où l'intérêt d'un coup d'arrêt à l'automne et d'un coup de semonce (si j'ose dire) en fin d'hiver, en février par exemple après la taille.
argos31 a écrit le 19/10/2009 17:06 (ref msg # 24635 )
Faut pas désespérer =Un chercheur peut se gratter le "croupion" et devenir trouveur(Pour les arbos Amateurs ) Cela va de soit
oidium a écrit le 19/10/2009 22:41 (ref msg # 24637 )
Toujours au sujet de l'EPP,je viens de regarder le flacon,c'est de l'extrait hydroalcoolique de pépins et de membranes de pamplemousse,il y a aussi de le glycérine,la solution contient 16% d'alccol.
Le mien est de la marque Bioluxe,je l'ai acheté sur le net chez boutikalia,je ne sais pas trop si j'ai le droit de citer le nom,c'est une boutique avec des produits un peu bizarres,style new -age,zen,feng shui etc,enfin vous voyez....je l'indique si ça peut rendre service à quelqu'un qui n'arrive pas à en trouver.

Au sujet de le durée d'action,un traitement est recommandé tous les 15 jours,mais je ne l'ai fait que 3 fois
A noter que cela aussi stoppé l'oidium sur mes asters.
floyd a écrit le 19/10/2009 22:59 (ref msg # 24639 )
Tout l'art de tirer parti des déchets de l'industrie du jus de pamplemousse et de faire vivre une cascade d'intermédiaires.

Au vu de la composition, on peut commencer à ce demander si les solvants et autres excipients n'ont pas une part dans l'efficacité du tout, au moins contre les fungi.

Suis cependant impressionné si tu as pu sauver de l'odium tes asters, vivaces si belles à l'automne et si promptes à blanchir…
argos31 a écrit le 20/10/2009 09:03 (ref msg # 24642 )
Oui -d'autant quel'oïdium est hydrophobe , le seul fait de mouiller arrête la progression ( bien des produits font l'affaire pour le rendre bénin : chlore ,lait et surtout soufre ) pas si simple de prouver l'éfficacité d'un produit J'ai un cognassier qui va me permettre de texter le monilia fructigéna des abricotiers -Pour le laxa je le mettrai en complément ( trop dur à vérifier si la fleur séche c'est trop tard ) dans l'attente : profitons de ce que nous à lègué Pendore


greffer.net >> Hors-sujet