greffage des tomates

greffer.net >> Plantes potagères

kakou13 a écrit le 15/02/2009 10:35 (ref msg # 21599 )
bonjour,

je souhaiterais employer la greffe dite "cure dent" mais j'aurais besoin d'une explication le greffon vu sur la photo est introduit dans le porte greffe simplement ou alors il faut le biseauter en V avant de l'introduire dans le porte greffe ........... quel est la meilleure methode ?
patrice a écrit le 15/02/2009 10:51 (ref msg # 21601 )
Je l'insère tel que sur la photo du tutoriel, en rappant (effleuré) les cotés.

Le plus simple est la greffe en approche... (ca évite de t'embeter avec les protections anti deshydratation...). Au repiquage, tu mets cote à cote dans le meme pot une jeune pousse de porte-greffe et une autre jeune pousse de ta variété à cultiver...
kakou13 a écrit le 15/02/2009 11:08 (ref msg # 21602 )
merci Patrice pour ta reponse je vais essayer cette methode
patrice a écrit le 15/02/2009 11:11 (ref msg # 21603 )
A noter qu'il existe, selon certains sites, des variétés de tomates non hybrides qui font de bon porte-greffes. (variété "Petit moineau", etc.).
kakou13 a écrit le 15/02/2009 12:09 (ref msg # 21604 )
je demande cela car j'ai commandé des PG chez beaumaux avec d' autres legumes .

cette année je vais essayer le greffage des tomates ..... on verra
par rapprochement des 2 pieds , combien de temps il faut compter en moyenne pour que la greffe soit satisfaisante

- autre question y aurait il quelqu'un qui aurait essayer le polyter , produit hydo retenteur fertilisant ?
patrice a écrit le 15/02/2009 12:19 (ref msg # 21605 )
"kakou13" a écrit :

cette année je vais essayer le greffage des tomates ..... on verra
par rapprochement des 2 pieds , combien de temps il faut compter en moyenne pour que la greffe soit satisfaisante


j'ose mes ligatures à 20 jours.
les pinces à linge sont très bien pour maintenir la greffe par approche.


- autre question y aurait il quelqu'un qui aurait essayer le polyter , produit hydo retenteur fertilisant ?

merci de faire un sujet à part pour cette question, sinon tout va etre mélangé
arnaud a écrit le 09/03/2011 22:28 (ref msg # 29762 )
Salut ! On peut trouver toutes sortes de tomates anciennes et des graines de porte greffe petit moineau sur le site "manon collard.com" a des prix plus que convenables (port compris)
arnaud a écrit le 09/03/2011 22:39 (ref msg # 29763 )
Salut ;je n'ai trouvé aucun avantage a greffer une tomate (st Pierre) sur une pomme de terre (bf15) des pommes de terre ( peu )
comme des billes ,des tomates (peu) comme des cerise
J'imagine que le système racinaire de la pomme de terre n'est pas suffisant pour faire fructifier la tomate et que la photosynthèse de la tomate ne suffit pas à produire des tubercules
patrice a écrit le 10/03/2011 05:42 (ref msg # 29764 )
"arnaud" a écrit :
Salut ! On peut trouver toutes sortes de tomates anciennes et des graines de porte greffe petit moineau sur le site "manon collard.com" a des prix plus que convenables (port compris)


super la pub
on en trouve aussi gratuitement sur : http://semeurs.free.fr/wiki/index.php?ti...

je n'ai trouvé aucun avantage a greffer une tomate (st Pierre) sur une pomme de terre (bf15) des pommes de terre ( peu )
comme des billes ,des tomates (peu) comme des cerise


cela n'a que pour intérêt la curiosité de greffe.
François du Perche a écrit le 10/03/2011 15:28 (ref msg # 29766 )
ces greffes de tomates ont l'air intéressantes pour le climat normand où les premières gelées coïncident parfois (comme en 2010 où l'été a été pourri) avec le mûrissement des premières tomates.
J'envisage de semer en appartement, bien au chaud, des "Petit Moineau" et des "Green Zebra", de greffer par approche, et de mettre en terre début juin.
1) Est-il intéressant de greffer le Petit Moineau assez haut (30 à 40cm par exemple, voire plus) pour avoir un vrai tronc & le maximum de vigueur & ne pas avoir à se baisser ou est-ce une perte de temps inutile ? Si oui, on peut faire l'approche sur les marches d'un escabeau.
2) a-t-on avantage à avoir un porte greffe bien avancé et un plant-greffon plus jeune, ou les deux du même âge voire l'inverse, tout cela pour que ça démarre & que ça produise le + vite possible quand c'est mis en terre.
3) j'ai lu qquechose sur une théorie "bio" de "solarisation" des sols (destruction par la température - on compte sur le soleil - des principes pathogènes avec un polyane transparent appliqué au sol pendant 2 mois). Il serait assez facile de faire un carré de 60cm de côté en polycarbonate alvéolaire bon marché avec un trou central (et éventuellement une glissière découpée pour l'enfiler latéralement) qui remplirait cet office + garderait l'humidité et la chaleur de la terre + préserverait des mauvaises herbes, liserons, etc. Cela permettrait peut-être de gagner quelques semaines pour ceux qui trouvent qu'une mini-serre, c'est vraiment moche dans le paysage si on ne peut pas l'installer dans un endroit à l'abri des regards.
Ferréol a écrit le 10/03/2011 15:58 (ref msg # 29767 )
Bonjour,

greffer les tomates chez moi n'a jamais avancé la production des fruits, par contre, les plantes ont une meilleure vigueur, ont moins de problèmes avec les maladies du sol (notamment les nématodes) et offrent une meilleure production tout en nécessitant moins d'arrosages.
Au niveau des résistances conférées à la partie aérienne, je reste sceptique (une année de mildiou j'ai quand même remarqué que les plants greffés n'ont présenté des symptômes que quelques jours après les plants non greffés mais rien de plus).

Pour gagner en précocité, assez paradoxalement, je pense qu'il ne faut pas faire ses semis trop tôt. Depuis quelques années, je fais mes semis aux alentours du 15 avril et je suis un des premier à récolter des tomates (en pleine terre bien évidemment) dans mon entourage.
Le fait de faire ses semis trop tôt, a mon avis cause deux problèmes. Les gens plantent leurs tomates trop tôt, alors que les nuits sont encore trop fraîches ce qui bloque la végétation. Ils plantent aussi des plantes trop grandes qui ont souvent eu faim et soif dans leurs tout petits pots et qui du coup ont bien du mal à repartir...
Sinon, chez mes parents, dans le Haut-Jura où on peut avoir des températures <5°C n'importe quand dans l'année (j'ai déjà vu 4°C le 20 juin, 3°C le 13 juillet et 5° le 12 août), il n'y a qu'une seule solution pour avoir des tomates, c'est de les planter contre un mur bien exposé.

Sinon pour tes questions:
1) petit moineau est une plante buissonnante ne formant pas de vrai tronc, mieux vaut la greffer assez bas. C'est d'ailleurs un principe général de la greffe que j'ai entendu plusieurs fois, plus on greffe bas, plus on a de vigueur, plus on greffe haut, moins on en a...

2) il vaut mieux avoir un porte greffe un peu plus avancé que le plant greffon.

3) la solarisation est une technique assez efficace mais il vaut mieux faire ça sur une surface un peu plus grande (pour bénéficier de l'inertie d'un plus grand volume). Ceci dit, si tu greffes tes tomates, c'est justement pour t'affranchir des problèmes de maladie du sol. Certains te diront que deux précautions valent mieux qu'une mais je pense que faire l'un ou l'autre est déjà pas mal.
floyd a écrit le 10/03/2011 16:18 (ref msg # 29768 )
Solarisation; La méthode est bio mais le résultat ne l'est pas…
S'affranchir des fongicides et des nématicides chimiques et des passages à la vapeur comme cela se pratiquait abondamment en culture sous serre, semble un réel progrès.
Il reste que stérilisé par la chaleur, fusse-t-elle du soleil, un sol est privé de la faune et de la flore utile. Pire il est "vide" ou presque de cette vie que l'on entend préserver. Voilà pourquoi le résultat n'est guère satisfaisant.
Cela veut également dire que la bestiole survivante ou le germe qui aura échappé au traitement pourront se développer sans concurrence aucune. Si c'est un pathogène ou un ravageur qui gagne à cette loterie, bonjour les dégâts.
François du Perche a écrit le 10/03/2011 17:02 (ref msg # 29769 )
merci Ferreol pour ces précisions. Je suis un peu déçu car j'avais cru comprendre que la fructification était avancée grâce à la greffe, or ton expérience montre le contraire. Je n'ai pas trop de pb de maladie, je traite, mais pas de façon très scientifique, au gré de l'humeur, avec purin de consoude et de prêle (préparations maison), bouillie bordelaise, bicarbonate de potasse +savon noir +huile de neem ou huile de noix(5 fois moins chère), de temps en temps, avec les fonds de pulvérisateurs destinés aux pommiers. J'ai arrêté depuis 2 ans de pulvériser du purin d'ortie, ça sent vraiment trop mauvais, c'est incompatible avec une vie de couple !
mur plein sud : j'en avais mis 2 pieds l'an dernier, ils n'ont pas fait mieux que les autres qui étaient sur un espace dégagé, c.à.d plein de tomates qui ne sont pas parvenues à maturité (contrairement à 2009 où j'avais fait une super récolte de Green Zebra et d'Evergreen sur un espace dégagé non abrité.)
Si ça ne produit pas plus tôt, ça limite l'intérêt pour moi. Je ferai peut-être un essai comparatif pour voir & m'entraîner à la greffe (basse).
Solarisation (Floyd): ça m'étonnerait qu'un malheureux carré de polycarbonate "cuise" toutes les bêbêtes sous terre, alors qu'un polyane noir, qui doit encore plus chauffer attire les vers de terre. Si ça pouvait faire gagner qques ° au sol, surtout l'empêcher de se refroidir la nuit, ce serait bénéfique.
patrice a écrit le 15/03/2011 06:47 (ref msg # 29798 )
"Ferréol" a écrit :

greffer les tomates chez moi n'a jamais avancé la production des fruits .


Oui il vaut mieux s'orienter vers des variétés adaptées :
http://semeurs.free.fr/wiki/index.php?ti... (critère "précocité" ou "bon comportement dans les régions froides ou à saison courte")
François du Perche a écrit le 15/03/2011 11:26 (ref msg # 29803 )
merci Patrice pour l'info. Sur ce site très complet, ils disent que Petit Moineau est hative alors que Green Zebra* est tardive, est-ce-que le PG n'influence pas la date de fructification ou est-ce seulement le greffon qui détermine à 100% cette caractéristique ? J'ai pu me procurer également des graines de cornue des Andes et noire de Crimée qui sont plus hatives que Green Zebra* , ça permettra d'échelonner la production (si production il y a).

*je n'ai jamais mangé d'aussi bonnes tomates


greffer.net >> Plantes potagères