tailler les grands rameaux verticaux

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


ROSSA a écrit le 13/01/2009 12:58 (ref msg # 21108 )
j'ai plusieurs arbres qui tous les ans ont de grands rameaux très verticaux de 1.5 à 2 m
il s'agit d'un pommier et de pruniers et d'un poirier , les premières années bien sur il y avait deux branches que j'ai racourcies, puis l'année suivante de meme en supprimant aussi ce qui était au centre et ainsi les autres année les arbres se sont donc étalés peu à peut ils ont maintenant 6 ou 7 ans 3 à 4 metres de haut mais surtout le pommier toujours tandance à produire ces très longs rameaux, la question que je me pose faut t il continuer à les racourcir? car je pense qu'ils ne fructifient pas mais sur des arbres qui ont maintenant 7 ans est ce normal?
doit ont tailler aussi le poirier et le prunier? j'ai un abricotier qui a un peu aussi cette tandance mais je préfère ne pas le toucher
bataille41 a écrit le 13/01/2009 14:05 (ref msg # 21109 )
bonjour
ces grands rameaux verticaux sont appelles "gourmands"ils poussent sur des arbres sains et vigoureux;sur des arbres de quelques annees ils ne servent à rien si ce n'est que de consommer de la sève .ils doivent etre coupés sur tous les arbres sauf dans un cas ou ils pourraient se substituer à une charpentière deffectueuse.
Eric a écrit le 13/01/2009 17:44 (ref msg # 21116 )
Ne serait il pas possible d avoir un photo du ou des arbres ?
Ce sera plus facile pour tous de se faire une idee du probleme.

En ce qui me concerne ,je n ai jamais ou tres rarement ce
type de branches dans mes arbres .Le seul cas ou cela ce
presente est celui de mes 3 poiriers que je m obstine a tailler
en espalier .
Lors que l on taille un arbre lors de sa formation il faut veiller a toujours
garder un tronc principal et donc une tete .J insiste sur cette tete
parce qu en general les arbres sont vendu avec 3 tetes .Il faut donc en sacrifier 2 .Ce qui est l occasion de produire des greffons .
La mise a fruit sera retarde d un ans ou 2 mais apres il n y a plus rien a
faire ,sauf retirer les branches malades ,cassees ou qui se croisent.

Comme je ne suis pas doue pour les explications je vous propose de
parcourir ce site qui me semble complet .
http://verger-des-dix-bonniers.skynetblo...

Mais il y en a dautres tout aussi bien ou mieux fait.
floyd a écrit le 13/01/2009 18:52 (ref msg # 21119 )
Les explications fort bien illustrées de nos amis arboriculteurs belges me semblent fort inspirées des travaux et publications que j'ai eu le plaisir de vous proposer;
-Conduite des arbres fruitiers de Lespinasse et Leterme,
https://www.greffer.net/forum/viewtopic....
-Taille raisonnée de Prieur.
http://www.conservatoire-jardins-paysage...
Eric a écrit le 13/01/2009 19:20 (ref msg # 21120 )
Pardonne moi Floyd ,je ne souhaite pas te faire ombrage.

D autant que je ne me souvenais pas de ces 2 postes.Je suis
familiarise avec cette technique parce que j ai suivi un cours
d une journee au CRIE de Modave.Mais je pratiquait cette technique
depuis bien avant,plus par paresse que pour des raisons
scientifiques .N empeche que le resultat a ete au dessus de mes
esperences .C est en suivant ce cours que j en ai compris la raison.
floyd a écrit le 13/01/2009 20:47 (ref msg # 21122 )
Sincèrement, aucun soucis Eric…
Peux-tu nous dire ce qu'est le "CRIE de Modave" ?
jamaloup a écrit le 17/02/2009 19:48 (ref msg # 21652 )
si votre arbre insiste a produires ces fortes branches comme vous dites , qui sont des gourmands ,c'est que vous n'arrivez pas à etablir un equilibre dans la vegetation de votre arbre , but recherché par tout tailleur .. plus un arbre est vigoureux, fort , jeune , plus la taille est haute pour epuiser la seve , plus votre arbre est faible, agé, trop fructifere ,plus la taille est basse ,vous ecrasez pour reduire le debit de la seve et la contenir dans peu d'oeils vegetatifs .. d'où peut etre que vous avez un jeune arbre trop vigouraux qui cherche a etre formé , et que vous taillez severement , il reagit en emettant beaucoup de bois ..
un autre facteur ,l'espece /variété que vous taillez et ses caracteristiques , une reine claude et une sierraplum sont tte deux un prunier mais la forme de l'arbre ,leur mode de fructification sont complettement differents ,il faut connaitre ce que demande votre varieté pour pouvoir la tailler convenablement .
floyd a écrit le 17/02/2009 22:00 (ref msg # 21655 )
Salut jamaloup,
J'espère que tu pourras avoir accès à l'ouvrage de Lespinasse et Leterme sur la conduite des arbres fruitiers.

Pour chaque espèce il donne les dernières techniques professionnelles et fait le point sur les connaissances les plus actuelles de la physiologie végétale des fruitiers.

C'est donc assez technique, mais je suis sûr que tu pourras tirer profit des nombreuses informations contenues dans le livre.

Il devrait faire évoluer ton approche actuelle de la taille.

Je te souhaite une lecture passionnante.
jamaloup a écrit le 18/02/2009 17:48 (ref msg # 21676 )
merci pour la suggestion floyd !!malheureusement on ne trouve pas ce genre de livres dans les librairies chez nous , difficilement disponibles dans certaines bibliotheques d'instituts d'agronomie ou autre , le grand public des amateurs comme moi n'a d'autre choix que l'empirisme ,et l'experience ..
je suis conscient que ce qu'on applique ici est assez depassé , nos connaissances sur la phisiologie vegetale est puisée plus dans notre experience que dans la documentation specialisée .
si cet ouvrage est destiné aux agriculteurs professionels ,il ne doit pas interesser outre mesure les amateurs que nous sommes ,non ? on n'a pas du tout la meme conception du role qu'a un arbre , posserder un pommier ou un abricotier dans son jardin et le tailler comme on le taille dans un verger intensif est une aberration à mon sens , seulement je suis d'accord avec vous que les connaissances de base doivent evoluer , et meme un amateur trouvera des choses à en tirer dans le sens qu'il prefere meme s'il n'est pas necessairement celui d'un professionel.
floyd a écrit le 18/02/2009 19:20 (ref msg # 21680 )
S'en tenir aux techniques et recettes mises au point durant le XIXe siècle et à peine révisées pendant le première moitié du XXe, c'est dommage.
Voilà pourquoi j'insiste parfois "lourdement" sur la nécessité de prendre connaissances des travaux scientifiques et techniques menés depuis une trentaine d'années.

Des amateurs éclairés comme toi ont sans doute constitué des associations, du type "croqueurs de pommes". Cela peut permettre de créer et d'animer une bibliothèque technique.

Une autre possibilité serait de contacter les écoles d'agricultures, mais je connais bien mal leur organisation en Algérie. Des formations aux techniques de l'arboriculture existent j'en suis sûr. Les enseignants peuvent répondre favorablement aux demandes.

Et bien entendu il y a toujours le forum…
jamaloup a écrit le 19/02/2009 18:34 (ref msg # 21706 )
on est entre amis et t'as tt à fait le droit d'insister lourdement floyd , on est tous là pour apprendre l'un de l'autre je pense , je suis parfaitement conscient que l'amateur que je suis , en algerie de surcroit ne peut pretendre etre au fait des dernieres innovations, c'etait idiot de ma part de donner des conseils aux autres, seulement je repete encore une fois , il faut faire la part des choses,et accepter que les autres taillent leurs arbres comme on le faisait au debut du siecle dernier.. là on aborde un probleme plus philosophique que technique ,vous etes convaincu que l'ancienne façon est fausse , moi je pense qu'elle est seulement differente ; eric dans le post d'avant dit acheter un arbre sur tige preformé avec trois tetes, il a été formé dans une pepiniere française pour etre plus tard mené classiquement avec trois charpentieres meres .;etc .. pourquoi dire : jamais !! plus d'une tete ? c'est comprehensible pour vous puisque vous avez adopté l'axe vertical où il ny'a qu'une tete , mais ceux qui preferent le gobelet?
g vu un fermier au texas (sur le net biensur ) cultivant des centaines d'hectares tailler ses pommiers au mois d'avril , coupant des branches chargées de fruits .;il a ses raisons pour le faire , il suffis de les comprendre , l'axe vertical qui est une invention française a beaucoup de succes dans le monde c'est vrais , mais les methodes anciennes traditionelles doivent aussi avoir droit à etre perpetuées ,non?
vous avez la chance de vivre dans un tres grand pays agricole, la france est une reference mondiale , son systeme de formation , de vulgarisation, son monde associatif dedié au monde de la terre est essentiel pour le developpement et la diffusion des techniques parmis les amateurs comme parmis les professionels, vous pensez que c'est ainsi partout, en algerie ya rien de tt ça , nous n'avons pas d'ecoles d'agriculture , les metiers de base de l'agriculture ne sont pas enseignés , les greffeurs , les tailleurs apprenent sur le tas, beaucoup d'arboriculteurs travaillent ces dernieres années avec des espagnols et des italiens , des equipes de tailleurs praticants les methodes de taille moderne se forment dans ces fermes
floyd a écrit le 19/02/2009 23:31 (ref msg # 21715 )
Bonsoir jamaloup,
Comme je te le disais je connais bien mal la situation de l'enseignement en Algérie. Au Maroc je sais que l'institut Hassan 2 forme des ingénieurs en horticulture. Il y a eu une longue coopération avec l'école d'horticulture d'Angers. Un exemple assez positif.

Puis-je te suggérer de constituer avec d'autres amateurs une version algérienne de nos "croqueurs de pommes"? Leur préoccupation est précisément de conserver les variétés et les techniques anciennes.

Pour revenir sur les sujets plus techniques, je te rejoins, il faut adopter pour chaque espèce et pour chaque mode de production, le porte-greffe, la forme, la machine ou la main d'œuvre les mieux adaptés.

Le forum sera ravis de répondre à toute question.
jamaloup a écrit le 20/02/2009 19:18 (ref msg # 21725 )
j'espre qu'on est pas entrain d'ennuyer nos amis du forum avec notre different enrichissant , on a fini par s'entendre donc , il est indispensable d'etre au fait des evolutions techniques ,en matiere de taille , de conduite des vergers, des derniers pg selectionnés etc ..., celà va de soit ..mais celà n'empeche pas d'avoir des mecanismes , des structures qui s'occupent de la sauvegarde des anciennes especes,comme des anciennes pratiques culturales , une espece d'archives vivants, chez vous en france vous reussissez les deux choses à merveille , les croqueurs de pomme qui est un icone du monde associatif s'occupant de la sauvegarde d'une part importante du patrimoine genetique de votre pays a peu de''xemples dans le monde , encore moins dans un pays du tier monde comme chez moi, avoir son egale en algerie serait le reve de beaucoups de passionnés comme moi certe , mais passer à la realité est difficile actuellement , juste un petit aperçu, je fais parti de ceux qui ont fuit le terrorisme il ya 15 ans en quittant une partie montagneuse sur l'atlas blideen au centre de l'algerie , la region qui a été victime des flammes plutard a vu disparaitre des dizaines de varieté de figues , de grenadiers , j'en suis convaincu certaines introuvabes ailleur , je connais qqn qui possedait 25 varietés de figues , toutes disparues.. toute cette region reste inaccessible jusqu'à maintenant .
la cooperation entre des institus specialisés comme l'ensh d'anger et un institut comme l'iNA H 2 du maroc dependent des accords entre etats , et j'en suis d'autant plus sensible à cette question qu'une de mes plus grandes deceptions est de ne pas avoir pu faire horticulture comme formation parceque inexistante en algerie .
seulement , seulement les choses sont en gestation , il ya de la volonté pour entamer des choses , et je suis de ceux qui pensent qu'on ne fera rien sans nos amis en france qui sont nombreux, en attendant je suis sur ce forum et d'autres justement pour profiter de vos idées floyd et les autres .. mais aussi pour se connaitre ,on commence à le faire pourvu que ça dure longtemps .
André a écrit le 20/02/2009 21:43 (ref msg # 21729 )
Je crois que tout le monde sera d'accord pour dire que l'important est de découvrir les différentes techniques existantes puis de choisir celle qui convient le mieux à ses objectifs (jardin d'agrément, verger industriel, etc..)

Il est vrai que nous avons, nous en France, souvent du mal à nous rendre compte de la chance que nous avons de vivre dans un pays qui, malgré notre tendance à râler quotidiennement, reste un des plus beaux pays du monde.

Jamaloup, je forme le vœu que l'Algérie (que mes aïeux ont bien connu) retrouve au plus tôt la paix absolue et définitive à laquelle chacun a droit et que puisse pousser tranquillement les vergers les plus beaux de figuiers, grenadiers, dattiers et autres.

Inch' Allah comme on dit chez vous !

PS: pour en revenir au thème initial de ce topic, pleins d'infos sur les gourmands ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gourmand
jamaloup a écrit le 22/02/2009 20:50 (ref msg # 21740 )
merci andré , nchallah comme vous dites !! je pense que tout français doit etre fier de l'image qu'a le monde de la france verte , agriculture , paysanerie, tourisme ,culture et traditions ..
le sujet donc .. je pense que sur certaines especes en jeune age il est difficile de se debarasser des gourmands ,il faut gerer cette phase de forte croissance en eliminant ces gourmands intelligement , sur pecher par exemple les premieres années il faut intervenir deux fois par an, taille d'hiver mais aussi et surtt taille en vert où le gros de la vegetaion mal placée surtt les gourmands sont eliminés favorisant les rameux mixtes et preservant les meres de tte concurence ...encore une fois ,c'est un avis parmis d'autres ..
Jayjay a écrit le 22/03/2009 11:14 (ref msg # 22152 )
Je suis allé visiter le site du verger des 10 bonniers.
Sur les photos, lors de la création du verger, on voit clairement que le sol est constitué d'argile et de plaquettes de calcaire.

Le verger a été planté en poiriers.

Or, j'étais persuadé que les poiriers n'aiment ni l'argile, ni le calcaire...
D'autant plus qu'ils ont planté des hautes tiges, avec racines plongeantes...

Votre avis ?


greffer.net >> Hors-sujet