Résistance au froid du figuier

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


TheChti a écrit le 10/01/2009 16:22 (ref msg # 21067 )
Bonjour à tous,

J'ai un tout petit figuier planté en fin 2007 et j'aimerais avoir votre avis sur sa capacité à supporter les températures hivernales (c'est normal on est en hiver en même temps ...) que l'on a actuellement.

Il doit résister à des températures qui atteignent en ce moment -11°C la nuit (-2 ou -3 °C le jour) sans aucun vent depuis plus d'une semaine.

Dans le doute, j'ai rempli son grillage (qui sert de protection contre les lapins mais ils ne sont jamais venus autour) de feuilles sèches des noyers qui se trouvent juste derrière.

Ai-je un espoir de le retrouver en vie au printemps ou pas ?





Sur l'image il y a deux petits tuteurs en bambou et une branche qui sort à l'extrême droite.
gaia-project a écrit le 10/01/2009 17:37 (ref msg # 21070 )
Il faudrait déjà connaitre la variété.
Je ne pense pas que ton figuier soit en péril. Ces plantes sont tout de même assez résistants au froid. Pour ma part j'en cultive dans les Vosges et chaque hiver ils prennent du -15°C et ne bronche pas (les miens sont un peu couverts.).
a écrit le 10/01/2009 21:09 (ref msg # 21072 )
Oui tout dépend de la quantité d'humiditée dans le sol.
j'ai eu des témoignage des figuier du portugale et espagnole s'adapter au froid locale (-20°c)
les miens résistent tous à cette température s'ils sont planté en sol drainé et butté la première année.
floyd a écrit le 10/01/2009 21:58 (ref msg # 21074 )
Le buttage de la vigne faisait partie des pratiques traditionnelles du vignoble. Un gros travail qui permet la protection du colet de la plante.

Craindre encore plus le dégel brutal de la partie aérienne lorsque le sol est encore gelé, et les risques de déshydratation qui vont de pair.

La solution de TheChti avec grillage et bourrage de feuilles sèches est certainement la plus efficace. Il est sans doute tard pour élargir le périmètre de cette protection.

On ne taille pas pendant le gel, période bien inconfortable pour le tailleur, et bien sur pour éviter, comme cela a été dit, de provoquer des fissures dans les tissus végétaux gelés.

On recommande de sectionner les branches visiblement atteintes de dégats dès le dégel. Une précaution nécessaire pour limiter le pourrissement toujours possible.
TheChti a écrit le 10/01/2009 23:41 (ref msg # 21075 )
Le sol est calcaire et bien drainé. Il est en outre assez sec, ça me parait donc bien engagé mais je croise les doigts tout de même

Le sol est bien dur puisque dans le village où je me trouve, une personne a été enterrée et il a fallu utiliser un marteau-piqueur pour creuser ... tandis que les taupes (je les trouve nombreuses par ici cette année) continuent leur labeur inlassable. J'arrive à limiter les dégâts (vive les pétards) mais j'avoue apprécier particulièrement leurs mottes pour mes pots


greffer.net >> Hors-sujet