Bouturage avec pré stratification ?

greffer.net >> Multiplication végétative

patrice a écrit le 22/12/2008 15:13 (ref msg # 20866 )
Bonjour.

Comment procédez-vous pour vos bouturages de rameaux d'espèces caduques?

Repiquées en terre directement en période de repos végétatif?

Ou bien mise en stratification tel un greffon (jauge ou frigo), tri des boutures qui ont bien formé un cal, repiquage en pleine terre au printemps?
plumesagilles a écrit le 23/12/2008 06:34 (ref msg # 20883 )
Bonjour
Personellement je n'ai jamais stratifié de boutures , d'ailleur je pense que la meilleur période pour bouturer ,c'est de fin aout a la chute des feuilles a l'éttouffé Les boutures hivernale a part pour les éspeces bouturant facilement ne donnent pas de tres bon résultats ,meme en hors gel
Mais c'est une idée a tester pour éssayer de faire raciner au printemps
Alex a écrit le 23/12/2008 09:39 (ref msg # 20888 )
Bonjour,

Plus le temps passe, plus je favorise les boutures de bois semi-aoûté à l'étouffée. Les résultats sont vraiment excellents.

En revanche, je ne manque jamais une occasion de mettre mes déchets de taille exploitables dans un mélange sable + tourbe au pied d'un mur au Nord. Au printemps, je fais le tri et je repique ce qui s'est enraciné. Puis je remets tous les autres rameaux qui me semblent sains dans le pot tourbe + sable tout le printemps. Je refais une visite au début de l'été.

Les résultats sont assez bons pour les espèces se bouturant facilement (forsythia, spirée, etc.); mais assez décevants pour les essences réputées difficiles... D'un autre côté, ça ne demande vraiment pas de travail

Alex
druere a écrit le 20/07/2010 19:24 (ref msg # 27732 )
Je deterre ce sujet car un ami m'a procuré "encyclopédie des connaissances agricoles Arboriculture fruitière de J Vercier (depot légal 1910)
Il est fait état de la stratification préalable afin de multiplier les chances
d'enracinement - Stratification dans du sable boutures dans des lits superposés de sable, ou encore en bottes debout et a demi enfoncé dans del'eau courante ou dans un baquet dans lequel vous avez jetté une poignée de poudre de charbon afin d'éviter la putrefaction - durée 4 à 6 semaines puis mise ne pépinière (cognassier - mirobollan - paradis - doucin) Il n'estpas fait état de l'époque
floyd a écrit le 21/07/2010 22:10 (ref msg # 27741 )
Merci druere pour ce déterrage.
Outre les noyaux que je savais être utilement stratifiés, j'apprends que l'on dénommait ainsi ces pratiques de conservation de rameaux en vue du greffage ou du bouturage.
Une simple "mise en jauge" évoquait pour moi assez bien ces techniques.

Bref cela semble être efficace pour attendre la saison la plus propice pour une mise en culture. Mais encore être une phase préliminaire durant laquelle l'apparition d'un cal signale la réorganisation des tissus végétaux sous l'effet de l'auxine issue du bourgeon apical en vue de l'enracinement.


greffer.net >> Multiplication végétative