expérience en marche..

greffer.net >> Autres techniques et expérimentations

hendy a écrit le 13/12/2008 15:27
je fais une tentative de transfert..

Les feuillages panachés....

Je tente un transfert de panachure (virose) avec.. noix du Japon.. gland de chêne.. marron.

Les mises en contact sont très importantes
patrice a écrit le 13/12/2008 18:42
et techniquement, tu réalises cela comment?
hendy a écrit le 13/12/2008 20:44
Il faut que j' attende quelque résultats avant..
Alex a écrit le 14/12/2008 14:22
OK... Nous avons hâte de savoir

Alex
a écrit le 15/12/2008 17:47
c'est un peu glauque de contaminer d'autre plante par un virus....mais c'est tellement beau les panachures!
il s'est passé un truc bizzard au printemps dernier des feuilles d'orties créaient les memes couleurs que les fleures de la consoude grandiflorum (blanc dégradé jusqu' a rouge)ces plantes étaient cote à cote,curieux que les feuilles de l'ortie prenaient les meme teinte que les fleures de consoudes naissante n'est ce pas!
tout est redevenu normale quelques semaines apres.
hendy a écrit le 16/12/2008 03:59
Si l' on avait pu faire des prélèvements du feuillage pour chacune des colorations et faire une vérification chimique, virale ou autre..

Malheureusement on ne peut souvent faire ce genre de chose alors on rêve.
floyd a écrit le 16/12/2008 09:45
c'est un peu glauque de contaminer d'autres plantes par un virus

L'occasion de redire que c'est aussi mon sentiment. C'est un domaine où l'on joue un peu à l'apprenti-sorcier. Désolé Hendy, je trouve que l'on entre, avec les panachures, dans le couloir de la manipulation génétique.

Pour autant, les sujets ainsi infectés ont une moindre vigueur. Bien rares sont ceux qui peuvent se reproduire durablement sans intervention humaine telle que bouture ou greffage.
Frequemment, un rejeton du type, vert, vigoureux, prend l'ascendant sur le plant. La partie "malade" est assez vite réduite à disparaitre.

Néanmoins, l'étude des panachures a l'intéressante particularité de permettre l'approche des virus & co végétaux, sans les risques bien plus grands des virus réellement pathogènes qui déciment les cultures.
hendy a écrit le 16/12/2008 15:48
Est ce que l' on doit s' assoir et regerder les nuages passés ou tenter de faire pousser des plantes en fesant des sélections toujours plus pointues..
mise en contact de produits naturels..

Greffer peut-être considérer comme de la manipulation génétique, marcotter, bouturer..hybrider.. Il ne faut pas devenir puriste sinon on
**s' assèche** rapidement..
Au niveau ou j' interviens je fais une sélection de plante sans ajout de substance mutagène (colchicine ou autre.... je prends ce que la nature fait d' utilisable et je sélectionne.. Même à ce niveau on a de grande surprise
floyd a écrit le 16/12/2008 17:10
Ce n'est pas à toi hendy que j'apprendrai que;
Greffer, marcotter, bouturer, ne sont pas des manipulations génétiques. Ce sont des modes de reproduction du type végétatif. Aucune intervention sur le génôme.
L'hybridation qui est le mode de reproduction sexuée de la plus part des végétaux, n'est pas non plus une manipulation génétique.

Par contre introduire un virus qui va se répandre et progresser dans les cellules, devenir indissociable, induire des modifications durables, là, et je sais que la tentation est grande, on met le doigt dans un engrenage. Celui-là même qui…

Bon, il y a autre chose à faire d'utile en matière de greffage avant de n'avoir plus qu'à regarder passer les nuages, sauf si l'on est météorologiste…
hendy a écrit le 16/12/2008 19:04
Il y a plusieurs années que je greffe et je veux tenter du nouveau..c' est différent sans être une manipulation génétique..
gaia-project a écrit le 17/12/2008 09:34
Je ne pense pas que l'on puisse parler de manipulation génétique, simplement de transfert passif. Des bactéries, dans la nature, s'en occupent déjà bien en transférant du code génétique d'une plante à l'autre. C'est le cas d' Agrobacterium tumefaciens. Malheureusement ces bactéries sont détournées et utilisé en laboratoire pour créer des OGMs.

Se sujet est sensible, dès que l'on "touche" à l'intégrité d'un être vivants, beaucoup de gens s'insurgent (dont moi!), et nous n'avons pas tous la même opinion sur le sujet.

Maintenant, peut on parler de manipulation génétique si on laisse la nature faire? Rapprocher deux plants pour voir si la nature créée des interactions ente les deux n'a rien a voir avec les fait de forcer les barrières des noyaux cellulaires pour y greffer un gène de méduse ou d'autre chose. Mais bon, comme je le disais nous n'avons pas tous la même opinion, et c'est ce qui créé le débat.
hendy a écrit le 05/10/2010 17:22
Bilan de mon été 2010..
Le transfert du caractère panaché de l' Heliopsis Lorraine Sunshine se fait bien avec les autres variétés d' Heliopsis.. j' en ai un plant panaché qui a plus de 100 pétales et d' autres variété d' héliopsis que j' ai pu contaminer..C' est probablement une virose de contamination

J' ai un chêne pédonculé ( Q. robur) qui a fait des feuilles fégèrement panachées..

Le contact des graines des plantes avec le feuillage est problématique mais je crois avoir trouvé une solution.. Il faut que le feuillage panaché soit déciqueté finement pour permettre la libération des viroses et les mettre en contact avec les graines. Les graines dur doivent être légèrement scarifier sauf si elles ne sont pas sèches.. certaines, si elles sont séchées, deviennent aussi dur que le verre..

Mon frigidaire aura de multiples graines en stratification avec des feuillages panachés ( virosés )..

Le contaminant virosé pour les grosses graines ( marronniers, chênes, noyers, pommiers etc )..devient pour moi le point important, ou, quand et comment intervenir..Mais c' est possible car j' ai vu des panachures sur presque tous ses arbres..Malheureusement le froid tue ses semis car ils doivent conserver trop d' humidité pour la période hivernale


greffer.net >> Autres techniques et expérimentations