Problème de stratification

greffer.net >> Autres techniques et expérimentations

Nature38 a écrit le 08/12/2008 09:44 (ref msg # 20679 )
Bonjour à tous,

Il y a quelques temps j’ai mis des noyaux d’abricots en stratification dans des pots au Nord.

Hier Je suis allé voir si mes pots n’avaient pas bougés et là, surprise, certain noyaux ont germés. Il y en a même un qui a fait une pousse de 10 cms alors qu'il gèle assez souvent la nuit (mais pas très fort) ! J’ai gratté un peu la terre et j’ai vu d’autres noyaux entrain de germer.

Je crois que j’ai fait plusieurs erreurs :
- les noyaux ont été mis dans un mélange de sable et de terre alors qu’il aurait sans doute fallu mettre uniquement du sable
- les pots ne sont pas enterrés et subissent donc plus les variations de températures
- j’avais mis certains noyaux à tremper dans de l’eau avant de les mettre en stratification

Pouvez vous me confirmer mes erreurs ?

Que puis je faire pour sauver les noyaux qui germent et la pousse ?

Je pense que si je les laisse au Nord ils n’ont aucune chance de passer l’hiver. J’habite à 400 d’altitude dans le Nord Isère et les gelés sont relativement fréquentes.

Puisque la germination a commencé, pourquoi ne pas les rentrer à l’abri et les mettre dans le garage près d’une fenêtre ?

Merci de votre aide.

Eric
floyd a écrit le 08/12/2008 11:13 (ref msg # 20680 )
Difficile de parler d'erreurs quand on obtient le résultat escompté: provoquer la germination d'un noyau…

Reste la deuxième partie de la question:comment ralentir la germination?
L'arrivée des températures négatives devrait y aider. Pour la pousse de 10 cm, il me semble que l'idée de mettre le plant dans un lieu équivalent à une serre froide est bonne.

La surveillance régulière s'impose…
patrice a écrit le 08/12/2008 12:20 (ref msg # 20681 )
Concernant l'abricot, généralement, après consommation du fruit, on le conserve en cave... Et on ne le met à stratifier en extérieur que les mois les plus froids (decembre, janvier, février...).

Il est évident que ce qui a germé doit être mis hors gel...
bataille41 a écrit le 08/12/2008 18:37 (ref msg # 20686 )
pour tous les noyaux je les frotte entre eux dans de l'eau afin de les debarrasser de leur pulpe ,les mets a secher au soleil une journee ,pas plus,tout en les remuant de temps en temps ensuite je met dans un filet que je suspend a l'ombre.ils sont mis a stratifier dans du sable dans des pots en terre et enterre au nord comme Patrice vers la fin de novenbre.je pense qu'ils ont ete mis trop tot a stratifier et qu'il n'aurai pas fallu les mettre a tremper dans l'eau.pour ceux qui sont germés ,peut etre mis dans des godets individuel et assez creux dans une caissette polystyrene lpour proteger les germes du froid,mais mis au nord tout de meme pour laisser la couche de terre au-dessus des noyaux au froid.
Nature38 a écrit le 08/12/2008 22:17 (ref msg # 20689 )
Merci pour vos réponses.

De toute évidence j'ai mis les noyaux trop tôt en stratification. De mémoire, j'ai du les mettre mi-septembre.

Dans le traité Rustica des arbres fruitiers (p 89) il est indiqué que la stratification se pratique en septembre-octobre pour les noyaux... mais page 47 du même livre il est écrit qu'il faut mettre à stratifier les espèces à noyau en Décembre !

J'ai 3 pots remplis de noyaux d'abricots en stratification, je vais faire des essais.
J'en laisse 2 au Nord. 1 sera un peu protégé du froid sous un gros tas de feuilles et l'autre livré à lui même.
Je transporte le troisième au sud et surveille attentivement.

Merci encore.

Eric
André a écrit le 29/03/2010 14:05 (ref msg # 26682 )
Le plus simple est encore de semer directement en pleine terre quand c'est possible en plantant plusieurs noyaux à quelques centimètres d'intervalle puis en sélectionnant le plus prometteur.

En zone sèche, on peut arroser de temps à autres pendant l'été l'emplacement du semis pour que les noyaux ne se dessèchent pas complètement au cours de l'été.
alix a écrit le 15/01/2011 11:38 (ref msg # 29319 )
Bonjour à tous c'est mon premier message soyez indulgent.pour mes noyaux de pèches, abricots ,pour les noix, noisettes . Je met a stratifier mes noyaux et autres fruits dans du sable coté nord de ma maison, dès qu'il y a une trace de germination je met en place avec quelques precautions: je prend une bouteille plastique à laquelle j' enlève le cul et coupe le gouleau à l'étranglement, je fend cette bouteille sur toute sa longueur .J e prepare l'emplacement avec du terreau que je met dans ma bouteille à demi enterré .J ai pris soin au préalable de la scotcher pour ne pas qu' elle s' ouvre . je met ensuite mon noyau ou autre et je recouvre de terreau .J e remet ensuite le goulot sans le bouchon en fendant légèrement la bouteille pour que ça tienne. Je n'ai plus qu'a attendre que ça pousse dans cette mini serre à l'abris du gel . Dès les beaux jours je retire le goulot et l'année suivante la bouteille en coupant le scotche et en l' ouvrant . Cela me permet d' avoir des arbres avec toutes leurs racines
André a écrit le 15/01/2011 20:34 (ref msg # 29324 )
Bonjour Alix et bienvenue !

Merci pour cette technique qui m'a l'air parfaite !
floyd a écrit le 15/01/2011 22:17 (ref msg # 29327 )
Bienvenu Alix sur le forum,
Et en outre cette astuce limite certainement les pertes dues aux rongeurs et autres bestioles.
hendy a écrit le 06/02/2011 16:44 (ref msg # 29453 )
Alix
ta technique de germination avec une bouteille plastique mérite une attention particulière..
J' ai beaucoup d' écureuil que je n' aime pas ..cela va me permettre un controle plus facile..
patrice a écrit le 16/03/2011 20:08 (ref msg # 29821 )
N'est-ce pas la technique " Paul Moray"? (page 27 de ce doc : http://www.agriculturecosmotellurique.or... )
alix a écrit le 28/03/2011 13:43 (ref msg # 29949 )
j'ai découvert cette technique sur un vieux 4saisons du jardinage
patrice a écrit le 28/03/2011 14:20 (ref msg # 29950 )
Cette technique a en effet été reprise et republiée souvent (cahier technique croqueurs de pommes, etc.).
André a écrit le 08/07/2016 11:30 (ref msg # 53414 )
Pour les pêches, brugnons, prunes et abricots qu'on déguste actuellement, le plus simple n'est-il pas de semer les noyaux en pleine terre tout de suite après la dégustation comme cela se passe naturellement lorsque le fruit tombe au pied de l'arbre ?

Ou éventuellement dans une bouteille plastique percée pour les protéger des rongeurs. Bouteille qu'on enterrera ensuite à 10 ou 15 cm de profondeur pour limiter les variations thermiques et le dessèchement.
Bruno a écrit le 09/07/2016 09:22 (ref msg # 53427 )
Oui, je suis d'accord avec André, je l'ai souvent fait. On enterre peu profondément le noyaux, il germe au printemps suivant. Il n'y a que maintenant où j'ai essayé d'un mettre dans une jardinière en cassant la coque, pour voir si ça pouvait éviter la stratification. J'ai eu un très petit succès car sur 6, j'en ai eu un qui a germé.


greffer.net >> Autres techniques et expérimentations