bouturage et marcotage, espèce plus facile que d'autres?

greffer.net >> Multiplication végétative

greffon a écrit le 11/11/2008 19:49 (ref msg # 20272 )
Bonsoir a tous

j'aimerais savoir quelles sont les espèces qui se bouturent ou se marcottent facilement
je n'arrive pas a trouver de liste explicite : sur le forum on parle de figuier,d'olivier pour le bouturage, pour le marcottage il y a bien sur les fraises.

et quelles sont les propriétés favorisant le bouturage et le marcottage?


qu'elles sont les avantages ou inconvénients par rapport au greffage

merci d'avance
JM a écrit le 12/11/2008 09:09 (ref msg # 20279 )
Le noisetier se multiplie généralement par marcottage, plusieurs pépinières marcottent leurs châtaigniers.
personnellement, je me suis fait des porte-greffe de pruniers, pommiers et cognassiers par marcottage en buttée, ça marche pas mal.
floyd a écrit le 12/11/2008 13:02 (ref msg # 20288 )
"greffon" a écrit :

qu'elles sont les avantages ou inconvénients du bouturage/marcottage par rapport au greffage…


Il est toujours intéressant d'établir des listes pour concentrer les informations pratiques. Dans la pratique personnes ne s'en sert vraiement, car si l'on souhaite cultiver du pommier on recherchera les monographies sur cette espèce.

Ceci-dit tu sauras bien monter une base de données pour compiler tes infos.

Le principal gain du bouturage comme du marcottage c'est qu'il n'y a à entretenir qu'un seul pied-mère, celui de la variété.
Pour les greffages d'arbres de plein vent, il est nécessaire de produire le PG racine, le PG tronc et les greffons. Trois pieds-mères sont donc indispensables.

L'aptitude au bouturage comme au marcotage repose sur la capacité de néo-rhyzogénèse. Une histoire de méristème et d'hormones bien sûr. Dans la pratique classique on observait beaucoup pour mettre à profit les aptitudes spontannées. Au labo, les progrès de la bio-chimie ont levé beaucoup des obstacles naturels.


greffer.net >> Multiplication végétative