greffe avec 3 espèces sur le même arbre

greffer.net >> Greffage

JM a écrit le 10/11/2008 18:20
J'ai vu une étrangeté dans une pépinière aujourd'hui : un arbre greffé avec du cerisier, de la reine-claude et de l'abricotier. J'ai bien regardé les bourgeons, ce sont bien ces trois espèces, c'est incontestable !

Je ne savais pas qu'il y avait une variété de porte-greffe compatible avec les pruniers et les cerisiers, c'est laquelle ? Peut-être mariana (c'était évoqué dans un bouquin d'E. Leterme). Si j'ai l'occase je prendrai une photo.
Prix de l'arbre : 179 € tout de même !
pendule a écrit le 11/11/2008 22:13
Bonsoir

Un ami producteur , a greffé 2 variétés de pomme sur un porte greffe

pour la commercialisation

Cela est très attractif et paraît intéressant à première vue, mais au bout d'

un moment une variété prend le pas sur l' autre et la plus faible disparaît

Domage, moi ça m' aurait bien plu

Pour le P G il parait que l' on peut greffer pas mal de choses sur amande

amère : pêches ( il semblerait qu' elles soient meilleures greffées sur

amande amère, abricots ( pas tous , je crois qu' il y a des problèmes avec

rouge du roussillon) prunes , il parait même qu' en afrique du nord ils

greffent les cerises dessus

Pendule
patrice a écrit le 12/11/2008 08:55
L'amandier est cité -marginalement- compatible cerisier (certains pays du Maghreb utiliseraient ce porte-greffe ) et prunier . Et bien sur abricotier.

Peut etre la solution à ton problème?
JM a écrit le 12/11/2008 09:05
pêche, amande, abricot, prune, c'est relativement compatible à quelques exceptions près (beaucoup de membres du forum ont fait des greffes de l'un sur l'autre et vice versa). Mais le cerisier est à part et n'est pas réputé compatible avec les autres cités. Visiblement il y a des porte-greffes "universels", probablement très peu de clones, quels sont ils ?

Quand aux greffes multiples d'une même espèce, c'est très faisable : j'ai 8 variétés de pruniers sur le même arbre.
pendule a écrit le 12/11/2008 20:54

Quand aux greffes multiples d'une même espèce, c'est très faisable : j'ai 8 variétés de pruniers sur le même arbre.


Si ça produit depuis longtemps, c' est intéressant, Bravo JM

L' arbre a été greffé il y a combien de temps ?
toutes les greffes ont été faites ensembles ?
Le P G avait quel âge? Quel mode de greffe ?
Excuses moi de te bombarder de questions mais je trouve ça super si ça tient dans le temps !

On m' a dit que les pommiers ne tenaient pas longtemps comme ça!

Quelqu' un a t' il une expérience heureuse de greffes multiples qui ont tenues dans le temps
Bonne soirée à vous
Pendule
JM a écrit le 13/11/2008 09:08
[quote="JM"]
Quand aux greffes multiples d'une même espèce, c'est très faisable : j'ai 8 variétés de pruniers sur le même arbre.


Si ça produit depuis longtemps, c' est intéressant, Bravo JM

L' arbre a été greffé il y a combien de temps ?
toutes les greffes ont été faites ensembles ?
Le P G avait quel âge? Quel mode de greffe ?
Excuses moi de te bombarder de questions mais je trouve ça super si ça tient dans le temps !

On m' a dit que les pommiers ne tenaient pas longtemps comme ça!

Quelqu' un a t' il une expérience heureuse de greffes multiples qui ont tenues dans le temps
Bonne soirée à vous
Pendule[/quote]

J'ai greffé ce printemps. C'est un prunier japonais de la variété Santa Rosa (planté depuis 2 ans) sur lequel j'ai mis d'autres variétés de prunes japonaises (fournies par José). Toutes ont pris sauf une. J'ai greffé sur les sous charpentières à 1,80 m de haut fin février (on commençait à voir les feuilles du porte-greffe et certains bourgeons de mes greffons étaient bien gonflés) à l'anglaise simple principalement ou en fente.

Certaines greffes étaient très vigoureuses et j'ai du les rabattre un peu dans l'été. Peut-être que j'aurais des prunes dès cette année.

J'ai aussi greffé classiquement sur de jeunes myrobolans par rameaux au printemps : je n'ai eu que 2 réussites.

Pour ce qui est de la taille : j'ai mon prunier en bordure de mon terrain, je suis obligé de le tailler vigoureusement pour qu'il garde des proportions raisonables.

Sinon, je greffe aussi les gourmands de mon vieux cerisier avec plusieurs variétés pour remplacer petit à petit les vieilles branches mal en point.

J'ai aussi un olivier sur lequel j'ai mis 5 variétés de vigueur à peu près équivalente. Ca semble avoir pris pour au moins 4 variétés, j'attends le démarrage du printemps.
souslesarbres a écrit le 10/08/2014 18:44
Bonjour et pardon de prendre si tardivement part à votre conversation.
Depuis plusieurs années je greffe diverses variétés (en particulier les pommiers) avec plusieurs variétés sur un porte-greffe.
Au début j'ai rencontré les problèmes évoqués à savoir que certaines variétés pouvaient ne pas supporter l'épreuve du temps.
Puis avec l'expérience je me suis aperçu qu'il pouvait s'agir d'un problème de vigueur : les variétés les plus vigoureuses avaient tendance à supplanter les moins vigoureuses.
Partant de cette constatation j'ai alors adopté la règle suivante :
Si possible, ne pas greffer sur un même porte-greffe des variétés de vigueur hétérogène sinon, greffer les variétés les moins vigoureuses sur les parties les mieux irriguées en sève et réserver les parties les moins irriguées du porte-greffe aux variétés les plus vigoureuses.
Cela fait désormais plus de 10 ans que j'applique cette règle et que je ne rencontre plus de problème de variété supplantée par les autres.
J'espère que cela vous sera utile.
tropique a écrit le 11/08/2014 20:25
Bonsoir

Souslesarbres--Merci pour le partage
Je me demande si on ne peut pas remédier à ce déséquilibre,en effectuant une taille en vert
Votre conseil n est valable que pour les arbustes
En effet,si on greffe sur scion,comment reconnaitre la partie la plus irriguée?

J avais aussi,fait une constatation:
--Si on insère deux greffons en opposé,le plus haut sera plus vigoureux
Voici certains cas:



Il n y avait que les deux branches supérieures sur ce pommier.Le reste du tronc était dégarni
J y avais greffé quatre variétés de pommier.Au niveau de chaque étage,c est le greffon supérieur qui dominait



Même constatation sur un autre pommier



Même constatation sur prunier, surgreffé sur pêcher
J avais aussi observé cela, sur rosiers,poiriers etc...

J y remédie,en taillant en vert
Lorsque mes scions deviendrons arbustes,je n hésiterai pas à suivre votre conseil

tropique
souslesarbres a écrit le 11/08/2014 20:59
Bonsoir,
Vos photos confirment ce que je dis mais je confesse avoir été ambiguë quant à l'expression "la plus irriguée".
Pour moi les parties les plus irriguées sont : la partie supérieure (apicale) de votre porte greffe qu'il soit un scion ou tout autre chose et/ou les éléments verticaux. On les reconnaît aussi par leur croissance annuelle pouvant être 2 à 3 fois supérieure par rapport aux rameaux peu irrigués qui eux sont reconnaissable à leur horizontalité et/ou à leur faible section.
Dans le cas de votre scion le greffon placé à l'extrémité supérieure (apicale) de votre porte greffe était le mieux irrigué c'est donc lui qui a dominé les autres.
Vous souvenez vous des variétés mises en concurrences sur vos différents porte-greffe ?
La taille en vert peut effectivement être un remède mais l'alternative peut aussi consister à arquer les greffons les plus vigoureux.
Merci de cet échange et de ce partage d'observation
Bien à vous
ké20 a écrit le 12/08/2014 22:47
bonjour
Pour ma première année de greffe de cerisiers et pommiers ,j'ai aussi tenté comme vous de mettre 2-3 variétés par pieds.
2 pour cerisiers et 2 et 3 pour pommiers.
Pour les cerisiers j'ai fait principalement des fentes/pendules mais j'ai mis symétriquement les variétés afin d'avoir une meilleure égalité pour chacun de mes greffons
Sur 4 arbres , j'ai eu qu'un seul déséquilibre au niveau de la poussée de mes greffons sur une fente avec 2 greffons

Pour les pommiers, par contre, j'ai tenté plus de choses , notamment comme l'avait suggéré Pendule sur un post , mettre en escalier les greffons, mais j'ai aussi fait des faces à faces en pendule ou fente sur le PG.
Parfois j'avais laissé le tire sève pour les pendules, mais j'ai remarqué sur la quinzaine de greffés , que le tire sève doit être enlevé rapidement après le débourrement des bourgeons car sinon , les greffons végètent plus facilement , et j'ai constaté aussi que le greffon le plus bas sur le PG avait beaucoup de mal a débourré et poussé quand il a voulu prendre, et comme l'a constaté Tropique , le greffon le plus haut était toujours plus développé que les autres.
tropique a écrit le 14/08/2014 03:57
Bonsoir

Souslesarbres--Tout ce que vous venez de dire,confirme que vous avez du savoir à revendre en ce qui concerne la croissance des arbres
Dans ce forum,on m avait souvent expliqué cela.Pour moi, c est indiscutable lorsqu il s agit dune croissance normale
Mais lorsque la greffe entre en jeu, il y a toujours quelque chose qui continue à m échapper:
--Est-ce que la sève ne va pas déferler par la plaie, si on greffe sur n importe quelle partie du scion?
Si on étrangle un rameau,quelle sera la réaction de la sève?
A titre d exemple,l un de mes greffons végétait depuis de longs mois.J avais pratiqué une incision sur la partie opposée et,il avait démarré

Sincèrement,j ignore le nom des variétés de mes fruitiers,ce qui est un grand handicap pour tout échange
Néanmoins,lorsque je greffe,je tiens compte des périodes de floraison,compatibilité....
Merci pour tous ces conseils

Ké20--Merci pour le partage
C est une bonne idée de supprimer le tire sève,mais lorsque vous greffez en escalier,les greffons supérieurs ne deviendront-ils pas des tires-sèves à leur tour?
A part la taille,l arcure et l incision,avez-vous d autres astuces qui permettent de donner plus de vigueur aux greffons faibles?Merci

tropique
ké20 a écrit le 14/08/2014 08:09
salut Tropique
Oui , je pense effectivement que le greffon le plus haut prendra par la suite "la fonction" tire-sève. Mais comme pour les pommiers je compte les former en tricrosillons ou espalier , les greffons seront bien moins verticaux, ce qui limitera (enfin je pense) cet effet tire sève.
Sur un pommier j'ai opté pour la variété la plus vigoureuse en bas, cela semble s'équilibrer pour l'instant. Mais il faudrait plusieurs pieds pour valider cette solution.
Dans mon cas , j'ai juste varié les variétés , mais pas mis différentes espèces, mais je pense que les remarques doivent être semblables de toute façon.

Etant novice en greffe mais pas trop dans la connaissance des arbres et la taille, je ne connais pas réellement d'astuce(s) pour donner de la vigueur. Comme floyd l'a souvent dit, une bonne terre ou terreau, paillage au pied etc , constitue la base pour l'entretien de l'arbre et lui donner les meilleurs atouts pour se développer.
tropique a écrit le 15/08/2014 20:52
Salut Ke20

Dans quelques années,tu auras un magnifique multi-pommier
Puisque les remèdes pour parer aux déséquilibres existent,pas de soucis
En ce qui me concerne,même si je réussis très souvent mes greffes,beaucoup de détails importants continuent à m échapper.Là aussi,pas de soucis,du moment que nos instructeurs aiment aider
Merci à eux tous
tropiques
esb a écrit le 29/08/2016 14:05
Salut,
Je déterre le sujets, avec une info sur arbre aux 40 fruits différents en multi-greffe.

http://img.over-blog-kiwi.com/1/49/03/48/20160227/ob_4d206f_l-arbre-aux-40-fruits-van-aken-1.jpg
tropique a écrit le 29/08/2016 23:06
Les chips sont en pleine végétation.Est-ce que c est du faisable ?
Merci
esb a écrit le 30/08/2016 12:36
Comme c'est très bien expliqué sur ce meêm site:
https://www.greffer.net/?p=409

On peut faire la geffe en chip budding de la sortie de l'hivers au début de l’automne.

On put trouver quelques video intéressantes sur le sujet en cherchant sur le net avec le nom du créateur de cet arbre "Sam Van Aken".

Personnellement, je n'ai pas testé. Mais je viens de déménager vers un jardin beaucoup plus petit (pas le choix), ça me semble être la meilleure solution pour l'espace disponible.


greffer.net >> Greffage