Culture de fruitiers en containers : substrat

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


patrice a écrit le 14/08/2008 07:57 (ref msg # 18895 )
Bonjour.

Nous sommes plusieurs à cultivers -temporairement- des fruitiers en container, en attente de leur trouver un emplacement définitif.

Quel substrat utilisez vous?

Pour ma part, ma terre de jardin était de trop mauvaise qualité, j'utilise du terreau universel pur, amendé d'or brun.
L'inconvénient est à l'arrosage : Le substrat asséché se rétracte, et donc en l'arrosant une partie de l'eau passe directement aux trous de drainage.

Que peut-on incorporer au substrat pour éviter ce probleme, et favoriser la rétention d'eau??
floyd a écrit le 14/08/2008 18:07 (ref msg # 18906 )
Une terre a rarement toutes les qualités, mais elle a… le mérite d'être là et elle a toujours au moins une autre caractéristique utile, qu'elle soit argileuse, sableuse, calcaire, humifère ou pas.

Dans un support de culture elle doit entrer dans une juste mesure.
Les terreaux universels apportent l'humus et les matières organiques, mais eux non plus n'ont pas que des qualités, Patrice l'a rappelé.
Ils sont légers et c'est aussi un point important puisqu'un pot est destiné aussi au transport de la plante.

Les substrats sont composés pour réinventer la terre idéale: légère mais pas trop, aérée mais capable de retenir l'eau, riche en humus mais aussi capable d'apporter ou retenir les éléments fertilisants (P et K).

Avec une bétonnière, réaliser le mélange intime du terreau, du sable, de la terre du jardin, des fertilisants sera facile.
Eric a écrit le 14/08/2008 20:23 (ref msg # 18907 )
Lors que j achete un arbre je le met en jauge durant un ans avant de
le planter .Pour cela j utilise des cuvelles de 90 l dont le fond est
troue .
La cuvelle est remplie de sable du Rhin ( 0 - 4 ) ,je saupoudre d une
cuil a soupe d engrais rose le dessus au printemps et au debut de l ete.

Les annees pluvieuses il n y a pas de probleme mais s il y a plus de
5 jours de temps chaud et venteux il faut arroser tous les 2 jours ( 5 l ) .

Au final apres cette annee les arbres ont vegete au niveau des branches
mais pour ce qui est racines il y en plus qu il n en faut .Je n ai jamais rate
une plantation ce retard de croissance est tres vite rattrape l annee
qui suit .



André a écrit le 15/08/2008 09:51 (ref msg # 18912 )
"floyd" a écrit :
Avec une bétonnière, réaliser le mélange intime du terreau, du sable, de la terre du jardin, des fertilisants sera facile.

Comme Floyd, je suis partisan du mélange à parts égales de terre de jardin (argile), terreau commercial (ou mieux issu de compost perso) et sable grossier (granulométrie 2 à 3 mm).

Pour ton problème de rétractation actuelle, rien ne t'empêche de le solutionner en colmatant ces espaces par du sable pur.
floyd a écrit le 15/08/2008 12:50 (ref msg # 18916 )
Dire que la technique d'Eric me surprend, serait un mot faible.

Mettre en jauge dans du sable pour attendre le jour de la plantation c'est classique.

Laisser pousser une année avec une poignée d'engrais complet et des arrosages abondants au presque seul profit des racines, je n'en vois pas l'intérêt même si ça marche.

Pourquoi ne pas mettre en culture dans un vrai substrat, très aéré pour le bonheur des radicelles et capable de retenir l'eau pour le confort du jardinier?

Bonne idée André que de remplir les fentes apparues avec du sable fin.
André a écrit le 15/08/2008 13:09 (ref msg # 18917 )
Attention, le sable fin n'est utile que pour colmater donc il est à proscrire dans les mélanges de substrat ou on lui préfèrera le 2-3 mm de granulométrie qui permet un drainage idéal.

Eviter de piquer du sable dans les parcs (ou il est traité) ou à la plage (ou il est salé), l'idéal est le sable de rivière.
autrevie a écrit le 15/08/2008 14:10 (ref msg # 18918 )
je fais a peut pres toujours 1/3 de sable 1/3 de terre 1/3 de terreau si les plantes sont à rempoter
pour les plantes à raciner et les semis je met moitié sable moitier terreau

mon terreau est fait maison fougères bouses de vache ortie consoudes les lombrique et les larves blanches en font des petit granulé de 1/3 de mm à 1mm de longeure c'est tres esthétique comme produit finale.
il faut juste trié avant d'utiliser
les larve de hanneton (larve blanches)vont aux poules.
Eric a écrit le 15/08/2008 14:20 (ref msg # 18919 )
Je fait cela parce que j ai remarque que les arbres en pepiniere
qui y sont mis en jauge dans du sable du Rhin en sortent meme
quelques annees apres en bonne sante ,avec plein de racines
et sutout sont tres facile a deterrer ( si l on peu dire ) sans abimer
les racines .De plus pas de problemes de terre qui se retracte,de
pouritures et autres miseres .

Si t observe bien l arbre de droite sur la photo ,tu verras qu il porte
quelques nefles .
floyd a écrit le 15/08/2008 15:28 (ref msg # 18920 )
Quel contraste entre la technique d'Autrevie et celle d'Eric!

Je ne suis pas surpris que le néflier de la photo porte des fruits. Il a faim.

Parmi les "misères" les moisissures et les larves inamicales posent un vrais problèmes. Le compostage puis le stockage d'un terreau fait maison exigent beaucoup de soin, mais au moins on sait ce qu'il y a dedans, ni déchets urbains ni tourbes précieuses.

L'origine du sable; les meilleurs sont des sables roulés prélevés en rivière.
Des règlementations ont été mises en place pour éviter la sur-exploitation dans le lit de la Loire. Cet excellent sable est devenu rare.
Il amène cependant des graines d'adventices qu'il faut surveiller.
autrevie a écrit le 16/08/2008 07:39 (ref msg # 18927 )
je récolte le sable dans les chemins apres une grosse pluie,dernièrement j'ai pu ramener plus d'un m cube,en effet y a tjs qq graines d'adventices comme le précise Patrice.
pour empecher d'avoir à désherber je ne remplis pas tout le pot,je fini avec du gravier 4 cm environ,quand j'arrose cela empeche aussi de creuser la terre avec le jet et cela limite l'évaporation.
j'ai remarqué aussi que le sable était bénéfique pour facilité l'enracinement.

quand une plante dois rester longtemps en pot il peut etre interessant de placer au fond du pot une vielle éponge pour maintenir l'humidité,alors ne jetez plus vos vielles éponges...
je me demande si les crottes d'oies auraient le meme effet...à essayer.
floyd a écrit le 16/08/2008 08:59 (ref msg # 18930 )
De l'éponge artificielle en cellusose je suppose.
http://www.hutchinson.fr/accueil/marques...

Bonne idée… si l'éponge a pu être ébouillantée pour l'assainir.
Mise en petits morceaux on pourrait la mélanger au substrat.

Un mulch de gravier en surface c'est bien. Le poser sur une rondelle de feutre synthétique pour faciliter la récupération des graviers.
autrevie a écrit le 16/08/2008 12:34 (ref msg # 18937 )
en faite non,je savais pas que cela existait,pour les plantes d'appartement je vois pas trop le problème mais pour les plantes qui finissent dehors oui..
Merci pour les précisions Floyd.
Eric a écrit le 22/02/2009 16:40 (ref msg # 21733 )
Je remonte le sujet parce que je vient de retirer mes nefliers et un cerisier
de leurs bacs de sable .
Voici ce que donne le systeme racinaire apres un ans dans le sable.
Just pret a mon gout pour etre transplante .
cerisier->

neflier 1->



neflier 2->

neflier 3->



L an dernier ces plants n avaient pratiquement pas de
radicelles et 3 ou 4 racines comme le doigt .Dommage que je n ai pas
fait de photos de ces plants avant le "traitement" au sable du Rhin.
JM a écrit le 24/02/2009 16:50 (ref msg # 21760 )
Beau chevelu, très "pro" comme plants.
autrevie a écrit le 25/02/2009 19:30 (ref msg # 21765 )
splendide!
tres interessant,le sable semble bien meilleur que le terreau!
mais ton salbe semble tres fin,ca coute chère.
me tromp-je?
Eric a écrit le 25/02/2009 20:36 (ref msg # 21767 )
C est un peu plus cher que le sable jaune 15€/M3 )mais rien
d excessif .Le prix du sable du Rhin (0-4) est a 30 €/M3.

Ce qui est cher est le transport.Dans mon cas c etait 90€/ camion
d une charge max de 6 tonnes .T as compris le probleme .

Pour ce qui est de la grosseur des grains .Il s agit de 0 a 4 mm
de diametre. Pas vraiment fin mais c est preferable sinon il n est
plus possible d arracher les plants .Deja qu avec le sable du Rhin
c est pas facile ....

Pour ces bacs j ai aussi utilise le sable du filtre a sable de la
piscine pour les completer. Enfait c etait pour ne pas gaspiller ce
sable ( tres grossier ).Note,ma piscine est purifie avec un produit
a base d eau oxygene.A priori pas tres efficace quand je pense a la soupe
que j obtient quand j oublie de la traiter.
bernabé a écrit le 01/11/2009 14:20 (ref msg # 24751 )
En parlant de mélange pour plante en container, j'ai pu observer une méthode assez originale chez un pépiniériste.
Il utilise un mélange terreau (2/3)- gravier (1/3) et les plantes sont arrosée en permanence. le gravier sert pour le drainage du pot ( je suppose ). Le moin de la technique est le poid des containers !
Ceci dit c'est un grand débat la culture en racine nue ou en container des arbres fruitiers
Eric a écrit le 01/11/2009 17:43 (ref msg # 24755 )
Le sujet etant remonte en surface ,je profite de l occasion pour donner
des nouvelles de mes nefliers.Les 3 nefliers on tres bien repris.J ai
meme pu recolter quelques nefles ,soit 1.7 Kg pour les 3.Ce qui n est
quand meme pas mal d autant que je n en esperait pas du tout .
Mes cognassiers qui ont ete directement plante en pleine terre n ont
toujours rien donne malgre qu il y en a qui y sont en place depuis 1 a 3
etes .

J ai un peu ameliore la technique des cuves de mise en jauge. En effet
au lieu de faire des trous dans le fond pour drainer ,je n en fait qu un et
j y insere un tuyeau pvc transparent .Cela permet de s assurer qu il y a
toujours de l eau dans la cuvelle et d eviter de noyer les racines par
temps pluvieux.Autrement dis ,de cette facon l on a un tres bon controle
de l arrosage des plants.
Je vous en ferai une photo a l occasion lors qu il fera beau.J ai justement
quelques pommiers sauvage ( porte greffe ) qui y marinent depuis le
le mois d aout en attendent les greffe de printemps.Ce temps d attente
est l occasion de les doter d un bon systeme racinaire.
floyd a écrit le 02/11/2009 18:03 (ref msg # 24774 )
"bernabé" a écrit :
mélange terreau (2/3)- gravier (1/3) et les plantes sont arrosée en permanence.


Les graviers sont là pour faire du poids et ainsi donner de la stabilité au pots… même un peu secs.

Le soucis principal une fois la composition idéale conçue, reste de la réaliser; terreau et gravier se brassent facilement. Mais prétendre faire un mélange homogène avec un 1/3 de sol limono-argileux c'est plus difficile.

On parle de "vente en racines nues" et de culture en pleine terre, si tu veux bien bernabé.
La culture et la vente en conteneur est plus couteuse mais semble convenir aux grands acheteurs des jardineries. L'amateur adore le prèt à planter surtout s'il sait que la plante peut attendre quelques semaines…


greffer.net >> Hors-sujet