le greffage

greffer.net >> Greffage

greffon a écrit le 29/07/2008 13:12
Bonjour,

j'aurais quelques questions des fois j'y réponds c'est juste pour être sur de moi (je préfére poser trop de questions )

Si je réussi une greffe (j'entends par la que la greffe prenne bien et croit) est ce que ce noyer greffer donnera obligatoirement des noix recherchées?

oui

si on prend une noix et on la replante est ce que le risquede n'avoir pas l'arbre recherché est grand???

je sais pas du tout

D'autres part, j'ai lu que le noyer était un arbre très difficile de greffer (pas de chance) a cause de sa sève qui est très liquide.
mais je pense que le greffage en cadillac est l'idéal pour le noyer? ais-je tord??

par quelle fruits me conseillez vous de commencer?par quelles techniques?
très imprtant pour que j'y commence

je ne comprends pas bien la différence entre les différentes techniques de greffage (leur impact sur le résultat et non sur la méthode)

merci pour tout
patrice a écrit le 29/07/2008 13:25
Lorsqu'on greffe, on obtient un clone de l'arbre sur lequel on a prelevé des greffons, donc oui, on obtiendra la même variété de noix.

Le semis d'une noix ne donnera pas un clone. Cela pourra se rapprocher de l'arbre d'origine, mais ne sera pas un clône.

Il y a deux grandes familles de greffe :
les greffes dites à rameau (on prend un bout de branche qu'on implante dans un vegetal compatible) : elles se réalisent généralement en fin d'hiver/printemps. La greffe partira en végétation quelques semaines plus tard.

les greffes d'oeil : on implante un bourgeon pris à l'aisselle d'un pétiole de feuille dans un végétal compatible : ca se réalise en été. La greffe partira en végétation seulement l'année d'après.

Je ne sais pas ce que tu as comme végétal "sauvage" près de chez toi pour t'entrainer.

Par exemple si tu as des églantiers, tu peux essayer l'écussonnage du rosier sur de l'églantier : https://www.greffer.net/?p=128
JM a écrit le 29/07/2008 14:56
le pommier, c'est très bien pour commencer.

Pour ce qui est des noyers, les noix de variétés et de semis ne sont pas aussi différentes que les pommes de variétés et d'individus sauvages. Je n'ai que des noyers de semis (naturels) et les noix sont tout à fait conformes à ce qu'on peut trouver dans le commerce. Il faut plus de 10 ans pour avoir les premières.
floyd a écrit le 29/07/2008 16:04
… Il faut plus de 10 ans pour avoir les premières noix.

Bien des générations pourront profiter de ses fruits utiles et délicieux si l'on sème en place.
greffon a écrit le 29/07/2008 19:45
Dans ma région il y a un peu de tout

j'aimerais bien faire les pommes(j'aime bien les pommes a cidre)
sinon un prunier le mirabellier et le cerisier.
peut etre que j'essaierais l'amandier (il y en a un dans une commune voisine qui a pousser la tout seul donc assez robuste pour la région.)

en fait surtout les fruitiers et les chataignes si j'en trouve un qui donne des beaux fruits
lequel est le plus simple?
ps les roses c'est pas trop mon truc mais c'est celui de certaine personne de ma famille donc si j'en trouve un beau....
merci
patrice a écrit le 29/07/2008 20:04
Le but est de t'entrainer, sur du sauvage. Genre tu trouves un prunier sauvage dans un talus, tu le greffe sur lui même... Histoire de te faire la main...
Va donc te balader dans tes environs, regarde dans les friches ce que tu peux trouver comme sauvageons.
greffon a écrit le 29/07/2008 20:06
ok

comme friche c'est pas trop ca car il y a des cultures.mais j'ai déja des arbres

sinon comme méthode vous me conseillez de commencez par laquelle??

en fait mon principal problème est que je ne sait pas comme choisir mon porte greffe et greffon meme si c'est indiqué sur le site
patrice a écrit le 29/07/2008 20:15
Tu dis que tu as déjà des arbres :
de jeunes sauvageons, ou bien des fruitiers adultes dans ton jardin ?
greffon a écrit le 29/07/2008 20:16
Tu dis que tu as déjà des arbres :
de jeunes sauvageons, ou bien des fruitiers adultes dans ton jardin ?


j'ai des fruitiers adultes
patrice a écrit le 29/07/2008 20:19
Tu as le choix, pour t'entrainer, soit de greffer sur des jeunes branches de tes fruitiers adultes, soit trouver des sauvageons dans les talus ou friches, pour les greffer.

Si tu veux faire des essais de greffes sur tes fruitiers adultes, dis nous ce que tu as comme arbre.
greffon a écrit le 29/07/2008 20:23
Tu as le choix, pour t'entrainer, soit de greffer sur des jeunes branches de tes fruitiers adultes, soit trouver des sauvageons dans les talus ou friches, pour les greffer.


donc mon greffon serait soit une jeune branche de mes fruitiers adultes soit un sauvagon.et pour mon porte greffe???

Si tu veux faire des essais de greffes sur tes fruitiers adultes, dis nous ce que tu as comme arbre.


ah oui j'avais oublié

cerisier(j'aimerais bien le greffer) mirabelier(idem) apres...noyer!!!!!(c'est pour après)
patrice a écrit le 29/07/2008 20:42
Pour le greffon, c'est obligatoirement une pousse de cette année, une fois qu'elle se sera suffisement aoûtée.

Pour le porte-greffe, ca sera une branche de un ou deux ans. Par exemple une jeune branche sur un des arbres fruitiers adultes que tu as dans ton jardin.
greffon a écrit le 29/07/2008 23:33
donc le porte greffe et le greffon viennent du meme arbre?

c'est curieux

de plus il peux venir de la meme famille...

je voulais savoir quand faut il récupérer les greffons, les portes greffe et quand faut il faire le greffage??

qu'en pensez vous??

http://pagesperso-orange.fr/association....

trouvé sur le net

merci pour tout
patrice a écrit le 30/07/2008 07:20
donc le porte greffe et le greffon viennent du meme arbre?


Le but dans un premier temps est de t'entrainer.
Si tu as une variété différente dans ton entourage et que tu veuilles la greffer sur ton arbre pour faire un arbre double variété, tu peux.

Pour les greffes en écusson, les greffons se prélèvent de préférence au moment même du greffage. On réalise cela le matin, lorsqu'il fait encore frais. Si le pied-mère à multiplier n'est pas dans les environs, il faut conserver le rameau prélevé, effeuillé mais en conservant les pétioles, dans un linge humide - glacière.
ddev a écrit le 30/07/2008 09:38
Pour le greffon, c'est obligatoirement une pousse de cette année, une fois qu'elle se sera suffisement aoûtée.


Bonjour,

J'allais y venir sur l'aoutage, j'ai en perspective quelques chips de pommiers et je veille au moment de prélever les rameaux...

Dans la 1ere photo on voit que la couleur est mélange vert/marron,
la lignification semble être faite sur toute la longueur -> il est aouté,

Dans le semi-aoutage la lignification n'est faite que sur certaines zones.

Mes observations sont bonnes ?

Va-t-il encore brunir ? comme les autres bois ? de manière à faire un toctoc caractéristique quand on va le taper[/quote]
patrice a écrit le 30/07/2008 10:14
Pour ma part, ce que j'évite, c'est la deuxième photo : c'est à l'oeil un mélange entre deux : un peu d'herbacé, et un peu de début d'aouté.

Lorsque je vois que c'est comme sur la première photo : il n'y a plus de trace d'herbacé (meme si encore jusqu'a l'automne, le bois va continuer à évoluer), que je me dis que c'est bon pour l'écussonnage / chip budding.

Pour les pommiers, je les fais entre mi-août et mi-septembre.
greffon a écrit le 30/07/2008 13:35
ok j'ai toput compris

sauf que j'ai encore des questions

le porte greffe, il fauty qu'il pousse en terre pour être greffer.Donc pour m'entrainer je peut prendre l'arbre lui meme. mais si j'ai envie de planter ce que j'ai greffer?comment faut il procéder.
par exemple le porte greffe est en terre.D'ou vient il???
ici le porte greffe est un sauvagon??
https://www.greffer.net/wp-content/uploa...

comment faites vous??

je pense qu'il faut trouver un sauvagon, le déterrer le mettre en pot et enfin le greffer.

est ce juste??


ps : qu'en pensez vous est-ce juste??
http://pagesperso-orange.fr/association....
patrice a écrit le 30/07/2008 14:53
Principe de base :

Chaque arbre peut se greffer sur son propre semis (peut meme aussi se greffer sur d'autres espèces, souvent de la même famille, mais c'est pas systématique):

Le sauvageon issus de ce semis est appelé "franc".

Par exemple, on peut greffer un abricotier sur un semis d'abricot.

Sur greffé sur franc, cela donne des arbres généralement de tres grande vigueur (les formes "plein vent" qu'on voit dans les prés) et la fructification est très tardive (4 à 8 ans par exemple après la greffe).

Il y a donc eu des sélections de porte-greffe. Certain ayant pour caractéristique de diminuer la vigueur (parfois même de nanifier), ou hâter la fructification, résister à certaines maladies, etc.
Ces porte-greffe sélectionnés ne sont donc pas appelés "francs" car ils ne sont pas reproduits par semis (vu qu'ils ne conserveraient pas ces fameuses propriétés qui les ont fait sélectionner), mais par bouturage ou marcottage.

Dans le cas de la photo que tu indiques, c'est une sélection de pommier dite MM106 , qui a été multipliée par bouturage.

Pour transplanter un sauvageon à cette époque, il faut l'arracher avec la motte, car sinon il risque de ne pas du tout apprécier.
patrice a écrit le 30/07/2008 14:56

ps : qu'en pensez vous est-ce juste??
http://pagesperso-orange.fr/association.....html


Chaque espèce a ses propres conditions de greffage. Les dates indiquées sont bien sûr à titre d'information, car à un instant t, l'état végétatif n'est pas le même sur la Côte d'Azur et à la cime des Vosges.

Les livres et sites internet ont donc des fiches par espèces, pour rappeler les bons usages du greffage :
- sur quels porte-greffes se greffe cette espèce?
- quelles sont les méthodes de greffages à utiliser? à quelle époque?

Sur greffer.net, ces fiches se trouvent ici :

fruitiers : https://www.greffer.net/?cat=6
ornementales : https://www.greffer.net/?cat=7
JM a écrit le 30/07/2008 16:14
même d'une année à l'autre, les dates peuvent changer pour une même espèce en un même lieu. Mais si tu vise 15 mars et 1er septembre tu seras dans la bonne période pour les greffes les plus courantes sur la plupart des espèces (sauf châtaignier, noyer et quelques autres).


greffer.net >> Greffage