Goyavier du Chili - Ugni molinae

greffer.net >> Petits fruits

André a écrit le 11/07/2008 21:42 (ref msg # 18301 )
Quelqu'un cultive-t-il ce fruit ?
http://fr.wikipedia.org/wiki/Goyavier_du...

Il est utilisé pour faire de l'arôme de fraise. Je serai curieux de le gouter.
gaia-project a écrit le 11/07/2008 22:14 (ref msg # 18303 )
J'en cultive un depuis peu. Il a fleuris et noué. J'ai 6 fruits en attente de maturité. Il semblerait que le gout de fraise soit assez fort.

Je suis en train d'essayer de le bouturer...pas facile!
autrevie a écrit le 12/07/2008 06:48 (ref msg # 18305 )
j'ai des goyavier mais je suis pas sur des noms...les feuilles ressemble un peu à cella mais plus grande.
facile à cultiver,aime l'eau...et sol drainant,pousse vite,aime avoir de la place aux racines
gaia-project a écrit le 12/07/2008 09:13 (ref msg # 18308 )
Ugni molinae a des feuilles très coriaces et petites (1 cm) et un développement assez réduit.

Les autres goyaviers ont les feuilles moins charnues, plus grandes (3 à 5 cm) et une croissance plus importante et désordonnée.

Ugni molinae fleuris et fructifie rapidement, et en plus il est rustique...a tester dés que mes boutures auront reprises!
ddev a écrit le 13/07/2008 11:39 (ref msg # 18324 )
Salut,

Je l'avais repéré sur ebay :
http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?View...

ps : 4$ c'est 2.5€

A moins que gaia nous transmette ces graines ... ?

J'ai ténté récement le semis d'un cousin moins rustique :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Goyavier_de...

Mais rien, peut-être pas assez fraiche

a+
gaia-project a écrit le 13/07/2008 13:07 (ref msg # 18326 )
Les goyavier germe assez facilement, je parle des Psidium, mais les graines sèches germent mal.
Pour ugni molinae je n'ai jamais réussis a faire lever les graines. Mon plant je l'ai eu ici pour pas trop cher:

http://www.planfor.fr/

Pour ceux que ca interesse je peux envoyer des graines.
ddev a écrit le 13/07/2008 18:35 (ref msg # 18332 )
Oui je suis intéressé :

Apparemment ça se sèmerais assez facilement, puis c'est le moment cf :
http://cgi.ebay.fr/RARE-15-graines-de-GO...
SEMIS : semer dès réception dans un mélange sable tourbe en situation lumineuse à 25 °C
ou
http://gardenbreizh.org/modules/gbdb/pla...
# Ugni molinae se sème relativement facilement. Les boutures et les marcottes sont également possibles.

Mais il y a des retours d'expérience d'internaute galèrant ...

Apparement les plants de pépinières sont très variables de même que les semis :
http://www.coplfr.org/astucesplanteurs3....
On peut autant avoir la meilleur confiture de la reine Victoria que quelques choses d'âpre.

Je veux bien essayer avec des graines fraiches a+ en mp

David
patrice a écrit le 13/07/2008 18:48 (ref msg # 18336 )
Voici le résumé de ce que dit "encyclopédie mondiale des fruits & fruits secs" sur l'ugni molinae:

Les semis donnent de bons résultats. Plus la graine sera fraiche, meilleure sera la levée.
Ils conseillent de faire tremper les graines dans de l'eau tiède pendant 24 heures préalablement au semis. Le substrat de semis sera maintenu chaud et bien drainé.

Le bouturage se réalise semi ligneux, bouture à talon. Le substrat est un terreau humide et graveleux. Pourcentage de réussite élevé.

Il est aussi possible de faire un bouturage à talon sur des rameaux ligneux, en début d'hiver. Bons résultats. Maintenir hors gel.

Le marcottage se réalise en début d'automne et l'enracinement se fait l'été suivant.
plumesagilles a écrit le 13/11/2009 12:59 (ref msg # 24942 )
J'ai fait 3 boutures d'ugni molinae fin octobre de 3 cm ; elles ont marché 2 sur 3 En aout aucunes n'avaient prisent J'ai eu une fleur , mais pas de fruit
gaia-project a écrit le 13/11/2009 13:16 (ref msg # 24945 )
J'ai remarqué que le bouturage était assez facile.
belinsecte a écrit le 17/10/2016 21:14 (ref msg # 54488 )
Bonjour,
Que dire se sa culture?
Il végète chez moi ainsi que toutes les personnes avec qui j'en ai parlé.
pointe des feuilles pourpre, carence en phosphore*?
j'ai pourtant mis du compost (de fumier surtout).
Si tu as des graines je pourrais les distribuer, on m'en demande sur mon website (fruitiers fidèles par semis)

* http://fruitforestier.info/fr/diagnostic...
ARHUS76 a écrit le 17/10/2016 21:53 (ref msg # 54490 )
Ça peut être bien des choses.
Ces quoi ton sol, connais-tu le PH?
Un exemple un maïs qui ne pousse pas, avec des grilles violette, alors que le sol est correctement pourvu en phosphore, mais dans un sol argileux avec un PH inférieur à 6....
L'alumine, constituant de l'argile, est très mobile à ce PH et est phyto-toxique pour la plante.

Bref la réponse est certainement ailleur.
gavot a écrit le 20/10/2016 18:17 (ref msg # 54518 )
Il me semble que Ugni Molinae est nettement calcifuge et demande un sol acide léger, contrairement aux psidium qui acceptent des sols carbonatés voire salés.
belinsecte a écrit le 21/10/2016 10:57 (ref msg # 54526 )
Tu m'intéresses;
- Aurais tu une source, référence?
- Quel est le sol des personnes ayant constaté une bonne ou mauvaise croissance de leurs ugnis?


Ayant traduit avec l'autorisation de PFAF, une cinquantaine de fiches de fruitiers aux noms latins les plus doux sur mon site web, j'aurais peut-être à tort relayé une info imprécise "réussit dans tous les sols raisonnablement bons ... légers, moyens ou lourds ... PH acide, neutre ou basique..."

Je pense que j'ai un souci localement à certains endroits, certains pommiers ou poiriers végètent puis sèchent au dessus d'un anneau rouge sur la circonférence du mini tronc, puis repartent d'en dessous de cet anneau.

des amendements naturels n'y ont rien changé.
je m'inquiète aussi d'une éventuelle pollution. Pendant 40 ans des chasseurs y ont mis du plomb.

Je sais pas si je peux en mettre des photos ici ou dans un autre sujet.
gavot a écrit le 21/10/2016 11:27 (ref msg # 54527 )
Je l'ai lu sans me souvenir maintenant des références. Je rechercherai à l'occasion.

Moi même je n'ai pas réussi les boutures d'ugni. Certaines ont végété longtemps avant de chloroser et de disparaitre. Ceci en godets remplis avec un mélange de terreau et de terre de bruyère.

Quant aux syptômes que tu signales sur pommiers et poiriers, peut être faut il aussi incriminer aussi la chaleur et la sécheresse de l'été écoulé?
ARHUS76 a écrit le 21/10/2016 13:36 (ref msg # 54528 )
La "pollution" éventuelle au plomb n'est pas à l'origine de ton problème.
Es-tu en mesure de donner des indications sur la composition de ton sol et sont PH?

Dans les éléments traces métalliques, les plus dangereux sont le mercure et le cadmium. Environ 14 % du cadmium dans les sols agricoles proviennent des retombées atmosphériques (scource Ademe), 54 % des engrais, 25 % des dejecions animales. La mobilité de ces éléments dans le sol est fontion du PH.
En toute honnêteté, pour bien connaître ce sujet, ce n'est pas le plomb qui fait mourir tes arbres.
Si tu est attaché à savoir ce que contient réellement ton sol (ETM + VA), l'analyse te coûtera environ 250 euros en fonction du labo.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 23/10/2016 13:23 par ARHUS76
Bruno a écrit le 21/10/2016 16:48 (ref msg # 54532 )
Le goyavier du Chili préfère en effet les sols acides. Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Goyavier_d.... Chez moi où le sol et l'eau sont calcaires, j'en ai planté un dans un grand bac avec une terre composée de moitié de terre prélevée dans le massif des Maures (massif non calcaire) et pour moitié de terre dite de bruyère achetée en jardinerie. Le tout bien mélangé. Il craint un peu la chaleur de l'été, bien que planté en demi ombre et on a l'impression alors que les feuilles se sèchent un peu, mais à la mi septembre quand les pluies recommencent elles reprennent un aspect normal. Je ne l'arrose qu'à l'eau de pluie.
Un petit rameau s'était cassé à la fin du printemps et je l'ai planté à côté dans le même bac. Il est resté tout l'été comme la plante mère avec des feuilles qui avaient l'air un peu sèches et à l'automne, il a repris un aspect normal. Les boutures me semblent donc faciles à faire, mais peut-être faut-il les faire en terrain acide. Ne pas croire donc que les boutures n'ont pas pris, si les feuilles ont l'air un peu sèches. Peut-être que des boutures à l'étouffée seraient plus faciles à faire et grandiraient plus vite.
belinsecte a écrit le 21/10/2016 17:02 (ref msg # 54534 )
certains arbres ont très bien poussé, d'autres non.
La difficulté est que je n'ai pas noté tous mes apports ...inégalement répartis... afin de supposer une carence ou excès de quelque chose.
peut-être serait il possible d'en discuter et illustrer ici: https://www.greffer.net/discussion/viewt...
Bruno a écrit le 21/10/2016 17:26 (ref msg # 54535 )
"ARHUS76" a écrit :
La "pollution" éventuelle au plomb n'est pas à l'origine de ton problème.
Es-tu en mesure de donner des indications sur la composition de ton sol et sont PH?

Dans les éléments traces métalliques, les plus dangereux sont le mercure et le cadmium. Environ 60 % du cadmium dans les sols agricoles proviennent des retombées atmosphériques (scource Ademe). La mobilité de ces éléments dans le sol est fontion du PH.
En toute honnêteté, pour bien connaître ce sujet, ce n'est pas le plomb qui fait mourir tes arbres.
Si tu est attaché à savoir ce que contient réellement ton sol (ETM + VA), l'analyse te coûtera environ 250 euros en fonction du labo.


Bonjour, tu as l'air de bien connaître le sujet des métaux lourds dans le sol. Le mercure et le cadmium sont-ils dangereux pour les plantes ou pour les hommes qui consommeraient les fruits et légumes cultivés dans des terres riches en ces métaux ?
J'avais lu qu'il existait dans le sol de Mars ou sur la Lune des métaux lourds, cadmium entre autres, mais que des cultures effectuées dessus ne contenaient pas ces métaux : http://www.gurumed.org/2016/06/27/on-peu...
C'est un sujet très important pour la colonisation de Mars ou de la Lune.
ARHUS76 a écrit le 23/10/2016 13:30 (ref msg # 54559 )
J'ai complété les valeurs pour le cadmium.

Autre exemple pour l'arsenic.
12 % des retombées atmosphériques.
58 % des déjections animales.
19 % des engrais.

Etc...


greffer.net >> Petits fruits