Greffe intergénérique de cerisier sur peuplier

greffer.net >> Greffage

TheChti a écrit le 06/06/2008 11:55
Bon me revoilà début juin pour donner des nouvelles des mes greffes de cerisier sur peuplier. Un bon retour d'expérience donnera une bonne idée de ce à quoi il faut s'attendre dans cette configuration.

Pour faire simple, pas un greffon sur les 6 n'a repris, je ne pense pas recommenccer l'expérience l'an prochain, j'en tenterai d'autres à la place

Les photos que je viens de prendre ne sont pas d'excellent qualité mais j'avais du temps à tuer pour ça (compte tenu de la meteo qui empêche toute activité de jardinage). Cependant j'avais peur que la pluie ne détériore l'appareil photo, j'ai donc fait au plus vite. Comment décrire simplement l'état des greffons? En fait il ressemble à des "momies" de greffons, séchés et légèrement vrillés.

Voilà les photos :











floyd a écrit le 06/06/2008 21:29
Paradoxalement 0% de réussite ne suffit pas à démontrer l'impossibilité du greffage, car 6 essais identiques, la même année, sur le même arbre forment un échantillon trop restreint et trop particulier.
Il faudrait donc persévérer avec différentes techniques…
Bon courage.
TheChti a écrit le 07/06/2008 13:56
Paradoxalement 0% de réussite ne suffit pas à démontrer l'impossibilité du greffage, car 6 essais identiques, la même année, sur le même arbre forment un échantillon trop restreint et trop particulier.
Il faudrait donc persévérer avec différentes techniques…
Bon courage.


Entièrement d'accord Floyd ! Je retenterai peut -être l'an prochain s'il me reste du temps pour le faire. Mais il s'agira du même biotope, et il faudrait que quelqu'un d'autre essaye, dans une autre région pour avoir une idée plus précise. Si on arrive à 40 ou 50 essais un peu partout en France et sur quelques années, on pourra avoir une idée plus précise.

A noter tout de même que sur mes 6 essais, 4 étaient effectivement sur le même arbre mais les deux autres ne l'étaient pas; cependant le contexte est le même (j'ai raison dans les faits mais Floyd a raison sur le principe il faut considérer que c'est comme si c'était sur le même arbre).

Disons que pour l'instant j'ai plus envie d'essayer d'autres greffes intergénériques, frêne - olivier etc ...
floyd a écrit le 07/06/2008 18:27
Autre paramètre important: le greffeur. Sur des greffages classiques ton taux de réussite doit être largement au dessus de 50%. Un bon 90% serait nécessaire pour ne pas "plomber" l'essai.
Le matériel a bien sûr également une grande importance, un gros et vieil arbre n'est pas un PG idéal.
Concernant la greffe chataignier/chêne j'avais indiqué quelques principes pour standardiser les PG.
TheChti a écrit le 07/06/2008 20:29
Je n'en suis pas encore à 90% de taux de réussite sur mes greffes et de loin ...
J'aimerais vraiment que d'autres tentent le coup, au moins un greffon, qu'on puisse en avoir le coeur net. Le PG n'est pas forcément non plus idéal je tenterai avec des boutures que je ferai cet été. Mes greffons étaient par contre le top !
autrevie a écrit le 08/06/2008 08:05
interessant,hélas j'ai pas de peuplier...
ce sera une bonne nouvelle quand un membre obtiendra une réussite sur cette greffe intergénétique.
patrice a écrit le 08/06/2008 09:52

ce sera une bonne nouvelle quand un membre obtiendra une réussite sur cette greffe intergénétique.


les quelques rares échos que j'ai eu de réussite de greffe de prunus sur peuplier fait des fruits totalement immangeables. Il faut donc y chercher la réalisation d'une curiosité botanique, rien de plus.
TheChti a écrit le 08/06/2008 11:09
Oulà tes rares échos m'intéressent vivement !! Ca ne serait donc pas complètement impossible ? En fait je ne recherche pas autre chose justement que cette curiosité botanique As tu une idée du protocole qui a été suivi ? En dehors des quelques biais mentionnés plus haut (qualités du greffeur, PG, greffons etc ...), j'ai employé la greffe en fente mais ce n'est peut-être pas la bonne méthode non plus...

Je retenterai quand même, c'est trop intriguant cette histoire ....
TheChti a écrit le 08/06/2008 11:10
Et les greffes semblent tenir ? Je suppose que si les greffons ont fructifié c'est que ça a tenu au moins deux ans, non ?
patrice a écrit le 08/06/2008 11:22
Je sais seulement que les greffons étaient des pêchers.

Les prunus se greffant généralement à l'oeil (sauf quelques uns qui font de l'anglaise en sortie d'hiver, et reprennent ensuite à l'oeil pour ce qui n'a pas pris), il est tres probable que cela ait été greffé ainsi.

Hélas, je n'ai pas pu obtenir de photos du sujet qui m'a été évoqué.
floyd a écrit le 08/06/2008 12:54
A propos des "quelques biais mentionnés plus haut (qualités du greffeur, PG, greffons etc ...)" je suis certain que TheChti a toutes les qualités nécessaires pour bien greffer et pour atteindre un taux raisonnable de succès. Je n'ai jamais dit ni pensé le contraire

Pour revenir à la technique… il est tard ou trop tot en saison pour bouturer du peuplier. Il s'agira vers la fin de l'été de prélever des rejets d'un an, sains et vigoureux comme il se doit, et de les planter en place.
Exclure les peupliers blancs ou noirs, qui drageonnent à n'en plus finir. Trouver des rejets de peupliers hybrides est possible dans une peupleraie exploitée et non déssouchée.
Ces rejets peuvent parfois mesurer 1,50m et plus… diamètre en conséquence.
De quoi procéder sur une même tige à de nombreuses greffes à œil.
JM a écrit le 08/06/2008 19:15
une simple branche de peuplier enfoncée dans le sol en janvier repart très bien, ça formerait un pg suffisant.


greffer.net >> Greffage