substrat de bouturage

greffer.net >> Multiplication végétative

JM a écrit le 05/06/2008 11:10
Lors de vos bouturages à l'étouffée, quel substrat utilisez vous pour éviter la pourriture ? comment évaluez vous la bonne humidité du substrat ?

Presque toutes mes expériences à l'étouffée se soldent par un pourrissement, même du cal lorsqu'il est formé.
patrice a écrit le 05/06/2008 11:16
Pour ma part sable de rivière pur, sur lequel j'ai jeté préalablement de l'eau bouillante.

Idem, developpement de champignons, meme en incorporant du charbon poudre dans le substrat (le champignon commence par attaquer la pointe de la bouture).
Eric a écrit le 05/06/2008 13:07
Et si tu mettais un peu de cuivre ds le sable plus tot que du charbon ?
Cela eviterai les champignions .
JM a écrit le 05/06/2008 17:04
Le cuivre est toxique, surtout pour les racines.
Alex a écrit le 05/06/2008 22:06
Bonjour,

Soit j'achète du bon terreau de bouturage qui vaut assez cher (pour les plantes fragiles ou que je veux "être sûr" de réussir) , soit je prends un terreau de plantation classique (+ éventuellement du sable, parfois du terreau de feuilles quand je n'ai plus assez de terre...).

J'arrose correctement et je laisse bien égoutter. Je referme la bouteille percée en faisant un tour de scotch transparent. Je place dans un endroit chaud (intérieur ou près d'un mur) et lumineux - jamais en plein soleil ! - et je n'y touche plus ! Je n'arrose pas, et je limite les ouvertures de la bouteille au minimum (arrachage mauvaises herbes éventuelles) pendant 1-2 mois.

Dans l'ensemble, si on reste relativement soigneux (sur le choix de la bouture; sur la conservation stricte et immédiate les pieds dans l'eau entre le prélèvement et le bouturage; sur l'application de l'hormone végétale éventuelle *; sur la propreté générale) ça fonctionne assez bien, voire très bien, je trouve. Très peu de problème de moisissures, assez bon taux de reprise. Faites-vous la main sur les plantes de vos jardins, c'est gratifiant et ça fait toujours plaisir aux amis !

Alex

* : si on mets de l'hormone en poudre, ne pas oublier de recouper la base de la tige une fois que l'on a tapé l'excès d'hormone !

... Comme je me suis un peu écarté de la question et que j'ai viré sur la technique de bouturage, voir https://www.greffer.net/?p=82
autrevie a écrit le 06/06/2008 06:42
je fait mon propre terreau avec bouse de vache fougère consoude et ortie
la bouse à un ph neutre la consoude aussi,la fougère un peu acidifiante est riche en potace,comme la consoude,l'ortie est riche en azote,comme la consoude...haaa la consoude

je laisse la lombriculture s'y développer un hiver apres,tout n'est que granulé en poudre(vermicule)
j'ajoute 50% de sable et c'est partis pour le bouturage.
alias a écrit le 06/06/2008 08:23
Hs pour Eric:
Attention avec le sulfate de cuivre!!
C'est le seul produit phytosanitaire qui ne se volatilise pas avec la lumiere donc des apports quotidiens de cuivre dans la piscine font monter ce taux de cuivre qui finit a la longue par etre toxique pour l'homme voir mortel!!
Le cuivre ingere dans les piscines est souvent a forte dose et devient cancerigene et tres toxique!!!!
cas courant: nausee, vomissement, vertige, blocage reinaux et enfin cancer.
Evite le plus que possible d'en mettre et change l'eau de la piscine une fois par an.
JM a écrit le 06/06/2008 10:38
Tout à fait d'accord avec cette mise en garde.
le cuivre est un métal lourd qui migre peu et qui s'accumule là où il est déposé.
jesus666 a écrit le 08/06/2008 23:58
et vous avez pensé a de la terre ?

piquer sur du plastique dehors/couvert
bernabé a écrit le 05/12/2009 20:16
Bonsoir,
Je fais un mélange terreau + vermiculite et cela fonctionne plûtot bien.
floyd a écrit le 05/12/2009 20:24
terreau + vermiculite et cela fonctionne plutôt bien.

Un produit classique noir, et un mica expansé stérile, léger, un mélange très utilisé par les horticulteurs.

Quelles proportions? 50/50 ou 70/30
Ferréol a écrit le 05/12/2009 20:57
Pour les bouturages à l'étouffée sur de longues périodes, j'utilise de la vermiculite pure. L'absence de matière organique dans le support permet d'éviter de garder un support a certains champignon qui peuvent être indifféremment saprophytes ou parasites comme le botrytis.

Un petit coup de fongicide genre botryl ou cryptonol pour éviter pas mal de cochonneries sans oublier d'ouvrir de temps en temps pour renouveler l'air.

PS: la vermiculite, ça se trouve en grandes surface de bricolage sous le nom de vermex M et ça vaut dans les 10/15€ les 100L.
bernabé a écrit le 05/12/2009 21:06
1/3 vermiculite 2/3 terreau
Cordialement
druere a écrit le 24/01/2010 11:57
Et d'après vous quel est le meilleur compromis au niveau hormones (passe-partout)...clonex ou autre....merci......
Alcedo a écrit le 24/01/2010 15:33
Salut,

J'ai plusieurs années d'expérience avec ces deux produits (bouturages et marcotage des fruitiers)
Mes meilleurs résultats que j'ai obtenus avec Clonex
Rhizopon 1% produit des racines plus irréguliers.
gel est probablement mieux absorbé.

http://i45.tinypic.com/2u5w3n5.jpg


Cordialement,
druere a écrit le 24/01/2010 15:58
Merci alcédo de votre réponse
Ferréol a écrit le 24/01/2010 16:53
J'ai encore jamais vraiment essayé clonex mais il présente deux gros avantages par rapport aux hormones en poudre, l'application est plus simple et il contient un fongicide.

Le principe actif est le même dans les deux produits, c'est l'AIB. Dans le clonex il est dosé a 3g/L et dans le rhizopon à 1%.
Reste que la poudre est souvent mal utilisée, il en faut juste un fin voile sur la plante, il ne faut pas qu'il en reste des "paquets" sur la bouture.

Un collègue m'avait fabriqué de l'hormone de bouturage avec du talc, de l'AIB et un fongicide, cette hormone marchait très bien...
Bruno a écrit le 24/01/2010 22:29
la vermiculite ou la perlite.
Pour des figuiers je l'ai fait avec du terreau ordinaire que j'ai préalablement chauffé au four à micro ondes pour le stériliser.


greffer.net >> Multiplication végétative