Etiolation

greffer.net >> Multiplication végétative

floyd a écrit le 20/05/2008 10:30 (ref msg # 17169 )
Une pratique simple à réaliser pour obtenir de futures boutures prêtes à l'enracinement: un ruban adhésif opaque, enroulé sur le rameau sélectionné, maintenu quelques mois jusqu'à l'obtention d'une écorce sans chloroplaste. Ensuite le bouturage est classique.

http://www.jardin-mundani.com/Frances/et...

Un site qui fait rêver, indiqué par amine2x.
druere a écrit le 20/05/2008 14:56 (ref msg # 17175 )
floyd, Mundani et amine 2 X merci par avance...je vous explique en faisant le plus court possible : je suis chasseur et de ce fait je parcours la campagnes depuis de très longues annees en ayant un oeil plus vif sur les arbres que sur le gibier - a 8OOm d'altitude, sur un perimêtre très restreint, j'ai "repéré une variété de pommiers" qui fleurit tardivement
qui "monte à 2,5 maxi, qui n'est jamais malade et qui produit une petite pomme "sauvage"..mais qui produit - Bien entendu j'ai "interrogé les
mémoires vives du coin" qui ont toujours vu ces pommiers qu'ils appellent "paradis..doucins...sauvages...en 4O ans j'ai pû récupérer 1 rejet que j'ai greffé qui produit et qui n'est presque jamais malade....par contre il est sujet à l'alternance...
J'en ai entretenu les "pionniers" du site car je considère qu'il serait dommage de perdre un tel patrimoine génétique et j'ai tout essayé en matière de boutures sans aucun résultats...j'en ai encore entretenu Patrice, notre sympa.webmaster qui m'a conseille d'afffanchir bien mais à notre âge..il faudrait encore patienter quelques années....donc je vais tenter l'étiolation..et ne manquerai pas de vous tenir au courant de la suite
patrice a écrit le 20/05/2008 17:36 (ref msg # 17179 )
"druere" a écrit :
afffanchir bien mais à notre âge..il faudrait encore patienter quelques années....donc je vais tenter l'étiolation..et ne manquerai pas de vous tenir au courant de la suite


Pourquoi? Cela fera le même résultat que la bouture que vous envisagiez et que vous n'arrivez pas à faire? A savoir une multiplication végétative d'un rameau d'un arbre fructifère.
Il y aura juste un an de retard. A savoir l'année ou vous produisez le scions par greffage, pour l'enterrer en vue de l'affranchir l'année suivante.
floyd a écrit le 20/05/2008 18:06 (ref msg # 17180 )
Dans l'immédiat, pas de gain de temps c'est vrai.
Si le bouturage après étiolement marche comme espéré, la multiplication en nombre devient plus rapide.
Pendant la période de test, rien n'empêche de faire le pari gagnant, et de préparer à l'avance la fournée suivante.
La pratique de l'étiolement c'est pas cher, pas mutilant, sans doute réversible. Peu de nos techniques ont autant d'avantages.
druere a écrit le 20/05/2008 18:14 (ref msg # 17181 )
Bonsoir gain de temps si :
je n'avais pas récolté de greffons en janviern'ayant pas pensé à
l'affranchissement
Encore faut-il réussir les greffes
en tentant l'étiolement dès maintenant je mets en place à
l'automne et je greffe au printemps
klakos a écrit le 20/05/2008 18:55 (ref msg # 17184 )
"floyd" a écrit :
Une pratique simple à réaliser pour obtenir de futures boutures prêtes à l'enracinement: un ruban adhésif opaque, enroulé sur le rameau sélectionné, maintenu quelques mois jusqu'à l'obtention d'une écorce sans chloroplaste. Ensuite le bouturage est classique.

http://www.jardin-mundani.com/Frances/et...

Un site qui fait rêver, indiqué par amine2x.


Merci, je vais tenter de faire celà sur un framboisier qui refuse obstinément de drageonner et qui m'intéresse de multiplier.
floyd a écrit le 20/05/2008 19:16 (ref msg # 17186 )
"klakos" a écrit :
… sur un framboisier qui refuse obstinément de drageonner…

L'idée "d'étioler un framboisier" me surprend car la tige souterraine du framboisier n'est rien d'autre que de la tige étiolée.
Pour aider le petit obstiné as-tu tenté d'améliorer par de copieux apports humifères les abords de la touffe?
klakos a écrit le 20/05/2008 19:37 (ref msg # 17187 )
"floyd" a écrit :

L'idée "d'étioler un framboisier" me surprend car la tige souterraine du framboisier n'est rien d'autre que de la tige étiolée.
Pour aider le petit obstiné as-tu tenté d'améliorer par de copieux apports humifères les abords de la touffe?


Je ne me suis guère penché sur la question et je ne suis pas un as du bouturage mais vu que c'est un framboisier non-remontant, il me semble qu'il faut faire une bouture en gardant un talon sur du bois de 2 ans.
Il a reçu son apport de compost mais il refuse. Comparé à un framboisier voisin qui lui est agressif par son aptitude à rejeter (et que suis obligé "d'enfermer") !
floyd a écrit le 20/05/2008 20:14 (ref msg # 17189 )
Nous avions parlé de framboisiers ici:
http://greffer.net/forum/viewtopic.php?t...
Sans évoquer leur multiplication.
La méthode classique consiste après arrachage à sélectionner les meilleurs éclats. Sans différence entre remontant et non-remontant.
La bonne période sera l'automne.
Mais on peut toujours hater les choses. Ce qui permettrait de replanter tout ou partie de la touffe récalcitrante de Klakos, dans un sol rendu parfait et arrosé régulièrement, et ce dans les jours qui viennent!
nicollas a écrit le 19/04/2013 14:44 (ref msg # 39956 )
Un article sur l'étiolation :
http://www.hort.cornell.edu/uhi/research...

Des résultats prometteurs pour des espèces difficiles à propager par bouturage (dans l'article chataigner et noisetier américain). Voir aussi la méthode d'Alcedo avec le fil de fer.





greffer.net >> Multiplication végétative