greffe de lilas

greffer.net >> Plantes ornementales

druere a écrit le 24/04/2006 21:01 (ref msg # 1454 )
Il est vrai que le lilas se greffe plus en écusson en AOUT qu'au printemps en fente ou à l'anglaise
N'étant pas trop doué pour l'écusson j'ai greffé quelques lilas en fente et voici le fruit des mes observations :

- tous mes lilas greffés tôt (dans note région seuls les bourgeons de lilas
débourraient) ne démarrent pas - Les greffons sont beaux mais
pas de démarrage - Ils ne sont pas desséchés - (greffes du 2O mars)

- tous mes lilas greffes (PG Lilas et troênes) greffés le 11 avril
débourrent (ce ne sera pas du 1OO% car il y aura du déchet dans les
jours à venir)

Alors peut-être que le lilas est comme le chataigner qui doit être greffé lorsque l'arbre est bien en sève tout au moins pour la greffe en fente ou a
l'anglaise
hendy a écrit le 24/04/2006 21:40 (ref msg # 1455 )
Je greffe le lilas de plusieurs facons, en écussonnage à l' été(si je peux avoir des bourgeons intéressant) mais au printemps je préfère la greffe anglaise compliquée par ce que plus sécuritaire pour la réussite..
On donne au greffons 3 bons points de contact en plus de la solidité.
J' utilise aussi la greffe en fente latéral et la greffe en placage sur pied, que plusieurs nomment Cadillac (je ne sais pourquoi le nom).
La greffe en fente terminal donne de bon résultat
patrice a écrit le 04/12/2007 17:28 (ref msg # 12187 )
Une petite compilation des conseils de greffage du lilas : https://www.greffer.net/?p=278
autrevie a écrit le 08/01/2008 23:11 (ref msg # 12589 )
cellon le lien que tu cite Patrice, la greffe en fente en Mars est possible,
mais probablement pas sur le frêne...
car le greffon devrais attendre sur l'arbre jusqu'en juin pour que le frêne démarre.
qu'en pensez vous?
Merci
patrice a écrit le 09/01/2008 07:39 (ref msg # 12596 )
Les infos citées sont celle de Baltet.
La méthode recommandée pour le lilas reste la greffe d'oeil en juillet.
autrevie a écrit le 09/01/2008 09:36 (ref msg # 12603 )
Merci Patrice,pour cette reponse si rapide.
druere a écrit le 09/01/2008 15:22 (ref msg # 12615 )
sur le troêne les résultats sont bons

Sur les rejets de lilas cela ne se passe pas mal non plus

à condition de greffer tardivement (En fente et à l'anglaise)
autrevie a écrit le 10/01/2008 18:04 (ref msg # 12623 )
OK,mais hélas je n'ai que des frêne mal placé,je préfère les greffer en lilas que de laisser ces Géant se développer.
Alex a écrit le 12/02/2008 11:50 (ref msg # 13846 )
Bonjour Autrevie,

Je crois que la greffe lilas sur frêne n'est pas durable.
Cf. http://books.google.com/books?id=39pIAAA...

Extrait p. 224








La suite, p. 225 et suivante, a l'air aussi intéressante


druere a écrit le 12/02/2008 19:43 (ref msg # 13855 )
Merci Alex très intéressant
autrevie a écrit le 12/02/2008 21:09 (ref msg # 13860 )
hooo oui
claudeduvar a écrit le 12/02/2008 21:39 (ref msg # 13868 )

très intéressant à lire
sur frêne l'olivier végète bien, on pourrait tester le troène sur frêne et ensuite lilas
TheChti a écrit le 18/08/2008 13:28 (ref msg # 18966 )
Autrevie nous fait part d'informations intéressantes sur ces expériences du XIX siècle. Par contre quelqu'un de têtu (il faut l'être, je pense) aurait déjà tenter une greffe de lilas sur PG frêne en greffe par approche ?
TheChti a écrit le 23/08/2008 16:22 (ref msg # 19030 )
Je viens d'effectuer quelques greffes de troène sur frêne en chip budding ainsi que lilas sur frêne (peut d'espoir à la lecture des infos dan ce fil).

Prochaines infos au printemps 2009
François du Perche a écrit le 01/04/2011 12:11 (ref msg # 30009 )
alex a écrit en 2008
Je crois que la greffe lilas sur frêne n'est pas durable.

Je regarde ce sujet car j'ai un très vieux lilas qui a + de 50 ans (de Rouen je crois), très florifère avec de très grosses grappes de fleurs doubles, très odorant, que je voudrais reproduire. Je ne veux pas bouturer ni greffer sur lilas à cause du drageonnement intempestif de cette espèce. Le frêne semble intéressant à cause de sa vigueur et de son système racinaire, bien supérieur à celui du troène. Sur le 1e lien (1837) il est dit que le lilas greffé sur frêne devient un véritable arbre, ça semble contredire l'idée que la greffe n'est pas durable.(sur ce même lien ils parlent de qqu'un qui a greffé 330 variétés de pommes sur UN vieux poirier, certainement le record du monde ! en plus avec une greffe réputée impossible & de greffe de bignone sur catalpa qui feraient de grosses boules fleuries)
Sur le 2e lien, il est dit qu'il est indispensable d'enterrer généreusement le point de greffe pour permettre l'affranchissement sinon, ça périclite.
Ca veut dire qu'il faut greffer sur table ou bien replanter pendant l'hiver suivant le plant greffé en l'enterrant + profondément. Si ce n'est pas fait, ça pourrait expliquer cette "légende" de la non durabilité. Mais ça exclut la possibilité mirobolante de greffer sur une haute tige de frêne, laquelle greffe ne doit pas être durable Peut-être qu'après affranchissement, les deux systèmes racinaires coexistent ce qui expliquerait qu'en 1837, ils aient pu voir de véritables arbres de lilas, qu'on aurait du mal à expliquer avec de simples racines de lilas.
Je crains qu'il ne soit trop tard pour prélever des greffons maintenant, mais ce n'est que partie remise.

http://books.google.fr/books?id=jPQTAAAA...

http://www.google.fr/url?sa=t&source...
TheChti a écrit le 01/04/2011 13:10 (ref msg # 30010 )
L'idée d'un double système racinaire qui renforcerait le lilas est séduisante. Mais j'avoue me méfier maintenant, j'attends de voir. je dois retenter prochainement des greffes de frêne/lils dans les deux sens ...
François du Perche a écrit le 04/04/2011 10:43 (ref msg # 30038 )
Cette hypothèse de la cohabitation d'un double système racinaire est impossible à vérifier, sauf à confier cette mission à une taupe savante. Par contre, on pourrait assez facilement essayer avec une greffe par approche d'accoster un jeune plant de lilas et un jeune plant de frêne, conserver les deux troncs mais favoriser la végétation du lilas. On pourrait ainsi de l'extérieur observer le développement de chacun des 2 troncs, observation impossible sur une greffe affranchie.
Si la greffe lilas sur frêne périclite lorsqu'elle n'est pas affranchie, c'est peut-être parceque qu'elle manque d'un oligoélément que les racines du frêne, programmées pour autre chose, ne savent pas assimiler. Les racines du lilas, en appoint, avec un rôle de "nourrice" viendraient alors apporter ce petit voire micro complément indispensable au développement à long terme.

Même expérience possible en forêt sur un rejet de frêne (très nombreux & vigoureux quand on coupe un arbre) qu'on grefferait à 1m de ht avec une belle variété en venant, un peu au dessous de la greffe, accoster en coulée une tige de lilas ordinaire planté tout contre.
patrice a écrit le 05/04/2011 07:28 (ref msg # 30050 )
Pour la greffe du lilas, effectivement, greffer lilas sur lilas, c'est pénible, car le porte-greffe drageonne.. C'est juste utile si on n'a rien d'autre sous la main, pour récupérer une variété...

Se greffe aussi sur
- troene des bois (caduc)
- troene de chine (semi persistant)
- troene du japon (persistant) -> là il y a un soucis, greffer du caduc sur du persistant n'a pas de sens, sauf si c'est pour récupérer une variété, destinée à être affranchie aussitot... (juste un support intermédiaire pour récupérer la variété par greffage).

Jamais testé sur frêne.

Effectivement, il est maintenant trop tard pour récupérer du greffon (le lilas se greffe au printemps lorsque les yeux commencent à gonfler, en greffe à rameau ou chip), mais il y a une saison de rattrapage, pour les greffes à oeil (je fais du chip mais ca doit se faire en ecusson aussi). Mais attention, à faire tot (mi juin... debut juillet).
floyd a écrit le 05/04/2011 09:05 (ref msg # 30053 )
Les nombreuses et belles variétés de lilas sont régulièrement greffées par les pépiniéristes. MIchard conseillait la fente sous verre ou l'écusson.

Lorsque S. vulgaris drageonne et que la variété meure, on entend dire parfois et à tort que le lilas a dégénéré.
patrice a écrit le 05/04/2011 10:39 (ref msg # 30054 )
"floyd" a écrit :
MIchard conseillait la fente sous verre


quel intéret y donne-t-il? (ou pour quelle circonstances particulières?)

personnellement, je n'en trouve aucun, alors que les greffes "classiques" réussissent très bien, pour peu qu'elles soient réalisées au bon moment.


greffer.net >> Plantes ornementales