L utilisation du gui

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


Eric a écrit le 07/04/2008 10:41 (ref msg # 16156 )
Hier apres midi j ai traverse une region infeste de gui et je me suis
demande si celui ci ne pouvait servir d intermediaire entre 2 especes
incompatibles lors d un greffage .

Que pensez vous de la drole d idee que voila ?
floyd a écrit le 07/04/2008 12:38 (ref msg # 16159 )
On ne m'a pas mis au courrant. Il y a un concours ou quoi?
Le gui, il faut bien le reconnaitre, c'est encore plus fort que la greffe, mais c'est une plante parasite dont la destruction est obligatoire.
Au plan anatomique cet organisme n'est pas destiné à grossir. Si tant est qu'une greffe veuille prendre, que deviendrait le greffon ainsi relié?
André a écrit le 07/04/2008 13:15 (ref msg # 16162 )
Le gui est considéré comme un fléau par les forestiers et les arboriculteurs car sa présence provoque l'affaiblissement de l'arbre-hôte, ralentit sa croissance et diminue la qualité du bois ainsi que la production fruitière dans le cas des pommiers.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gui_%28plan...
patrice a écrit le 07/04/2008 19:38 (ref msg # 16167 )
ca ne se fume pas non plus...

tu pensais que le gui "pompait la seve" d'un endroit et la renvoyait à l'autre... et donc faire un "pontage" comme on fait des pontages avec des greffons?
Eric a écrit le 07/04/2008 21:15 (ref msg # 16173 )
En fait ce qui m a donne l idee est que le gui se greffe naturellement
sur pratiquemet l importe quoi .Alors je me suis dis peut etre est t il
possible de l inserer entre 2 especes de facon a pouvoir beneficier de
cette propriee et de les greffer malgre qu elles soient incompatibles .
floyd a écrit le 07/04/2008 21:38 (ref msg # 16178 )
Je l'avais compris comme ça, cette "idée" d'Eric. Pourquoi ne pas tenter une petite fente sur un brin de gui décapité? pour voir…
ernst-drago a écrit le 27/04/2008 22:19 (ref msg # 16653 )
Moi qui n'y connais rien, je trouve l'idée saugrenue mais interessante.
je vais l'empresser de decortiquer un gui pour voir le tête que ça a.
quand l'hiver je cassais les branches de gui, j'ai constaté que cela ressemble fortement à n'importe quel bois. Comme intermédiaire il serait formidable.
floyd a écrit le 27/04/2008 22:29 (ref msg # 16655 )
Saugrenue, ça oui!
Si tu disposes du "matériel" et d'un peu de temps, tout ce que tu pourras nous transmettre, ernst-drago, sur le greffage du gui nous intéressera j'en suis sûr.
autrevie a écrit le 28/04/2008 07:54 (ref msg # 16666 )
idée tres originale,bravo,le problème principale c'est qu'une fois la sève de gui dans le greffons ou PG il continura tjs de pousser

ce sont les grives entre autre qui mangeant des fruits vont déféquer sur un autre arbre et le contaminer juste par ce contacte fiente écorce,une fois le gui à l'interieur il est indélogeable et tjs repoussera,c'est un virus.
mais bon....des greffes tres difficile pouvent voir le jour mais jamais ne serons saine,meme une fois affranchie.

c'est donc...pas une si bonne idée mais bien imaginé.
floyd a écrit le 28/04/2008 09:10 (ref msg # 16669 )
Ne t'inquiétes pas autrevie, nous sommes encore loin de l'exploitation commerciale du brevet…
Quand tu écris que "le gui c'est un virus" c'est une image poétique pas un fait avéré de la virologie, n'est-ce pas?
Pour les grives, promis, mais on ne laissera pas le gui se couvrir de fruits.
Alex a écrit le 28/04/2008 13:50 (ref msg # 16676 )
"floyd" a écrit :
Pour les grives, promis, mais on ne laissera pas le gui se couvrir de fruits...


...car nous savons tous que sa destruction est rendue obligatoire par arrêté préfectoral no39.56.62 du 20 Novembre 1962

Alex
ernst-drago a écrit le 29/04/2008 14:15 (ref msg # 16691 )
Pas dans l'immédiat mais à l'occasion... Il faut trouver le bon sujet le porte greffe: Je connais bien quelques alisiers parasités par du gui, pas trop hauts... A voir.
Eric a écrit le 29/04/2008 15:02 (ref msg # 16694 )
Il serait peut etre interessant de greffer sur le gui ds un premier temps.

Si cela fonctionne ,greffer le gui lui meme sur un porte greffe .

Et dans un moment d optimisme beat ,on pourrait esperer greffer les 3 ensembel .
Alex a écrit le 30/04/2008 08:02 (ref msg # 16712 )
Bonjour,

Que pensez-vous, dans un premier temps, de greffer du gui sur du gui pour voir si ça reprend ?
Pour un premier essai, ce serait déjà l'occasion de mettre de côté nombre de facteurs rendant impossible une greffe...

Alex
Alcedo a écrit le 03/02/2010 23:53 (ref msg # 25945 )
http://i48.tinypic.com/11relh5.jpg
kiwi
http://i50.tinypic.com/23u4oqg.jpg
Michel_Alpes a écrit le 04/02/2010 07:43 (ref msg # 25946 )
Bonjour,
La principale responsable de la propagation du gui ,c'est elle ,principalement en hiver,lorsque il y a difficulté à trouver de la nourriture au sol:
http://images.google.fr/images?hl=fr&...
Cà commence par une fiente sur une branche:



Puis une germination (si on peut appeler çà comme çà)



Invasion et destruction



Les vieilles branches infectées peuvent faire le bonheur des tourneurs sur bois car le renflement parasité offre une texture curieuse.
J'ai eu un "Reine Claude" parasité par le gui, phénomène que je ne connaissait pas sur les pruniers.
Depuis que les Druides ont disparu des campagnes , c'est fou comme le gui s'est répandu !!!!!
floyd a écrit le 04/02/2010 08:09 (ref msg # 25948 )
Salut Michel_Alpes,
Ton sujet tombe à point, je viens de vérifier combien le phénomène prend de l'ampleur et combien un vieux pommier peut se dégrader sous les effets conjugués de l'âge, du lierre, des enfants qui grimpent dans les arbres et du gui.
En fait c'est la prise au vent qui accentuent la casse "mécanique" sur les arbres de plein…vent.

Les baies du lierre sont également l'aliment de quelques oiseaux…
Mais de là à justifier la conservation des arbres porte-lierre et pourri de gui, j'ai un peu de mal.
hendy a écrit le 13/02/2010 15:43 (ref msg # 26078 )
J' avais observé ses bouquets dans les branches sans jamais pouvoir vraiment les approcher..

C' est intéressant sauf que c' est une plante parasite..qui ne peut vivre sans un support..

Est ce que l' on peut faire enraciner la graine..?..
Alex a écrit le 14/02/2010 11:52 (ref msg # 26089 )
Bonjour,

Je te conseilles ce lien très complet, notamment les annexes et la partie "germination épiphyte du gui"... http://users.telenet.be/sf15590/Gui1.htm

Et ce lien, très bien illustré : http://www.futura-sciences.com/fr/doc/t/...


Pour ma part, je n'ai jamais vu de gui poussant au sol ou sur du bois totalement mort... Celà me semble prouver qu'arrivé à un moment de sa croissance, il a besoin de certains éléments de la sève brute / élaborée pour survivre (peut être qu'il ne les produit pas lui même ?).


Alex
hendy a écrit le 14/02/2010 20:38 (ref msg # 26101 )
la graine et la plante résistent à quel température


greffer.net >> Hors-sujet