Greffe de poirier : bourgeon qui déssèche

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Poirier


belinsecte a écrit le 27/04/2017 17:47 (ref msg # 57964 )
anglaises de poirier?
au soleil? avec quelle protection anti-deshydratation?
j'ignore si le gel sècherait, Satya voit des gelées passer sur ses greffes sans problème. A Aubenas (07) il y a eu un record de 0°C en mars: http://www.meteo60.fr/releves-climatolog...#
patrice a écrit le 27/04/2017 18:04 (ref msg # 57965 )
Greffon protégé par parafilm. La bonne réalisation technique de la greffe n'est pas à mettre en cause, vu qu'un mois plus tard, environ, il y a eu débourrement. Et ensuite ca sèche. Certaines années ca repart ultérieurement d'un oeil qui aurait pu être latent par rapport aux autres sur le greffon, hélas ca n'a pas été le cas cette année.
belinsecte a écrit le 27/04/2017 18:16 (ref msg # 57966 )
Ton bourgeon avait redémarré après taille progressive (ton post en page 1, le 27 avril 2013).
Aujourd'hui, y a-t-il concurrence de branches sur le PG (en dessous, ou au dessus de la greffe?)? emplacement?
Floyd avait envisagé les explications de Moniliose ou orientation bourgeon, sans réponse.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 27/04/2017 18:46 par belinsecte
patrice a écrit le 27/04/2017 18:42 (ref msg # 57968 )
Dans le cas de cette année, il n'y avait pas de tire sève.
ké20 a écrit le 27/04/2017 21:32 (ref msg # 57970 )
bonjour
J'ai eu le même problème sur des greffons de Poirier et nashi , idem , débourrement , puis ça stagne , puis plus rien ça sèche ....
Bizarre car comme patrice , je ne mets pas en doute la technique , anglaise simple que je commence à maitriser.
Sur certains cas il y a encore des tire-sèves , mais sur d'autres cas , la greffe est en tête , donc , ce n'est pas le tire-sève qui peut à lui seul expliquer ce phénomène.

Par contre pour continuer l'enquête , j'ai remarqué aussi cette semaine dans plusieurs départements (24 , 82, 81 ) , que sur des jeunes pousses de figuiers ou des feuilles, certaines sont sèches et deviennent noires. J'ai aussi le même cas sur certaines poussent de pruniers .

Si pour les greffons, on peut mettre en cause certaines choses (cicatrisations trop faible, pas assez rapide, hygrométrie trop faible du coup le PG rejette le greffon pour se protéger , chaleur , vent , dessèchement ...etc ) , sur des arbres , à quoi cela pourrait être du ?
belinsecte a écrit le 28/04/2017 11:23 (ref msg # 57986 )
dû au coup de froid sur jeunes feuilles. j'ai remarque la simultanéité entre cause et effet, tant au printemps 2016 que ce printemps, sur arbres jeunes et adultes: certains figuiers, bibaciers, morus, diospyros (selon les variétés).. les feuilles repoussent ensuite.
j'étais surpris comme toi, et n'avais pas eu conscience qu'il avait légèrement gelé en fin de nuit, mais cela apparait sur les relevés météo consultables en ligne.

Mais je n'ai eu aucun dégât sur mes jeunes pousses de poirier, prunier, cerisier etc. même recement greffées.

Ces questions de greffer en tête ou en bas m'intéressent. Je remarque quant à moi, que ça réussit bien en greffant une branche latérale assez grosse et basse, en coupant toutes pousses du PG SOUS la hauteur de la greffe. Et ce, même en conservant le houppier du PG. Inversement échec en greffant le tronc décapité, surtout s'il y a des branches en dessous. tous mes échecs et réussites tendent à montrer que le projet des branches est prioritaire sur celui du tronc, comme un enfant serait prioritaire sur le parent pour faire une mauvaise comparaison. Pour moi c'est flagrant.

On pourrait en discuter en publiant nos photos respectives.
Message modifié 2 fois ; la dernière fois le 28/04/2017 12:31 par belinsecte
nicollas a écrit le 28/04/2017 11:26 (ref msg # 57987 )
ké20 post_id=57970 time=1493321579 user_id=56887 a écrit :

Par contre pour continuer l'enquête , j'ai remarqué aussi cette semaine dans plusieurs départements (24 , 82, 81 ) , que sur des jeunes pousses de figuiers ou des feuilles, certaines sont sèches et deviennent noires. J'ai aussi le même cas sur certaines poussent de pruniers .


C'est pas un problème de gel ça ? Chez moi les figuiers (et vignes, kakis, actinidia, frênes) ont tous cramé. Mais pas les jeunes pousses de pruniers.
ké20 a écrit le 28/04/2017 11:43 (ref msg # 57990 )
j'ai lu tôt ce matin , que cela pouvait être aussi un problème de "sécheresse". (sur pépinière Baud)

Je crois que cela fait un mois qu'il n'a pas vraiment plu chez nous ... il n'est même pas tombé 15mm mercredi....
Le gel , je ne sais pas , le vent de nord pendant plusieurs jours combiné au froid , oui , cela peut être une piste. On a eu que 2 petites gelées en mois. A moins que je regarde aussi l'historique des relevés météos dans mon secteur.
Cependant , peu révélateur , car d'une vallée à l'autre , d'une exposition à l'autre , on a de gros écarts en Dordogne.

Je pense que le dessèchement peut être du au fait d'un manque d'eau combiné à rejet du greffon du PG pour sa survie.
Je vais regarder ce weekend si c'est sur une majorité de greffes en tête ou sur des charpentières.
François du Perche a écrit le 28/04/2017 11:56 (ref msg # 57991 )
ces gels nocturnes ont dû être très particuliers car, avec la même exposition, certains figuiers n'ont pas grillé, d'autres, jeunes, ont grillé à 100% et d'autres ont eu une partie des feuilles grillée et le reste intact. D'autres personnes dans la région (Perche et région parisienne) ont eu ce phénomène bizarre d'arbres partiellement atteints.
patrice a écrit le 28/04/2017 12:07 (ref msg # 57992 )
Dans mon cas l'arrosage n'est pas en cause.
Le seul facteur "traumatisant" qui puisse être en cause est que le PG a été planté l'année même. Mais lorsque je greffe très tôt en saison, sur table, et que je plante ensuite, je n'ai pas le phénomène en question.
ké20 a écrit le 28/04/2017 12:28 (ref msg # 57993 )
dans mon cas , tous les PG ont un à deux ans de plantation, voire quelques années pour certains aliziers Torminaux ... mystère donc .
Est-ce que le vent ne serait pas cause en déviant légèrement l'ensemble PG/greffon et de ce fait stop la circulation de la sève ... ?
Depuis 5-6 semaines , il y a énormément de vent , et de plusieurs direction , 2 jeunes pins (15-20cm de diam) chez moi ont cassé à mi-hauteur...
quelques jeunes poussent de pommiers se sont pliées et ont séchés
belinsecte a écrit le 28/04/2017 12:54 (ref msg # 57994 )
Plausible
Sauf pour le chip de Patrice en photo fin de page 1.
Par fort vent les branches balancent avec amplitude, à vérifier si leur souplesse permettrait une collision.
1 mois après greffe:
- certaines anglaises sont encore mécaniquement fragiles, même débourrées. J'en ai perdu qques unes qui n'avaient que du parafilm en ligature, et qui a craqué au soleil.
- en religaturant j'en ai sauvé qui étaient dessoudées d'un coté mais restées accrochées de l'autre coté.

Reste à préciser pour les échecs, hauteur? sur tronc ou charpentières?
De tels échecs ont-ils également été observés sur des greffes "à la pendule"? *

J'avais fait part de mes observations de réussite ou non débourrement (mais pas le cas de débourrement suivi d'assèchement) selon emplacements de couronnes en 2016 (pommier, poirier, sujet "couronne améliorée").
J'ai depuis lors encore remarqué une préférence pour les branches latérales d'après anglaises de pêchers, dont je n'ai pas encore publié les photos.
Mais sur cerisiers je n'ai loupé aucune greffe, même en tête et avec 2 branches intactes en dessous, or il se trouve que j'ai greffé juste avant leur débourrement (quand les yeux du PG étaient bien gonflés).

A vérifier compte tenu de ces variables (vent, emplacement de la greffe, ...?...), si le fait de greffer plus tôt est la cause d'une meilleure réussite?

à priori cette meilleure réussite en greffant tôt mettrait le froid hors de cause?

Pour répondre à propos du coup de froid sur arbres adultes, chez moi j'ai des différences de % de dégâts entre différentes variétés de la même espèce.

* chez moi les "pendule" réussisent bien, et plusieurs membres m'ont indiqué qu'elles fonctionnent en toute saison. Au début je croyais que ce serait moins bien que les anglaises, à cause d'une apparence moins parfaite. Je commence à en comprendre 2 intérêts qui n'étaient pas vantés dans son article:
- les lignes verticales de cambium offertes par le PG sont plus larges en pendule (fente en périphérie du bois).
- la languette d'écorce laissée sur le dos du greffon pourrait à première vue sembler inutile, et sèchera ensuite. Mais hier, j'ai compris l'intérêt d'en laisser toute la longueur: en ligaturant, elle se décale parfois d'un coté, ce qui évite d'exercer cette force de décalage sur le greffon lui-même, qui pris en sandwich, est plus ou moins serré sur toute sa largeur. Au contraire, en anglaise, surtout simple, en faisant des tours de BT ou parafilm, on peut se retrouver avec un serrage trop asymétrique, voire le soulèvement d'un coté.
Message modifié 5 fois ; la dernière fois le 28/04/2017 14:26 par belinsecte
belinsecte a écrit le 28/04/2017 13:26 (ref msg # 57995 )
Un pro m'avait dit que sans être soudé, un greffon pouvait débourrer sur ses réserves (notamment s'il est protégé de la deshydratation).
Il expliquait ainsi le cas d'assèchement d'une greffe débourrée. J'ai eu ce cas sur une greffe anglaise de prune-abricot sur prunier, à l'autopsie je voyais que du cal a commencé à se former sans souder.
Sur vos échecs constatés après débourrage, le greffon mort était il soudé au PG?
ké20 a écrit le 28/04/2017 15:23 (ref msg # 57999 )
Comme l'a dit Patrice , il arrive que des greffons repartent l'année suivante. Cela m'est arrivé cette année sur 2 chips d'aromatnaya.

Je fais mes observations ce weekend , et je posterai d'autres infos . Je sortirai le Buddy-tape uniquement sur les greffons entièrement secs.
patrice a écrit le 28/04/2017 16:35 (ref msg # 58001 )
ké20 post_id=57999 time=1493385810 user_id=56887 a écrit :

Comme l'a dit Patrice , il arrive que des greffons repartent l'année suivante. Cela m'est arrivé cette année sur 2 chips d'aromatnaya.

Des chips qui repartent A+2 ca arrive, mais des greffes à rameaux je n'ai pas encore eu le cas.
Mes greffons sont conditionnés dans le parafilm, tout du moins percé vu que ca avait commencé à débourrer...
Et visiblement sont en perdition.
belinsecte a écrit le 28/04/2017 18:07 (ref msg # 58003 )
Merci pour ces infos et tout ce que j'apprends grâce à ce forum!
Que signifie A+2? 1 ou 2 ans après? Sans parler des rameaux greffés en septembre pour débourrer au printemps suivant.

Je viens d'aller voir mes greffes de cerisier pour trouver peut-être un exemple du problème évoqué dans ce sujet. (Celles de poirier, tardives, n'ont pas encore débourré).
Cette année j'ai fait 15 greffes de variétés compatibles (sweet hearth, skeena, sandra rose, primulat). Le pronostic vital de 2 d'entre elles est engagé.

Illustre peut-être ce sujet? une greffe que j'avais oublié de surveiller (en 1ère photo ci dessous): Quelles différences avec les 13 réussites avérées?
- il restait 2 branchettes du PG qui poussaient sur son tronc sous la hauteur de la greffe. le PG est moins bien exposé, pas de jeunes repousses sur le tronc. De plus j'ai oublié de mastiquer la coupe de branche au niveau du tronc.
- je n'avais jamais refait la ligature parafilm m qui s'est dégradée trop vite. décollement de la moitie de la longueur du biseau. on voit pas bien car j'ai mastiqué avant de prendre la photo:



le 2ème échec j'attends encore son verdict, il n'a pas débourré. il y a 2 semaines parafilm craqué, masticage, maintenant un peu de gommose:



Les 13 succès: Il y a 2 semaines, certains étaient écartés (soulevés) du PG d'un coté, je les ai rapprochés en reparafilmant mais déjà le nouveau parafilm craque de nouveau: je laisse comme ça car ils ont l'air bien démarrés et soudés



Message modifié 5 fois ; la dernière fois le 28/04/2017 21:36 par belinsecte
ké20 a écrit le 28/04/2017 19:08 (ref msg # 58004 )
patrice post_id=58001 time=1493390147 user_id=2 a écrit :

[quote=ké20 post_id=57999 time=1493385810 user_id=56887]
Comme l'a dit Patrice , il arrive que des greffons repartent l'année suivante. Cela m'est arrivé cette année sur 2 chips d'aromatnaya.

Des chips qui repartent A+2 ca arrive, mais des greffes à rameaux je n'ai pas encore eu le cas.
Mes greffons sont conditionnés dans le parafilm, tout du moins percé vu que ca avait commencé à débourrer...
Et visiblement sont en perdition.
[/quote]

merci pour la précision effectivement.
Oui chips de bergamotier commun N+2 ! (d'ailleurs , y-a t'il des yeux stipulaires ? un départ trop vigoureux s'est cassé en bougeant le pot .....
patrice a écrit le 30/04/2017 11:27 (ref msg # 58018 )
ké20 post_id=58004 time=1493399318 user_id=56887 a écrit :


Oui chips de bergamotier commun N+2 ! (d'ailleurs , y-a t'il des yeux stipulaires ? un départ trop vigoureux s'est cassé en bougeant le pot .....


Merci de faire un sujet dédié, là nous sommes dans le dessèchement du bourgeon du poirier.
Bruno a écrit le 01/05/2017 22:21 (ref msg # 58028 )
J'ai fait des greffes oméga cette année de poiriers, les greffons n'avait pas démarré alors que les cognassiers avaient démarré. Il s'est produit la même chose. A mon avis il s'agit d'un effet bulle d'eau du greffon qui démarre avant la soudure (il doit vivre un peu comme dans un vase de fleur avec l'eau qui sort du PG), puis qui se fane , mais la soudure se faisant ça repart. Par contre j'ai greffé aussi en oméga du beurré Bosc sur un poirier déjà assez grand en faisant plusieurs greffes sur différentes branches (le beurré Bosc étant particulièrement incompatible avec le cognassier). Ce phénomène ne s'est produit sur aucune des greffes effectuées. Peut-être que ce phénomène se produit qu'avec les cognassiers ? A noter qu'il est vrai que pour le cerisier, ça ne repart pas en général mais pour une greffe que j'avais faite à œil dormant l'été dernier sur Ste Lucie, ça m'a fait cela et à mon grand étonnement c'est reparti.
patrice a écrit le 02/05/2017 08:56 (ref msg # 58029 )
Dans mon cas, effectivement, le PG était aussi du cognassier.


greffer.net >> Poirier