taille greffe en fente

greffer.net >> Prunier

TheChti a écrit le 17/03/2008 18:36 (ref msg # 15503 )
Faut-il tailler une greffe en fente ou pas ? La question que je me pose est de savoir si le greffon pourra tenir autant de bourgeons ....





Ce greffon est d'avril 2007 et les quatre bourgeons ont poussé.
patrice a écrit le 17/03/2008 20:32 (ref msg # 15511 )
"TheChti" a écrit :
Faut-il tailler une greffe en fente ou pas ?.


quel est le porte-greffe, a quelle hauteur du sol est la greffe? etc...
TheChti a écrit le 17/03/2008 20:49 (ref msg # 15512 )
Ha bon, ça joue la hauteur au sol ?

Il est environ à 1m40, 1m50 ...

Pour ce qui est du PG, c'est du prunier "sauvage", il m'est difficile d'endire plus, pour cela il faut que je raconte comment ces pruniers sont arrivés là.

Il y a deux ans je me promenais sur le terrain avec mon oncle et j'avais été très surpris de voir que ces pruniers qui ont 25 ans environ, ne donnaient que des prunes aigres, pleines de tanins et pas bonnes du tout du tout.Et pourtant ces pruniers étaient alignés comme dans un verger normal, ça me surprenait ! Quand je m'en suis ouvert à lui, mon oncle m'a expliqué que c'était des pruniers récupérés sur un terril ... aucune idée donc du taxon exact ! On va dire un prunier "sauvage" "classique"
floyd a écrit le 17/03/2008 22:36 (ref msg # 15522 )
Vigoureuses et bien droites comme on dit.
Une taille de formation s'impose pour orienter ces futures charpentières vers une forme en gobelet. Yeux extérieurs, 20 à 30 cm maxi.
Le prunier a trop tendance à filer en hauteur puis à rechigner pour redescendre.
alias a écrit le 18/03/2008 10:19 (ref msg # 15538 )
Je dirais pareil que floyd, on taille les branches les plus longues a 30 cm maximum pour le rendre plus trapu.
En meme temps, ca va renforcer le point de greffe.
TheChti a écrit le 18/03/2008 10:56 (ref msg # 15546 )
Ok merci ! Je vais faire comme ça !
claudeduvar a écrit le 18/03/2008 13:40 (ref msg # 15550 )
il est un peu tard maintenant mais il aurait fallu laisser végéter un seul bourgeon la 1 ière année avant de commencer la taille de formation afin que la distance entre les charpentières soit plus importante et l'angle avec le tronc plus ouvert. Mais ton arbre est joli et bien sain et puis le cerisier au moins on le coupe au mieux il se porte alors!
floyd a écrit le 18/03/2008 21:01 (ref msg # 15564 )
Cerisier ou Prunier, les conseils seraient les mêmes…
Les pépiniéristes-greffeurs, toujours un peu pressés, laissent pousser trois yeux quand cela se présente.
Après il s'agit bien de former le futur houppier, en donnant un peu d'ampleur au gobelet. Un angle à 45° assure un bon équilibre sinon un bon compromis.
La capacité à cicatriser des arbres jeunes, sains, vigoureux permet des tailles sans risque. En cas de doute une pulvérisation de BB.
louarn a écrit le 19/03/2008 08:15 (ref msg # 15571 )
bonjour, je profite en vous lisant pour poser une question qui me tarraude depuis quelques temps est-il vrai que l'on puisse arquer les branches extérieures du prunier a l'aide de ficelles vers lintérieure de l'arbre et de céer ainsi un foulli favorable à la fructification? merci!

bonne journée
alias a écrit le 19/03/2008 09:01 (ref msg # 15577 )
Personnellement, je cree ce genre de fouilli pour empecher les brulures solaires sur le tronc.
En region venteuse, ce fouilli peut avoir un interet certain ( pollinisation avec le vent).
Mais en region sans vent, aucun.
floyd a écrit le 19/03/2008 12:50 (ref msg # 15589 )
Bonjour,
"louarn" a écrit :
… arquer les branches extérieures du prunier à l'aide de ficelles vers l'intérieur de l'arbre …

Ce qui revient à les redresser ver le haut en renforçant la dominance des bourgeons terminaux et donc une croissance en flèches. Le prunier a naturellement cette capacité de faire des scions en quantité et en vigueur impossibles à maitriser. La mise à fruit et les premières charges de fruits en surchargeant les branches entrainent des ruptures souvent catastrophiques. Un "bel" exemple en photo à venir…
Enfin je redoute les ficelles oubliées, celles qui frottent, celles qui étranglent…
floyd a écrit le 19/03/2008 13:08 (ref msg # 15591 )
Un prunier de quelques trente ans, on devine qu'il s'agissait d'un arbre avec trois greffons. Un développement sans histoire, un élagage doux par mes soins, des récoltes modérées jusqu'à un coup de vent sur un arbre bien chargé.
Puisque le forum est plein de bonnes idées, que feriez vous pour cet arbre?


Eric a écrit le 19/03/2008 17:39 (ref msg # 15602 )
Boulonner les 2 branches le plus haut possible ensembles. De preference
avec une tige filte en inox d un diametre de 12 mm .Utiliser de grosses rondelles pour repartir les contraintes .
Pour la blessure ,retirer les eclats de bois.Traiter au goudron Novegien
puis celui ci une fois bien absorbe. Proteger le tout avec un badigeon de
chaux .
Attendre qu un bourlet cicatriciel se forme avant d inciser .Dans environs
2 ans .
Tailler eventuelement l arbre pour le reequilibrer ( ds la mesure du possible ).

Ce serait mon arbre ,c est ce que je ferai .
alias a écrit le 20/03/2008 09:58 (ref msg # 15632 )
L'idee de le percer et de le boulonner est une bonne idee.
Ca empechera qu'il casse.
un petit gourdon pourrait etre interessant car ca ne se cicatrisera jamais totalement.
claudeduvar a écrit le 20/03/2008 11:49 (ref msg # 15641 )
c'est trop tard semble t' il mais au moment de la casse et selon la période tu aurais pu tenter cette fameuse greffe en pont: greffer des branches entre le "creux" pour rétablir la continuité.
je dis ça car je ne l'ai jamais pratiquée et cela me semble une utopie mais qui "tente rien ...."
floyd a écrit le 20/03/2008 12:30 (ref msg # 15643 )
Bonjour,
Et merci pour vos réponses. Elles me confortent dans l'idée qu'il faut tenter quelquechose. Le tronc principal fait 0,20m de diamètre. Percer plus haut comme le suggère Eric est une bonne idée. Il sera difficile d'aligner les deux perçages, j'ai un foret de 30 cm de long pour tenter l'exercice.
La greffe en pont dont rêve Claudeduvar, je peux l'essayer pour le "fun". Il faudra de sacrés greffons.
druere a écrit le 20/03/2008 18:14 (ref msg # 15651 )
Bonsoir,

j'avais eu un problême similaire sur un arbre (je dirai éclaté) et pour éviter qu'il continue à "s'ouvrir" j'avais acheté dans une brocante deux
sangles de camions et l'arbre vit toujours cela peutêtre une solution

Voila bonne soirée
druere a écrit le 20/03/2008 18:14 (ref msg # 15652 )
Bonsoir,

j'avais eu un problême similaire sur un arbre (je dirai éclaté) et pour éviter qu'il continue à "s'ouvrir" j'avais acheté dans une brocante deux
sangles de camions et l'arbre vit toujours cela peutêtre une solution

Voila bonne soirée
floyd a écrit le 20/03/2008 19:26 (ref msg # 15658 )
La solution souple expérimentée par Druere me plait bien aussi.
Elle me parait plus facile à mettre en œuvre. Elle est réversible, ajustable, pas chère. Mais ce sanglage/haubanage pose deux problèmes:
- le risque de strangulation des branches au niveau du point d'attache,
- les mouvements de "sur-fermeture de l'angle" formé par les 2 branches.
Ce qui ne veut pas dire que la solution rigide avec tige filletée soit meilleure, car deux problèmes aussi:
- le perçage, une plaie à cœur sur un arbre à noyau.
- l'efficacité de la triangulation, meilleure si la tige est posée très haut.
Combiner les deux techniques, peut-être une piste?
floyd a écrit le 20/03/2008 19:49 (ref msg # 15659 )
Un petit dessin malhabile pour proposer une version "de synthèse":




greffer.net >> Prunier