hormone de bouturage

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Multiplication végétative


patrice a écrit le 18/09/2008 11:08 (ref msg # 19356 )
"floyd" a écrit :
ce n'est pas par hasard que le gel a la faveur des pro


lorsqu'on regarde les sites de fournitures horticoles pour les professionnels, on trouve majoritairement des poudres ??

http://www.puteaux-sa.fr/751horm.htm
Thierrylot a écrit le 08/11/2008 17:44 (ref msg # 20233 )
Bonjour,
je prends le sujet des hormones un peu à la volée... dans un précis de viticulture qui passe en revue l'état des recherches sur les méthodes de bouturage on peux trouver :
1/ l'utilisation de purin
2/ l'urine de vache
3/ l'urine humaine
3/ le grain d'avoine coincé au cul de la bouture
Pour l'instant j'ai testé mon urine (très dilué) et le purin de plantes, orties et consoudes : sur des vivaces cela marche très bien et aussi sur des figuiers bouturés en méthode "traditionnelle".
L'explication donné dans ce livre sur le grain d'avoine est la libération d'auxines à très faible dose. Des chercheurs ont tentés de reproduire cette diffusion d'auxine avec de la chimie et en effet le résultat prouvait que l'ecxès d'auxines inhibait le développement des racines. Donc il faut modérer les hormones de bouturage du commerce ou utiliser le grain d'avoine, ou son urine...
Salut
André a écrit le 08/11/2008 18:47 (ref msg # 20235 )
Merci Thierry

Serait-il possible d'avoir les références de ce précis de viticulture (voire un petit scan) ?

Quel dosage pour l'urine ?

Il serait intéressant de tester ça sur autre chose que du figuier qui bouture très bien même sans aucun additif.
Thierrylot a écrit le 08/11/2008 19:04 (ref msg # 20238 )
précis de viticulture, 2000, par Pierre Galet.
Je n'ai pas de scan et se ne serait pas très juste au niveau des droits d'auteur sans l'autorisation de l'auteur et de l'éditeur.
Pour les dosages exactes, ce n'est pas comme les techniques moderne extrèmement précises, il faut expérimenter mais je ne crois pas que ce soit compliqué. Je pisse (tous les jours en période de croissance) dans un réservoir de 300 litres qui me sert à arroser les plants.
floyd a écrit le 11/11/2008 19:26 (ref msg # 20271 )
Biographie de l'auteur
Pierre Galet, docteur ès sciences et maître de viticulture à l'Ecole nationale supérieure agronomique de Montpellier, a consacré toute sa carrière à l'identification et à la description des cépages, parcourant le monde pour conseiller viticulteurs et producteurs de vin. Il est membre d'honneur de l'Académie internationale du vin de Genève.
floyd a écrit le 03/04/2010 22:25 (ref msg # 26763 )
A propos d'hormones de bouturage, voici quelques notes historiques:
Les auxines
I- Historique :
1880 : Observation (Darwin) du phototropisme chez les coléoptiles de graminées
excitation perçue au sommet et transmise vers la base
1926 : Récupération par diffusion d’une substance active sur la croissance
appelée auxine, d’auxein = croître. Mise au point d’un test biologique permettant d’apprécier les teneurs en substance active.
1934 : Identification chimique de l’auxine à l’acide ß indolacétique (isolé
initialement à partir d’urine humaine) puis caractérisation de cette structure dans les tissus végétaux (Zea mays) par Haagen – Smith en 1942.
1925-1970 : Recensement des différentes réponses des plantes à l’action de l’AIA. Caractérisation de substances naturelles ou synthétiques à action auxinique.
1970-2009 : Etudes sur le mode d’action de l’AIA au niveau moléculaire en particulier dans le phénomène de grandissement cellulaire.

http://chezleclem.over-blog.net/categori...

Un court extrait de ce blog… absolument fabuleux et illustré, enfin… pour qui voudrait se plonger dans les connaissances scientifiques les plus actuelles en matière de physiologie végétale.
TheChti a écrit le 27/08/2011 16:42 (ref msg # 31338 )
L'eau de saule (écorce de saule) contient de l'acide salicylique. Outre que ce dernier soit à l'origine d'une thermogénèse végétale, le fait que cet acide soit à l'origine de l'aspirine n'est peut-être pas anodin...
nicollas a écrit le 20/02/2013 11:36 (ref msg # 38986 )
Salut,

j'aimerai augmenter le taux de reprise des boutures que je fais, mais sans avoir à acheter les poudres d'hormones pour faciliter le bouturage.

L'eau de saule est assez connues (trempage ou ébouillantage quelques heure de tronçons de saules dans de l'eau, puis filtrage)

Je viens de tomber sur un forum américain sur au moins deux personnes qui remplacent les hormones par du miel. Avez vous entendu parler de cette technique, ou expérimenté ? Pour les connaisseurs, y a t-il une explication plausible au niveau de la composition du miel qui pourrait abonder favorablement dans ce sens ?

Merci d'avance
floyd a écrit le 20/02/2013 13:06 (ref msg # 38989 )
Avant de chercher des explications à toutes les recettes trouvées sur le web, je suggère que tu fasses toi-même quelques essais, avec autant de rigueur que possible.

Tu te forgeras ainsi un avis. Les résultats obtenus et comparés à un témoin "sans" seront examinés avec intérêt par la communauté du forum.
satya a écrit le 20/02/2013 13:58 (ref msg # 38991 )
tu peut aussi essayer avec des pousses de ronce qui commence a marcotter ,les écraser avec de l'eau ,laisser 2-3 jours ,puis filtrer.
j'ai pas remarquer que ça bouturer mieux ,mais les teste n'on pas etait bien precis.

le grain de blé dans le talon d'une bouture ,pour l'instant je dirai que ça ne marche pas.
en tout cas sur du kiwaï 50/50 et les plus belle sont sans blé.

bonnes experiences
kakou13 a écrit le 20/02/2013 18:50 (ref msg # 38996 )
comme le dit AUTREVIE on gache pas mal de produit avec le clonex par contre une personne de chez growshop m'avait dit que pour le clonex soit tres efficace il fallait tremper dans un flacon auxiliaire le boutures puis les laisser quinze minutes reposer avant de les bouture en terre ou tereau
André a écrit le 24/06/2014 15:50 (ref msg # 44556 )
Eau de saule, urine, purin d'ortie, miel, lait de coco (cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Bouture#Co...), on ne sait finalement pas trop quoi choisir...

Peut être qu'un mélange de tout ça pourrait fonctionner...
ké20 a écrit le 24/06/2014 19:30 (ref msg # 44560 )
je vais bouturer une bonne série de kiwi , kiway et argousiers vendredi et samedi (c'est la bonne lune) , j'opte pour le grain de blé et en plus l'eau de saule, au moins , avec la bonne lune + 2 choix d'hormone de bouture , j'espère avoir de la réussite.
Je n'ai pas encore opté pour l'endroit idéal pour entreposer les boutures.
Soit sous un châtaignier , soit contre un mur Nord-Ouest.
floyd a écrit le 24/06/2014 20:32 (ref msg # 44563 )
En l'absence de preuve formelle, la "bonne lune" ne va pas remplacer les précautions de mise en culture et l'application soignée des spécialités à base d'hormones.
Les recettes colportées avec ardeur depuis la généralisation de l'internet, n'ont toujours pas gagné en validité.
Peut-on éviter de polluer ce forum avec des on-dit?
Gaston a écrit le 30/06/2014 21:30 (ref msg # 44606 )
"floyd" a écrit :
En l'absence de preuve formelle, la "bonne lune" ne va pas remplacer les précautions...

C'est vrai qu'il n'y a pas de preuve formelle de l'efficacité de la bonne lune. D'un autre côté, ça ne peut pas non plus nuire.
Et je me permets quand même de rappeler qu'une bonne partie du bois d’œuvre pour les monuments historiques est abattu à la bonne lune.
Donc au pire ça ne sert à rien, au mieux c'est utile, donc pourquoi s'abstenir (même si je n'en tiens jamais compte pour mes plantations).
floyd a écrit le 30/06/2014 22:11 (ref msg # 44607 )
Les raisonnements par analogie n'apportent rien à la question.
De plus l'affirmation concernant les bois d'œuvre n'a jamais reçu le début d'une preuve.

Pourtant Colbert, ministre de Louis XIV, avait au siècle des Lumières demandé aux hommes de science de l'époque de lui apporter des preuves.
Ces érudits avaient conclu à l'absence de différence dans la qualité des bois.
Colbert, en fin politique, avait laissé la tradition perdurer, l'important étant la flotte du Roi.

Pour conserver la rigueur scientifique de ce forum, je ne vois pas l'intérêt de parier sur des on-dit ou de les colporter.
Il y a bien assez de biologie et de physiologie à étudier pour en tirer des techniques.
Bruno a écrit le 01/07/2014 08:56 (ref msg # 44609 )
Heu! le siècle des lumières c'était le siècle suivant.
floyd a écrit le 01/07/2014 10:28 (ref msg # 44610 )

Très juste.
On lira, "Colbert juste avant le siècle des Lumières…"

http://fr.wikipedia.org/wiki/Siècle_des...

(au besoin recopier le lien)
François du Perche a écrit le 01/07/2014 11:28 (ref msg # 44611 )
Louis XIV n'est mort qu'en 1715 et peut être que les réponses (posthumes) aux questions de Colbert ne sont arrivées qu'après 1700, les lenteurs de l'Administration Française étaient sans doute déjà solidement enracinées.
François du Perche a écrit le 13/07/2014 17:02 (ref msg # 44696 )
"La lune est l'excuse du mauvais jardinier" aurait dit La Quintinie, ça confirme les réponses des spécialistes à la question posée par Colbert.
D'ailleurs, ne dit-on pas : "C.. comme la lune" ?


greffer.net >> Multiplication végétative