Irrigation pour des petits arbres en containers ?

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


daniel-16 a écrit le 26/02/2008 09:47 (ref msg # 14506 )
Bonjour à tous !
Toujours aussi chouette, ce site !
J'ai installé l'année dernière une vingtaines de scions de fruitiers (pommiers, cerisiers, pruniers, pêchers,poiriers) dans des containers. Je les ai greffés ce samedi et souhaiterais, pour éviter la sécheresse qui a failli les emporter l'année dernière, les irriguer naturellement... (ne me suggérez pas de les planter maintenant, mon terrain n'est pas prêt !)
J'ai un ruisseau, traversant ce terrain, qui présente un flux à peu près constant l'été d'une hauteur de 5 cm. J'ai pensé y poser carrément mes containers.
Est-ce (rayer les mentions inutiles) :
-astucieux (rien à faire une fois l'installation réalisée)
-idiot (la pourriture va se mettre dans les racines)
-risqué (pourquoi ?)


Question subsidiaire : pensez-vous possible, et si oui, intéressant, de planter en situation définitive dès que mon terrain sera disponible ? Ce peut n'être qu'en mai... On dit habituellement qu'un arbre "classique" livré en container peut être planté à peu près n'importe quand... Serait-ce transposable aux fruitiers ?

Merci par avance de vos idées sur le sujet. Daniel.
Eric a écrit le 26/02/2008 11:54 (ref msg # 14510 )
Pour repondre a ta question ,
c est astucieux ,mais les racines vont pourrir.

Lors que j achete de jeunes plants ou des arbres ,je les laisse en
jauge une annee ds du sables du Rhin 0-2 .Ils y sont installe comme
s il sont en pleine terre ( bien droit avec tuteurs etc ..).Au printemps
ils ont droit a un petit supplement d engrais .
Je fait cela parce que j ai remarque que l annee suivante les radicelles
se developpent beaucoups plus ds le sable ,cela me permet de m assurer
qu ils ont suffisament d eau pour leur 1 iere annee.De plus les arbres sont
tres facile a arracher du sable sans abimer les racines Je ne sais pas si cela
fait gagner du temps en vue de la recolte ou pas ,mais ce qui est sur
c est que je n ai jamais rate de plantation depuis que je fait cela .

Par ailleurs , je seme aussi mes marrons,chataignes,noix etc .. ds du sable
Rhin .La plantation en pleine terre se faisant l annee suivante a l Automne .
patrice a écrit le 26/02/2008 17:35 (ref msg # 14525 )
Bonjour Daniel,

Cela fait plaisir de vous voir à nouveau sur le site.

Etant aussi contraint à la culture en container en attente de terrain définitif, j'ai déjà une petite expérience.

Concernant l'idée de mettre les arbres dans le ruisseau, hélas ca leur sera nocif à terme.

J'ai retenu la solution suivante : les containers sont posés dans une sorte de "bac" géant, réalisé par un film plastique épais, surélevé sur les cotés. Ceci retient les excédents d'eau d'arrosage et permet d'économiser l'eau plutot qu'elle parte à l'abandon dans le sol.
Malgré mes + 300 pots , je procède à un arrosage régulier et copieux à l'arrosoir, l'été c'est un jour sur deux (climat méditerranéen).
Fertilisation régulière nécessaire.

Cette solution pourrait être adaptée à vos contraintes, genre faire une telle "cuvette", dévier l'eau du ruisseau le temps de remplir cette cuvette et ensuite arrêter la déviation de l'eau?...

Sinon, du moment que la motte n'est pas brisée (on fait juste quelques greffures sur le pourtour pour dégager quelques racines), la plantation se réalise à n'importe quel moment de l'année. Je l'ai fait plusieurs fois avec succès.
floyd a écrit le 26/02/2008 18:15 (ref msg # 14528 )
Bonsoir,
Nous disons donc une vingtaine de conteneur pour des PG fraichement greffés, à cultiver pendant une saison au beau soleil de la Charente.
Selon le volume des pots l'ensemble de cette pépinière occuperait environ une surface rectangulaire de 1,00m x 5,00m.
Mettre en jauge les plants nécessite 2 m3 environ de sable fin ou de terre légère qui pourront être réutilisés. L'idée d'Eric est très valable.
La culture sur bache avec une sub-irrigation est aussi une bonne idée, mais le niveau d'eau ne doit pas être maintenu en permanence. Ce qui suppose un trop plein efficace pour évacuer les pluies d'orage…
Pour ces deux solutions un peu de terrassement et la mise en place d'un système d'arrosage.
A partir du ruisseau on peut sans doute créer une réserve d'eau (bassin, cuve, réservoir) et alimenter par gravité un réseau goutte à goutte ou l'irrigation.
Alex a écrit le 27/02/2008 10:05 (ref msg # 14570 )
Bonjour,

Et pourquoi ne pas combiner vos idées ?

- Un bac imperméable rempli de sable
- Un feutre enterré sous le sable : il fera office de "mèche" entre la rivière et le sable
- Les pots installés dans le sable (5-10 cm)

Ce n'est qu'une idée. Si le feutre fait bien office de mèche (comprendre "si l'eau réussit à monter par capillarité vers le bac de sable") cela devrait fonctionner, non ? Quitte à mettre les plantes les plus résistantes à la sécheresse le plus loin de la rivière ?





Alex
sutefan a écrit le 27/02/2008 10:25 (ref msg # 14573 )
Puisque l'eau à une hauteur de 5cm on peut aussi mettre au fond des containers 15 cm de sable puis les mettre dans la rivière,
ça devrait apporter de la fraicheur sans que les racines soient asphyxiées d'eau.
floyd a écrit le 28/02/2008 00:50 (ref msg # 14624 )
Bonjour,
L'idée d'Alex d'un bac réserve d'eau, permet d'évoquer la marque "riviera". Ces fameux bacs à plantes d'intérieur comprenaient une réserve d'eau avec trop-plein, une nappe textile synthétique mais aussi un volume d'air. Les racines des plantes exploraient un compost humide mais aéré.
A tester mais en recherchant un efficace système pour l'inévitable trop plein lors des pluies d'orage.
L'idée de sutefan encore plus astucieuse, mais risquée… La moindre crue et c'est toute la pépinière qui part à vau l'eau.


greffer.net >> Hors-sujet