Gestion des bourgeons sous le point de greffe ?

greffer.net >> Greffage

patrice a écrit le 25/02/2008 09:20 (ref msg # 14449 )
Lors de greffes sur table (donc avec porte-greffe encore semi-dormant, sur le point de débourrer), je remarque que quelques semaines ensuite, les bourgeons débourrent en remontant : dans l'ordre numéroté sur le croquis ci-dessous :





Comment gérez-vous les yeux sous le point de greffe?

- les supprimez vous d'un coup d'ongle au moment du greffage?
- les supprimez-vous tous d'un coup au débourrement?
- vous en laissez un sous le point de greffe le temps que le greffon débourre?
floyd a écrit le 25/02/2008 10:14 (ref msg # 14454 )
Bonjour,
Après un coup d'œil sur le Michard, où la greffe sur collet de racine est décrite, vient la question: un PG si long, pourquoi?

Autre approche livresque, pour la vigne on a lu sur ce forum, que les PG étaitent soigneusement éborgnés pour la vente… et donc avant le greffage.

La question du tire-sève, nécessaire ou pas? Je le crois inutile pour cette greffe sur table. Le plant greffé mettra un peu de temps pour s'enraciner avant d'être à même d'irriguer le greffon. La pousse "tire sève" serait une sorte de gaspillage.
patrice a écrit le 25/02/2008 10:36 (ref msg # 14459 )
"floyd" a écrit :
Bonjour,
Après un coup d'œil sur le Michard, où la greffe sur collet de racine est décrite, vient la question: un PG si long, pourquoi?


car ce n'est pas une greffe sur collet de racine
La distance par rapport au sol minimum conseillée est d'être supérieure à 10 cm, afin d'éviter le risque d'affranchissement.

Autre approche livresque, pour la vigne on a lu sur ce forum, que les PG étaitent soigneusement éborgnés pour la vente… et donc avant le greffage.


Je pense que les raisons sont autres que pour favoriser la reprise de la greffe...


La question du tire-sève, nécessaire ou pas? Je le crois inutile pour cette greffe sur table.


J'aurai préféré une certitude...
floyd a écrit le 25/02/2008 10:57 (ref msg # 14461 )
Bonjour,
1/ longueur du PG, l'affranchissement du greffon est selon les cas un risque ou une bonne chose.
2/ PG de vigne éborgné, on sait les raisons technico-commerciales… Mais le fait est que le plant greffé est viable.
3/ certitude… ce n'était qu'un avis argumenté.
André a écrit le 25/02/2008 11:27 (ref msg # 14463 )
Sans aucune certitude, je supprimerais 1, 2 et 3 au moment du greffage et conserverais 4 comme tire-sève jusqu'à la reprise certaine de mon greffon.
patrice a écrit le 25/02/2008 11:40 (ref msg # 14464 )
Je fais la meme selection que toi, mais au moment du débourrement. Le but de ma question était de savoir si c'était bien ce qu'il fallait faire.
floyd a écrit le 25/02/2008 12:00 (ref msg # 14465 )
Bonjour,
"André" a écrit :
…je conserverais 4 comme tire-sève jusqu'à la reprise certaine de mon greffon…

… le fameux principe de précaution, tant d'actualité.
Il est plus facile de supprimer un tire-sève que d'en créer un si le besoin s'en fait sentir.
C'est de bons sens, mais personne n'a répondu aux arguments que j'ai tenté de faire valoir…
André a écrit le 25/02/2008 12:09 (ref msg # 14466 )
"floyd" a écrit :
La pousse "tire sève" serait une sorte de gaspillage.

Je ne parlerai pas de gaspillage mais d'assurance.

Le tire-sève coûte un peu d'énergie mais en cas de greffe ratée, il permet de récupérer le porte-greffe pour la saison suivante.

C'est un choix de gestion donc à chacun de faire comme il l'entend. Personnellement, je suis partisan de l'assurance.
floyd a écrit le 25/02/2008 12:33 (ref msg # 14468 )
Bonjour,
"André" a écrit :
… en cas de greffe ratée, il permet de récupérer le porte-greffe pour la saison suivante…

Bon argument, merci André. Les assurances ne coutent cher qu'avant le sinistre…
Mais curieusement il n'a en fait que peu de chose à voir avec la bonne venue du plant greffé, objet de tous nos souhaits…
André a écrit le 25/02/2008 12:37 (ref msg # 14469 )
Peux-tu préciser ton idée ?

Qu'est-ce qui n'a que peu de chose à voir avec la bonne venue du plant greffé?
floyd a écrit le 25/02/2008 12:50 (ref msg # 14471 )
Bonjour,
Pas assez clair, désolé je suis.
Conserver un bourgeon en vue de maintenir en vie le PG, même si le greffage échoue, c'est utile, mais pour la tentative de l'année prochaine.
Pour la greffe en cours, pour le greffon en place, le fait d'être concurrencé ou non par un tire-sève, est crucial. non?
Puisqu'il s'agit d'une greffe sur table comme pour la greffe-bouture de vigne ou la greffe sur collet de racines de Michard, le tire sève ne me semble pas indispensable.
vomito a écrit le 25/02/2008 12:55 (ref msg # 14473 )
Je n'ai pas de recul suffisant pour tirer des conclusions quant à la validité de ma méthode. Je laisse tous les yeux débourrer et les supprime progressivement lorsqu'ils ont une taille de 1-2cm. Ce n'est pas une dépense pour le porte-greffe et je me dis que ça échelonne la mise en sève de la partie supérieure. En supprimant tout d'un coup, j'aurais peur que la greffe non débourrée soit noyée, ou que le porte-greffe fasse la tête et ne daigne plus véhiculer suffisamment la sève.

Je supprime également le dernier œil valide uniquement si j'ai l'assurance que la greffe a réussi.
André a écrit le 25/02/2008 12:58 (ref msg # 14474 )
Cette concurrence me semble très supportable. Si le porte-greffe disposait de 4 bourgeons initialement, ses racines devaient être en mesure d'en alimenter correctement au moins deux voire 3.

En supprimant les 3 premiers, on concentre le flux vers les deux restants donc normalement, pas de souci.

Il me semble même avoir lu quelque part qu'un trop plein de sève pour le greffon (possible s'il est seul) pouvait être néfaste à la bonne prise de la greffe.

PS:Ma réponse a été devancée par celle de Vomito mais il semble que nous soyons d'accord.
floyd a écrit le 25/02/2008 13:02 (ref msg # 14475 )
Bonjour,
"vomito" a écrit :
…En supprimant tout d'un coup, j'aurais peur que la greffe non débourrée soit noyée, ou que le porte-greffe fasse la tête et ne daigne plus véhiculer suffisamment la sève…

Comme André tu préfères "assurer". Mon propos n'est pas de critiquer, loin de là les gens prudents, mais de rappeler des techniques similaires ou le tire sève brille par son absence…
André a écrit le 25/02/2008 13:08 (ref msg # 14478 )
Je pense que cela est du au fait que les "pro" sont surs de leurs greffes et peuvent donc se passer d'assurance.

Pour les humbles amateurs que nous sommes, cela est autre chose.
floyd a écrit le 25/02/2008 13:09 (ref msg # 14479 )
Bonjour,
"André" a écrit :
…Cette concurrence me semble très supportable.…
Il me semble même avoir lu quelque part qu'un trop plein de sève pour le greffon (possible s'il est seul) pouvait être néfaste à la bonne prise de la greffe…

1/ concurrence supportable; mais concurrence tout de même…
2/ avoir lu…; sans doute la discussion sur la casse des écussons "en verre"
certes, mais le plant greffé sur table ne peut avoir un démarrage aussi explosif.
floyd a écrit le 25/02/2008 13:28 (ref msg # 14480 )
Bonjour,
"André" a écrit :
Je pense que cela est du au fait que les "pro" sont surs de leurs greffes et peuvent donc se passer d'assurance…


Je me fais un peu l'avocat du diable, mais sincèrement c'est uniquement dans le but de voir sortir des idées, des arguments et des pistes.

Le coup de main du pro est important. L'échecs est toujours possible sur un pourcentage de plants greffés. Pour "assurer" les greffeurs préparent toujours plus de plants greffés que nécessaire.

L'amateur ne pratique pas la grande série, voilà pourquoi il adopte tout ce qui assure et le rassure…


greffer.net >> Greffage