Culture de l'avocatier en France

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


Michel a écrit le 11/02/2008 14:37 (ref msg # 13816 )
Bonjour,

Un avocatier peut-il pousser en France et fructifier?

Si oui, quelles seraient les conditions?

Michel.
JM a écrit le 11/02/2008 16:33 (ref msg # 13819 )
En Corse et sur la côte d'Azur.
Ailleurs, on peut avoir sous certaines micro-conditions favorables des avocatiers qui arrivent à pousser quelques années, mais de là à avoir des fruits ...
J'en connais un au bord de l'estuaire de la Gironde qui fait 3 ou 4 m de haut au ras du mur d'une maison qui le protège. Et j'ai un doute sur l'identité d'un arbuste que j'ai vu dépasser d'un mur dans Bordeaux, il faut que j'aille voir de plus près.

Sinon il y a des clones plus résistants au froid que d'autres, mais c'est très relatif : mexicola par exemple.
Pour avoir des fruits il faut 2 variétés : 1 dont les parties mâles sont actives le matin et les parties femelles l'après midi et une autre inversement.
rustaghja a écrit le 11/02/2008 18:05 (ref msg # 13823 )
Bonjour, pour préciser, on parle plus exactement de variétés de type A, et de type B.
Les fleurs portent bien les organes mâles et femelles, mais il ne sont pas "mûr" en même temps. Il en résulte une double ouverture des fleurs, à des moments différents.
En plantant un A et un B, les cycles vont se croiser permetant une fécondation mutuelle.
jesus666 a écrit le 13/02/2008 08:39 (ref msg # 13883 )
donc si on seme il fraut en faire plusieurs pour avoir une chance d'avoir un A ou un B ?
rustaghja a écrit le 13/02/2008 11:54 (ref msg # 13894 )
aie ! Comme pour beaucoup d'espèces les avocatiers mettent du temps à faire leurs premieres fleurs. Je crois qu'il faut compter en moyenne une douzaine d'années dans des conditions favorables.
Les quelques arbres de semis que j'ai pu voir ( y compris les miens) ne fleurissent toujours pas après une quinzaine d'années.
J'en connais un autre de plus de vingt ans qui ne fleurit que très partielement. Et les rares fruits ne sont pas très bons.

Ce n'est pas trop étonnant car l'avocatier n'est pas fidèle par semis. Il polyembryonne comme certains agrumes mais pour l'avocatier les embryons multiples sont issus de la division du tissus gametique.
sutefan a écrit le 13/02/2008 12:59 (ref msg # 13896 )
Il y en a qui fructifient à Menton :
cf http://tropical.forumactif.com/lauracees...
rustaghja a écrit le 13/02/2008 14:11 (ref msg # 13900 )
Oui à menton ce n'est pas etonnant car la zone de culture correspond à peu près à celle de l'oranger, pour peu qu'on evite les variétés les plus frileuses.
JM a écrit le 13/02/2008 18:45 (ref msg # 13916 )
quand ils fructifient, ils font déjà une hauteur honorable : il faut une grande serre !
Michel a écrit le 14/02/2008 11:05 (ref msg # 13942 )
Merci du renseignement.

Cela donne envie de chercher de plus amples informations. Je vais peut-être faire l'expérience d'en planter contre un mur exposé plein sud. J'ai encore de la place, on verra bien.

Michel.
André a écrit le 14/02/2008 18:24 (ref msg # 13951 )
"rustaghja" a écrit :
Bonjour, pour préciser, on parle plus exactement de variétés de type A, et de type B.

Et pour être encore plus précis, on parle encore d'Hermaphrodisme successif ou dichogamie.

Plus d'infos ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Protogyne
goyava a écrit le 09/12/2009 19:57 (ref msg # 25211 )
Je ne suis pas de Menton mais d' une commune du 06 également , près de Grasse, à une altitude proche de 362 m. A moins de 500 m de chez moi, quelqu'un a un avocatier issu de semis, de taille impressionnante.
L' individu est seul et produit des fruits d' exellente qualité gustative.
alias a écrit le 10/12/2009 07:20 (ref msg # 25215 )
Sur Martigues, Istres, Port de bouc et toute la région environnante , j'ai a l'heure actuelle dénombré prés d'une douzaine de sujet dont un qui fait 4.5m de haut pour 4m de large et qui produit chaquae année pres de 20 kilo de fruits.
goyava a écrit le 10/12/2009 18:07 (ref msg # 25225 )
"alias" a écrit :
Sur Martigues, Istres, Port de bouc et toute la région environnante , j'ai a l'heure actuelle dénombré prés d'une douzaine de sujet dont un qui fait 4.5m de haut pour 4m de large et qui produit chaquae année pres de 20 kilo de fruits.


Bsr, Ils ne sont pas rares dans ma commune ou en proche périphérie mais la plupart ne fructifient pas ou lorsqu'ils produisent, les fruits ne sont pas obligatoirement bons . Il y a huit mois environ, j' ai mis à bouturer une dizaine de tronçons de rameaux du sujet de la personne dont j' ai parlé. Ils sont restés dans une sorte de repos végétatif quelque cinq mois, puis, des feuilles sont apparues qui se sont développées. Au final, je n' ai plus qu'une bouture viable et croise les doigts. Je suppose que la marcotte aérienne doit plutôt bien marcher mais je n' ai pas osé demander à en pratiquer une à ce voisin éloigné, ne le connaissant pas suffisamment. Quand à la greffe, je n' ai obtenu sur d' autres espèces que quelques succès tenant sur les doigts d' une main ... La plupart de mes fruitiers ont beaucoup de mal à se développer, quand ils ne crèvent pas carrément, ce qui doit expliquer ma collection de bides ( notamment sur actinidia).
alias a écrit le 10/12/2009 18:40 (ref msg # 25226 )
L'actinidia est assez capicieux au départ, je te rassure chez moi c'est pareil.
Avec le temps, je commence a avoir quelques résultats par hasard.
Comme par exemple, j'ai pris 3 branches qui m'ont servi de tuteur et elles ont pris racines par hasard.
goyava a écrit le 11/12/2009 13:02 (ref msg # 25239 )
"alias" a écrit :
L'actinidia est assez capicieux au départ, je te rassure chez moi c'est pareil.
Avec le temps, je commence a avoir quelques résultats par hasard.
Comme par exemple, j'ai pris 3 branches qui m'ont servi de tuteur et elles ont pris racines par hasard.


Au départ, ça se passe plutôt bien chez moi, c'est quelques années plus tard que ça se complique . J' avais d'excellentes sélections telles que : " "Petit d'Homme" " Commun n°1", un cultivar à fruit relativement rond d'un Parc niçois..., un autre d' un ancien vigneron de Valbonne, etc..." tous finissent par crever. Ma terre est argilo-calcaire, plutôt compacte et compte tenu de sa nature et que cette plante est acidophile, les premiers signes avant-coureurs se traduisent par le jaunissement du feuillage . L' épandage de Sequestrène n' empêche pas l' issue fatale.
ddev a écrit le 11/12/2009 14:59 (ref msg # 25242 )
Pour moi, c'est super variable.

J'ai des Hayward qui végète et un Jeny qui pousse du feu de Dieu, pourtant je n'ai pas l'impression que les emplacements soit si différent que ca.
Bruno a écrit le 31/12/2009 13:07 (ref msg # 25475 )
J'en ai vu en pleine ville de Nice planté dans recoin devant un immeuble. Il avait environ 6 mètres de haut et portait plusieurs fruits trop hauts pour être cueillis.


greffer.net >> Hors-sujet