Greffes intergénériques

greffer.net >> Greffage

TheChti a écrit le 08/02/2008 22:46
Voilà, cet après midi je me suis lancé, j'ai fait mon "greffeur fou". J'étais avec mon cher papa et à la base on devait greffer abricotiers et pruniers sur des PG classiques (pruniers sauvages).

Le problème c'est qu'en passant devant un des peupliers, une belle branche basse me tendait les bras. Je me suis dit qu'essayer d'accomoder peuplier / Roméo avec cerisier / Juliette serait une expérience intéressante (bon en même temps, Roméo et Juliette finissent empoisonnés ....).

Et là faut expliquer au papounet ce qu'on est en train de faire, l'histoire de la famille des Rosacées etc .... bon il est ingénieur, il est pas idiot non plus et il m'a bien aidé, même si au final il doit penser que sur ce coup là on a bien perdu notre temps mais dans une bonne ambiance

Dans la foulée , en si bon chemin, nous avons dérappé sur un cotoneaster qui s'est retrouvé nanti d'un morceau de poirier. On verra ce que ça va donner. J'aimerais assez placer des photos (je les aurai réduite à 70 Ko max), je vais en faire demain puis régulièrement.
sutefan a écrit le 08/02/2008 23:07
Euhh le peuplier n'est pas une rosacée, mais une salicacée.

Si cela fonctionne ça n'en sera que plus spectaculaire...
patrice a écrit le 09/02/2008 06:48
Bonjour.
Il existe déjà un sujet pour parler des expériences de greffes intergénériques ici :
https://www.greffer.net/forum/viewtopic....

Concernant la greffe des prunus sur peuplier, elle avait été citée à titre anecdotique dans des vieux ouvrages. J'avais essayé, obtenu un début de débourrement, mais le lierre s'étant mis rapidement dessus et déboité le greffon, je n'ai pas su si c'était le greffon qui avait débourré sur ses réserves ou bien un début de fusion. Je n'ai pas renouvelé l'expérience.
TheChti a écrit le 09/02/2008 09:40
j'ai bien vu l'autre sujet mais j'ai préféré en rouvrir un pour deux raisons:

D'une part pour réactualiser le fil de discussion (l'ancien datait de presque deux ans il me semble), d'autre part pour ne pas se retrouver avec 50 pages sur le même sujet. Je pense qu'on pourrait dire ici pour le mien "résultats et expériences 2008"

Mais sinon si tu préfères Patrice le rebasculer vers l'ancien, pas de souci !
Il est possible que Palladius se soit bien moqué de nous tous, mais je vais quand même faire l'expérience !
patrice a écrit le 09/02/2008 10:15
Nous attendons avec impatience tes conclusions.
TheChti a écrit le 09/02/2008 12:01
Malheureusement .. il va falloir être patient !

Au fait quelqu'un a déjà tenter de greffer du saule sur du peuplier ? Le saule demande beaucoup d'eau et mon terrain est calcaire. Par contre les peupliers poussent ici, lentement mais ils poussent. Ca m'intéresserait de savoir !

Merci d'avance !
TheChti a écrit le 09/02/2008 20:16
Autre question:

Je lis ici et là des histoires de greffes de châtaigner sur chêne ... bien qu'il n'y ai aucun intérêt particulier, qqn a-t-il déjà tenté de greffer du hêtre sur du chêne (ou le contraire) ou du hêtre sur du châtaigner (ou le contraire) ?

Je vais peut-être tenter l'expérience demain, puisque j'ai des branches basses de hêtre à couper , je me vois bien y coller un petit bout de chêne
TheChti a écrit le 09/02/2008 20:59
Idem pour la vaste famille des rosacées:
Quelqu'un a-t-il déjà tenté une greffe sur (ou comme PG) de la ronce (mûrier) ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ronce_commu...
patrice a écrit le 10/02/2008 06:40
qqn a-t-il déjà tenté de greffer du hêtre sur du chêne (ou le contraire) ou du hêtre sur du châtaigner (ou le contraire) ?


Les expériences référencées font par d'une incompatibilité.
TheChti a écrit le 16/02/2008 18:03




Ici, ce sont deux greffes de cerisier sur peuplier.





Toujours cerisier sur peuplier, un lot de quatre greffes d'un coup. Elles sont au bord de la route, les villageois qui s'y connaissent en greffe (et j'en connais un bon) vont me prendre pour un cinglé qui n'y connais rien mais .. tant pis !

Je donnerai des nouvelles bien entendu, j'en connais sur ce forum qui seront intéressés
TheChti a écrit le 16/02/2008 18:10




Deux greffes sur du chêne.

Pour celle du dessus, il s'agit de châtaignier et pour celle du dessous, c'est du hêtre. Toujours pareil, on verra bien, ça ne me coûte qu'un peu de mon temps (et un peu de PELTON tout de même ! ). Si ça pousse une année avant de casser (probable puisque ce sont des greffes en fente sur des branches à l'horizontale) je serai déjà très content !!

Autre chose: je ne suis pas gros (1m82 pour 79 kg), c'est le sweat qui transforme mon ombre de cette façon hein !
TheChti a écrit le 16/02/2008 18:17




Ici, ce sont 7 greffes (2+2+2+1) de poirier sur aubépine. J'en ai fait une bonne vingtaine cette année. Greffes réalisées il y a 15 jours environ.
TheChti a écrit le 16/02/2008 18:27









Mes greffes de l'an passé de poirier sur aubépine. Il faut savoir qu'au moment où je les ai faites, elles étaient dans une haie, complètement à l'ombre, même si aujourd'hui comme on peut le voir, le ménage a été fait autour.

Sur la première photo, la greffe de gauche n'a pas pris. Celle de droite est en bonne santé pour l'instant.

Sur la seconde photo, onvoit nettement deux autres greffons. Celuide gauche a très bien repris, pas celui de droite mais paradoxalement, il ne semble pas désséché, je le laisse donc pour l'instant. Ce qu'on peut voir aussi (petites branches violettes) c'est que l'aubépine ne se laisse pas faire et comme c'est vigoureux, ça bourgeonnait de partout en dessous du point de greffe. Je coupais tout mais ça repoussait tellement vite (pas plus d'une semaine parfois) que j'en ai laissé passer

Voilà pour mes photos !!

J'attends vos commentaires, n'hésitez pas à me tailler en pièce si j'ai fait des bêtises mais en même temps, je réclame un peu d'indulgence, les premières greffes de ma vie sont celles de l'an dernier et que vous pouvez voir ci-dessus. Et pour l'instant je n'ai encore jamais tenté rien d'autre que des greffes en fente, même pas encore d'écusson (par contre ça va plus trainer longtemps, cette affaire ...) !
floyd a écrit le 16/02/2008 20:39
Bonsoir,
… les premières greffes de ma vie …

Quand j'ai fait mes premières greffes, il y a 40 ans, j'en avais 12, mes parents m'ont laissé faire. Le Michard dans une main, le greffoir dans l'autre, j'ai surgreffé en couronne un pommier à cidre. Les reinettes obtenues m'ont donné l'envie d'en savoir plus.
L'important c'est d'oser!
Alex a écrit le 17/02/2008 09:39
Bonjour,

Très sympas les photos et le retour d'information !

Tout à fait d'accord avec Floyd, l'important c'est d'oser et d'expérimenter. Vous vous posez les mêmes questions qu'il y a plusieurs siècles, reproduisant les tentatives de Palladius ou autres. Vous renouvelez l'information et l'expérience avec d'autres moyens de diffusion des conclusions (internet).

Un chercheur en chimie m'avait un jour fait une reflexion qui m'avait marqué... Si, à l'issue de vos travaux, vous réussissez la synthèse d'une molécule; une publication scientifique reprendra peut être votre travail en citant la bonne voie trouvée... et éventuellement les mauvaises pistes suivies.
Mais si votre synthèse n'aboutit pas après des centaines d'essais, il y a peu de chances qu'une publication voit le jour. Pourtant, ce travail "infructueux" a autant d'importance, car s'il était publié, il éviterait ensuite à des "générations" de chercheurs de répéter en vain l'expérience

L'important, dans tous vos essais, est donc tout simplement de nous tenir informé, quelqu'en soit l'issue (et en pointant du doigt, si besoin, les causes probables d'un échec : mauvaise greffe, débourrement du greffon, etc.)

Alex
JM a écrit le 17/02/2008 19:55
Juste une petite question : ce n'est pas encore un peu tôt pour greffer ?
Alex a écrit le 17/02/2008 20:21
Chez moi, c'est clairement trop tôt pour greffer, mais le tout est de pointer du doigt, si besoin, les causes probables d'un échec : mauvaise greffe, débourrement du greffon, etc.)
TheChti a écrit le 21/02/2008 12:37
Normalement j'aurais dit que c'est bien trop tôt pour greffer, mais le pb c'est que ça commençait à débourrer.

On me dira que j'aurai dû récupérer des greffons un peu plus tôt et les stocker, mais je n'ai pas eu le temps. Et puis l'an passé j'ai pratiqué de la même façon (3 semaines plus tard au moins il est vrai) et les résultats ont tout de même été bons ....

Maintenant, comme disait Jules: alea jacta est
JM a écrit le 22/02/2008 18:45
Moi aussi j'ai commencé à greffer du prunier japonais (ça dépasse 20 ° C tous les après midi ici). J'en garde une partie au frigo et j'en grefferai encore dans 1 semaine puis dans 2 semaines.
hendy a écrit le 23/02/2008 17:38
Cela dépend toujours de la région ou l' on vit..
région de méditerrané, nord de la France etc..il y a une bonne différence de température..et de temps de floraison..
J' ai un poirier Olia qui a subi pour mon plaisir la greffe de multitude de greffons.. poirier( 4 sortes), pommier( pomme de 6 cm de diam..), pommetier(petite pomme de 1 cm de diam..), aubépine ordinaire, aubépine Crison Claud (fleur rouge), ..
Je veut lui ajouter d' autres particularités cette année..
le poirier Olia fleurit le plus tot et l' aubépine Crison Claud le plus tard
presque 3 semaines de différence entre les deux..
Mon voisin s' interroge sur la particularité floral de mon arbre fesant des fleurs blanches, roses et rouges....en des temps différents..
Presque 80 pourcent des grosses branches sont greffées et ce 15 pourcent recevront cette année ...


greffer.net >> Greffage