Poirier non greffé pour bonsaï

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


David 93 a écrit le 01/02/2008 22:39 (ref msg # 13349 )
Bonjour,
Je suis nouveau sur ce forum et passionné de bonsaï.
Je recherche depuis pas mal de temps des plants de poirier pour les cultiver en bonsaï.
Malheureusement il est impossible d'en trouver des non greffés, alors que les marques de greffe sont inésthétiques pour un bonsaï.
Voilà donc je cherche des porte greffe et j'ai découvert le projet de commande groupée chez Demols.
Avez-vous des portes greffe en rab, j'en cherche disons 10 me suffiront?
Ci-joint un exemple d'un poirier en bonsaï (assez rare).
http://pagesperso-orange.fr/polo-bonsai/...
Merci d'avance
David
patrice a écrit le 02/02/2008 06:41 (ref msg # 13355 )
"David 93" a écrit :

Avez-vous des portes greffe en rab, j'en cherche disons 10 me suffiront?


La commande groupée est terminée chez Demols.
Par contre, pour les quantités souhaitées, il serait interressant de chercher du coté des pépinieristes forestiers : https://www.greffer.net/forum/viewtopic....
pour acheter du poiriers franc de semis.

Sinon, pour les bonzaieux, a signaler des variétés aux floraison réputées (mes sujets n'ont pas encore produit) exceptionnelles tel Cremesine ( http://www.fruitiers.net/fiche.php?NumFi... ). Je ne connais pas son aptitude au bouturage, mais si elle vient à être si interressante que ce qui est annoncé, on peut toujours envisager un greffage de racine pour que le point de greffe soit enterré...
Alex a écrit le 02/02/2008 10:48 (ref msg # 13365 )
Bonjour,

Je tenterais le semis moi aussi pour du bonsaï. En plus, vous avez toujours la possibilité d'avoir des plants "chétifs", à croissance réduite, qui sont systématiquement éliminés en pépinière.

Sinon, "Bouturage traditionnel du poirier", voir l'article de Lemoine https://www.greffer.net/forum/viewtopic....
David 93 a écrit le 02/02/2008 15:01 (ref msg # 13371 )
[quote="Alex"]Bonjour,

Je tenterais le semis moi aussi pour du bonsaï. En plus, vous avez toujours la possibilité d'avoir des plants "chétifs", à croissance réduite, qui sont systématiquement éliminés en pépinière.

Sinon, "Bouturage traditionnel du poirier", voir l'article de Lemoine https://www.greffer.net/forum/viewtopic....]

Je connaissais déjà cet article. En revanche il ne donne pas de différence à la faculté à se bouturer entre les PG (francs, OHF...) et les variétés fruitières (Willimas...) sachant qu'on trouve beaucoup plus difficilement de boutures de PG (rejets par exemple).

Merci à tous pour les infos
David
Alex a écrit le 02/02/2008 15:53 (ref msg # 13372 )
De toutes façons, les poiriers PGs (de poiriers) sont moins courants que les PGs d'autres fruitiers car, même s'ils existent (serie OH, etc.), en général les particuliers greffent plutôt les poiriers sur francs pour grande vigueur (ce sont alors des semis tels que ceux que vous pouvez réaliser chez vous) ou sur cognassier, généralement BA29, pour des vigueurs plus faibles.

Perso, ce sont par exemple les seuls PGs que j'utilise pour les poiriers, alors que j'ai quelques séléctions pour les pommiers (M106, Pajam, etc.). Je ne pense pas être le seul dans ce cas... Je serais curieux de savoir combien de membres greffent le poirier sur PG de poiriers sélectionnés vs. ceux qui utilisent franc + cognassier seulement.

NB : intuitivement, je dirais que les PGs de poiriers doivent se bouturer plus facilement que les cultivars (qui sont d'abord et avant tout sélectionnés pour leurs fruits !)

Alex
floyd a écrit le 06/02/2008 22:30 (ref msg # 13589 )
Bonsoir à tous,
"David 93" a écrit :
… les marques de greffe sont inésthétiques pour un bonsaï…

Bienvenu sur le site, et merci de nous faire connaitre tes bonsaï qui méritent le détour.
Mais pourquoi avoir réduit -aussi- la taille des textes?
Superbes mise en scène et clichés de qualité.

Sur l'esthétique du point de greffe, après tout c'est un artefact qui signe une plante domestiquée pour ses fruits. Non?
Cordialement
sutefan a écrit le 06/02/2008 23:10 (ref msg # 13591 )
Oui, il faut savoir sortir des normes sino-japonaises ...
David 93 a écrit le 06/02/2008 23:36 (ref msg # 13592 )
Le site dont je donne le lien n'est pas le mien mais merci pour Polo.

"sutefan" a écrit :
Oui, il faut savoir sortir des normes sino-japonaises ...


Pourquoi pas mais le point de greffe reste artificiel alors que dans le bonsaï (le vrai) on veut tendre vers le maximum de naturel. On doit pouvoir suggérer au spectateur un paysage naturel, l'arbre restant la finalité de ce qui est recherché.

Bref j'ai une autre question concernant le marcottage cette fois :
Peut-on marcotter un poirier? marcottage aérien comme ici
http://pgaut.club.fr/articles/Marcottage...
Est-ce facile (<1an pour produire les racines) ou très difficile?
Les francs, poirier sauvages réagissent-ils différemment des cultivars à fruits (Williams...)?

David
klakos a écrit le 07/02/2008 01:42 (ref msg # 13593 )
Des pyrus communis étaient (sont ?) en vente sur ebay.
Sinon, peut-être qu'au cours d'une bourse aux greffons dans ton coin ?
Sinon, peut-être qu'un pépinièriste dans ton coin accepterait de t'en vendre (ce doit être du style 50 cent. le pied) ? Généralement la pratique se fait sans trop de pb.
Sinon, tu sèmes ou tu boutures (mais là, ça devient chaud).
Sinon le marcottage ? A tester : http://environnement.ecoles.free.fr/Jard...
(ça ne coute rien d'essayer, le pommier le fait très bien).

PS : je viens de regarder sur ebay :
http://cgi.ebay.fr/LOT-DE-5-PYRUS-COMMUN...
(+ cher et peut-être qu'ils sont mal configurés)
floyd a écrit le 07/02/2008 06:34 (ref msg # 13595 )
Bonjour à tous,
"David 93" a écrit :
… dans le bonsaï (le vrai) on veut tendre vers le maximum de naturel.

C'est une façon de parler, n'est-ce pas? Taille, écorcement, fils de cuivre sont tout de même là pour y parvenir.
nb: ça n'enlève rien au fait que les bonsai sont des chef d'œuvre de patience, de talent et de compétence.
Cordialement
patrice a écrit le 08/02/2008 11:26 (ref msg # 13653 )
"David 93" a écrit :
Bref j'ai une autre question concernant le marcottage cette fois :
Peut-on marcotter un poirier? marcottage aérien comme ici


Le bouturage étant indiqué réalisable (doc Lemoine indiquée ci-dessus), il parait logique que le marcottage le soit encore plus. Reste à expérimenter, car si c'est comme pour le pommier, le résultats (du bouturage) est assez dépendant de la variété bouturée, le marcottage lui donne en général toujours de bons résultats.
Je n'ai pas d'information sur la durée du marcottage, ni de la nécessité d'une strangulation (conseillée par exemple pour le chataignier). Pour le pommier c'est une saison de végétation (on fait un marcottage en cépée, on butte au moment du départ en végétation, on récupère les marcottes l'hiver d'apres).
patrice a écrit le 09/02/2008 11:55 (ref msg # 13699 )
j'avais oublié de consulter ce qui est pourtant une des références en matiere de multiplication de plante par semis ou bouturage : "the reference manual of woody plant propagation".

Je recopie:

CUTTINGS : softwoods (bartlett pear) , 8000 to 10000 ppm IBA-quick dip, mist, rooted 80%.
Hardwood are possible but more difficult (only 47%), mid-November (California), 8" by 1/4 et 5/16", 24 hours saok in 150 ppm IBA, place in heated bin at 75°F for 32 days with cool tops, and then plant in prepared outdoor beds. 'Old home' softwoods, early june (california), 6000 ppm IBA-quick dip, mist, perlite:vermiculite (1:1 v/v), rooted 98% in 6weeks.
'Old home' hardwoods, mid to late october, 100ppm IBA soak for 24 hours or 2000 ppm IBA quick dip, store 3 weeks in heated bin at 70°F, plant out in nearly november
floyd a écrit le 09/02/2008 12:12 (ref msg # 13703 )
Bonjour à tous,
Les informations citées par Patrice sont difficiles à décrypter, non?
Qui a envie d'un petit dico? A constituer grace aux contributions de tous…
Cordialement
patrice a écrit le 09/02/2008 12:29 (ref msg # 13704 )
Il n'y a rien d'extraordinaire, ca fait partie du vocabulaire anglais bien connu de ceux qui pratiquent la multiplication végétative :
cuttings : boutures
hardwood : bouture ligneuse
soft wood : bouture semi-herbacée


greffer.net >> Hors-sujet