Pyrus amygdaliformis

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Poirier


Quercus a écrit le 21/05/2015 21:11 (ref msg # 48558 )
Greffes de nashi:

il sont très productifs, la plante de la prèmiere photo il ya 3 ans était de la taille d'un crayon, aujourd'hui est de 4 mètres de haut et plein de fruits évidemment sans une goutte d'eau d'irrigation.



Bruno a écrit le 23/05/2015 07:53 (ref msg # 48574 )
"Quercus" a écrit :
Je ne sais pas si c'est possible greffer P.a. sur pommier, souvent les possibilités sont seulement dans une direction, par example poirier sur cognassier, mais pas cognassier sur poirier, essayer ne pas nuire, un mon oncle a un poirier greffé sur pommier.
Je ne sais pas de la compatibilité entre P.a et cognassier, je n'ai pas essayè.

En ce qui concerne le sol, cette espèce, elle s'adapte à tous les types, mon terrain c'est acide et il pusse très bien, n'a pas besoin du calcaire; il pousse aussi à quelques mètres du bord de la mer puis tolére aussi un certain degré de salinité.

Les poiriers greffèes sur P.a. atteindre et dépassent le siècle, je vais poster quelques photos d'arbres très vieux et encore productifs.
Cette espèce c'est à recommander.

J'ai réussi des greffes de cognassier sur poirier.
Quercus a écrit le 13/06/2015 23:36 (ref msg # 48858 )
Fructification de pommier greffè sur P.a: comme pouvez voir fructification c'est excellent.
En la première photo, surgreffage de poirier sur P.a.





Bruno a écrit le 05/05/2017 21:38 (ref msg # 58069 )
J'ai greffé à œil dormant du pyrus amygdaliformis en août dernier sur du M9 pour voir ce que ça donnait puisque l'inverse est possible (il se serait pu qu'il puisse servir d'intermédiaire afin de greffer du poirier sur du pommier). Au printemps ça a débourré mais ça reste à l'état stationnaire.


J'ai aussi essayé au printemps de faire une double greffe oméga. Un tronçon du pyrus intercalé entre le M9 et un poirier, mais c'est un échec. Il semble malheureusement que ce pyrus ne peut pas servir d'intermédiaire entre un pommier et un poirier.
Davidr a écrit le 09/05/2017 14:42 (ref msg # 58110 )
Bonjour,

J'ai un bout de terrain entre Aveyron et l'Hérault un peu en altitude.(800m)
Il y a énormément d'aubépine que je greffe: Poirier, neflier essentiellement.
Je n'ai pour ainsi dire pas de porte greffe naturel pour les pommiers.
Je cherche un intermédiaire entre Aubepine et Pommier.
J'ai tenté de greffer ce Pyrus en couronne sur une aubépine pour m'en servir d’intermédiaire.
Quelqu'un a t'il déjà tenté la chose ?
Pour ma part je vous tiens au courant.
Bruno a écrit le 09/05/2017 20:47 (ref msg # 58114 )
Cette greffe en couronne a-t-elle prise ?
François du Perche a écrit le 10/05/2017 12:07 (ref msg # 58126 )
Je cherche un intermédiaire entre Aubepine et Pommier.

Théoriquement, l'aubépine du Mexique (crataegus Mexicana) qui se greffe très bien sur aubépine est un porte greffe reconnu pour les pommiers.
Après de nombreux essais infructueux, mes greffes de l'an dernier (pomme Chantecler sur Mexicana) redémarrent bien, et une greffe de ce printemps donne déjà une fleur (que je vais supprimer).
Davidr a écrit le 10/05/2017 14:26 (ref msg # 58132 )
je suis en altitude et les bourgeons commence a peine à gonfler.
Difficile a dire si cela démarre mais je vous tiens informé.

Pour l'aubépine du Mexique (crataegus Mexicana), mes recherches avaient abouti à cette conclusion mais je ne trouve pas de greffons.
Savez vous si l'on peut acheter un pied sur le net, pour s'en servir de "nourrice à greffon" une fois transplanté?
François du Perche a écrit le 10/05/2017 16:32 (ref msg # 58136 )
oui, on peut en acheter sur le net, par exemple à "Jardins en Marche" (peut-être qu'ils peuvent vous faire une remise si vous avez voté Macron http://www.jardins-en-marche.fr/biblioth...
Je l'avais achetée ailleurs, mais je ne sais + où (pour faire une réserve inépuisable de greffons)
Avant de se lancer dans une plantation d''envergure, il vaut mieux essayer quelques années car il n'y a pas de référence connue.
Même affinité du pommier avec l'aubépine Lavallée (Lavallei = crus galli x mexicana) d'après mes essais. Et l'aubépine Lavallée serait insensible au feu bactérien contrairement à l'aubépine du Mexique. Elle se greffe pareillement sur aubépine commune.
François du Perche a écrit le 10/05/2017 16:55 (ref msg # 58137 )
et un peu d'histoire sur l'obtention au XIXe siècle de cette aubépine "Lavallei Carrieri" qui est un semis chanceux d'aubépine du Mexique. C'est celle là que j'ai achetée il y a quelques années, dont feuilles & fruits sont difficiles à distinguer de l'aubépine du Mexique.
http://www.persee.fr/doc/jatba_0370-5412...
Bruno a écrit le 11/05/2017 15:32 (ref msg # 58141 )
Sur wiki : https://fr.wikipedia.org/wiki/Crataegus_... il est dit que l’azarolier, (crataegus azarolus) peut être utilisé comme porte-greffe nanifiant pour les poiriers et les pommiers. L’azérolier d’europe peut donc probablement être utilisé comme intermédiaire entre l'aubépine et le pommier.
François du Perche a écrit le 11/05/2017 16:33 (ref msg # 58142 )
Le vrai azérolier serait plus résistant au gel que le Mexicana (d'après Wiki zone 6 -17/-23 contre zone 7 -12/-17) donc ce serait un avantage mais apparemment il y a pas mal de faux azéroliers chez les pépinièristes, ce qui ne semble pas être le cas avec le Mexicana.
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j...
Bruno a écrit le 12/05/2017 11:20 (ref msg # 58154 )
Très intéressant cet article. J'ai vu des azéroliers au niveau du parking de la préfecture de Toulon. Il me semble me souvenir qu'ils ont des feuilles échancrées et que ceux sont donc de vrais. Cet été j'en grefferai sur des aubépines à œil dormant et ferai plus tard une greffe de pommier dessus. J'essaierai aussi d'en greffer sur pommier pour voir si ça pousse mieux que ma greffe de pyrus amygdaliformis sur M9. Cette dernière expérience permettrait de greffer de poirier sur pommier avec de l'azérolier comme intermédiaire.
François du Perche a écrit le 12/05/2017 12:50 (ref msg # 58159 )
Autre remarque concernant la résistance au gel, l'aubépine ergot de coq (crus galli) qui pousse entre autres au Canada (hivers rigoureux) qui est parfois citée comme compatible avec les pommiers aurait une résistance au gel exceptionnelle (zone4 : -29/-35°!). Elle se greffe sur aubépine commune.
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j...= ... S0vxvElNZw
Ce serait encore mieux que l'azérolier.
François du Perche a écrit le 15/05/2017 17:57 (ref msg # 58195 )
Rétropédalage concernant l'aubépine ergot de coq (crus galli), elle serait assez sensible à diverses maladies dont le feu bactérien et elle ne semble pas être compatible avec les pommiers. Donc mauvaise piste à oublier.
Davidr a écrit le 18/05/2017 09:48 (ref msg # 58213 )



ci joint la photos de la greffe de Pyrus spinosa sur aubépine
ca débourre doucement.
On peut voir les épines du Pyrus que j'ai du épointé pour les manipuler lors de la greffe ( de vrai barbelé)
Davidr a écrit le 18/05/2017 09:51 (ref msg # 58214 )
en arrière plan, il s'agit d'un poirier greffé sur une autre aubépine que j'ai mis en témoin.
Conference il me semble bien.

J'ai vu recement un pommier greffé depuis deux ans sur pyrus spinosa
En bonne forme
bbxulti a écrit le 18/05/2017 15:26 (ref msg # 58218 )
Bonjour,

Super les photos de pommiers de Quercus. Je ne savais pas que le pommier se plaisait aussi sur Pyrus Amygdaliformis!

J'ai vu en Sardaigne cet hiver un verger de 180 poiriers greffés sur des P.A sauvages, en plein maquis, dans une région très sèche, disseminés parmi les pistachiers lentisques, les oliviers sauvages et autres arbustes de ce milieu. Je n'était pas à la saison de la dégustation mais apparemment, de nombreuses variétés à couteau et à cuire d'après les propriétaires, surtout des variétés traditionnelles sardes. Certains arbres étaient greffés depuis bien longtemps et produisaient depuis de nombreuses années, d'autres avaient un an ou deux. Le propriétaire greffe en couronne des sujets sauvages, déjà assez âgés, au diamètre allant parfois jusqu'à 20 centimètres, toujours à environ deux mètre de hauteur ou plus, pour échapper aux dents des ânes.

Le seul entretien de ces arbres consistait à couper les rejets sous le point de greffe de temps en temps, et pas une goutte d'eau d'arrosage. Les arbres greffés ne semblaient pas devenir très hauts (mais je n'ai pas vu d'arbres de grande taille dans ce milieu sec). Par contre je me rappelle avoir vu des sujets sauvages assez grands en France dans l'Hérault, un peu au dessus de Montpellier, dans des régions un peu moins arides. Peut-être que c'est un bon porte-greffe pour amateur au sud de la France, en tout cas très résistant à la sécheresse une fois installé.
François du Perche a écrit le 19/05/2017 09:36 (ref msg # 58224 )
et ce PG serait un candidat idéal pour faire des arbres mixtes pommes-poires, la double compatibilité est bien démontrée ici, avec + de vigueur que sur l'aubépine du Mexique dont la compatibilité théorique avec les Malus n'est pas référencée de façon indiscutable. Mais ce P.A n'est pas vraiment rustique (zones de 7 à 9) malheureusement donc pas trop adapté au nord de la Loire, même en le mettant sur un terrain bien filtrant. Connaissez-vous de vieux sujets ailleurs qu'en climat méditerranéen ?
François du Perche a écrit le 19/05/2017 10:15 (ref msg # 58226 )
et sur ce site, ils disent que le P.A peut convenir en zone 6 (-23°), donc peut-être que ce problème de rusticité est un faux problème. Mais ils disent aussi qu'il pousse sur des sols frais, alors que les exemples donnés ici concernent plutôt des sols arides.
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j...


greffer.net >> Poirier