Vigne de table - taille de formation

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


klakos a écrit le 31/10/2007 08:41 (ref msg # 11703 )
Bonjour,

De ce que j'ai compris, il est préférable de mener les pieds de vigne en cordons. Oui ?
Mais alors de combien les espacer ? Comment les palisser ?
Le guide des pépinières Gentié montre des schémas, mais on dirait plutôt qu'il s'appliquent au raisin de cuve ? Non ?

Merci de vos conseils.
patrice a écrit le 31/10/2007 08:45 (ref msg # 11704 )
Le plus simple pour l'amateur est la conduite en gobelet, qui ne nécessite pas de tendre des fils de conduite.
La conduite en cordon, sur piquet tendus de fils de fer horizontaux, c'est surtout pour la mécanisation à grande échelle : machine à prétailler, machines à vendanger, etc.
klakos a écrit le 31/10/2007 13:56 (ref msg # 11708 )
Du point de vue esthétique, l'avantage que je vois du cordon est une occupation différente d'un volume => qqchose d'assez haut dans le jardin et étroite.
Les arbres et arbustes en gobelet : c'est bon mais faudrait qqchose de différent !
claudeduvar a écrit le 01/11/2007 23:11 (ref msg # 11710 )
une autre façon: la conduite en lyre, un maximun de soleil, une occupation spaciale efficace, équilibre au niveau circulation de la sève. le HIC c'est le palissage.
Senescence a écrit le 03/11/2007 18:14 (ref msg # 11722 )
"patrice" a écrit :
Le plus simple pour l'amateur est la conduite en gobelet, qui ne nécessite pas de tendre des fils de conduite.
La conduite en cordon, sur piquet tendus de fils de fer horizontaux, c'est surtout pour la mécanisation à grande échelle : machine à prétailler, machines à vendanger, etc.

Bonjour,
Pour le raisin de table ?
patrice a écrit le 03/11/2007 18:43 (ref msg # 11723 )
La mécanisation de la récolte c'est pour le raisin de cuve, pas de table, bien sur
Senescence a écrit le 03/11/2007 19:27 (ref msg # 11724 )
"patrice" a écrit :
La mécanisation de la récolte c'est pour le raisin de cuve, pas de table, bien sur

etienne a écrit le 11/12/2007 00:08 (ref msg # 12287 )
yo klakos, salut !

Je pense qu'il ne faut pas tout mélanger. En effet si chaque région a un systeme de conduite diffèrent, c'est avant tout pour répondre aux exigeances du climat et du cépage. Il faut donc adapter ton palissage à ta zone démographique et à ce que tu veut planter.

Par exemple la conduite en guyot sert à aller chercher la récolte, et est utilisé pour des cépages qui ont les yeux de la base du sarment peu fructifères, comme les pinots par exemple. La taille courte est utilisé dans le cas inverse, avec des cépages comme le gamay ou des cépages de table.

Pour le palissage, même combat, les gobelets sont utilisés dans les zones où le raisin peut subir des grillures, et lorsque le climat est plutôt chaud est sec donc peut de problèmes de maladie et de pourriture.
A l'inverse le palissage, la conduite en ligne bien relevées et utilisé pour optimiser la SFE (surface foliaire exposée) et donc la maturitée mais aussi pour mettre les raisins au soleil et à l'air pour éviter pourriture et maladies crypto. Et c'est tout cela qui a dessiné le paysage viticole. Les côtés "optimisation du temps de travail" ne sont venus que bien après...

Je ne sais pas où tu habite, mais si c'est une région avec un climat assez continentale ou tempéré comme chez moi dans le jura, je te conseil de faire l'effort de tendre quatres fils et de palisser ta vigne, ton raisin murira mieux et sera moins sensible aux maladies.

Pour ce qui est de la taille, ça dépend du cépage, avec des raisins de table assez productifs, une taille en cordon de royat me semble tout indiqué. Avec un courson de 2-3 yeux tout les 20-30 cm à raison de 6 à 8 par ceps (s'ils sont plantés en ligne et espassés d'un mettre). Le fil pour attacher le cordon devra se trouver à au moin 40-50 cm du sol. Si le cépage est peut productif : taille en guyot double!!!

Si tu veut des conseils pour la taille de formation du cep fait moi signe !



etienne
klakos a écrit le 11/12/2007 21:21 (ref msg # 12298 )
Merci pour ces infos.
Donc, tu me conseilles la taille en guyot double. D'abord, il faut que je vois à quoi ça ressemble !
Je vais planter cet hiver des vignes de table. Apparemment, elles ont toutes, hormis qqes exceptions, ce point commun à savoir d'être toutes plus ou moins vigoureuses.
J'habite à Angers, coin de France qui a plutôt les pieds dans l'eau tiède (remarques la région n'est pas très pluvieuse où j'habite). Dans les environs, on cultive le chenin, si cette précision peut t'être utile.
floyd a écrit le 15/02/2008 09:49 (ref msg # 13966 )
Bonjour,
La page suivante illustre bien les trois principes évoqués: (gobelet, Guyot, Cordon de Royat)
http://www.onivins.fr/Vin/VigneVin/Cycle...
Autres points importants:
1/ orienter les lignes de plantation Nord/Sud pour un éclairement sur les deux faces Est et Ouest.
2/ entre les lignes à minima l'équivalent de la hauteur de la vigne, soit de 1,50m à 2,00m, toujours pour un meilleur éclairement des faces.
3/ sur le rang, 1,00m et plus si sol pauvre
4/ dans une pente, guyot simple vers le haut…
5/une astuce pour palisser rapidement; doubler le fil supérieur, ils servent à "coincer" le haut des pousses.


greffer.net >> Hors-sujet