Liste des especes fruitières à multiplier en fin été ?

greffer.net >> Multiplication végétative

jesus666 a écrit le 07/09/2007 08:46 (ref msg # 11040 )
Salut,

J'aimerais savoir qu'est ce qui se multiplie en ce moment, comme arbre et arbuste. (bois ou fleur)


Je ne trouve pas de liste des multiplications vegetatives/ou non, qu'on peut faire fin d'été, automne, hiver, printemps.

Si qq'un a ca dans sa botte......

merci
patrice a écrit le 07/09/2007 08:51 (ref msg # 11042 )
Par quel procédé? Bouture? Greffe?
Yardenia a écrit le 07/09/2007 09:46 (ref msg # 11044 )
guide clause du jardinage:
-conifères et arbustes à feuillage persistant: août à octobre, boutures à talon.
-arbres ou arbustes à feuillage caduc: novembre à mars, boutures à talon ou sous un oeil.
marcottage: au printemps ou automne, par couchage d'une branche ou en cépée
bon c'est basique mais çà laisse libre cours à l'expérimentation...
je laisse la greffe de côté n'étant pas trop calée et me référant aux autres pour les époques de mise en oeuvre.
autrevie a écrit le 08/09/2007 21:22 (ref msg # 11064 )
Merci
jesus666 a écrit le 09/09/2007 13:31 (ref msg # 11070 )
merci,

en gros c'est juste l'epoque pour faire les boutures de persistants.
autrevie a écrit le 28/05/2008 20:09 (ref msg # 17416 )
je viens d'expérimenter le bouturage du laurier cerise....(mi mai) a l'étouffé
,ca racine avec grande facilitée...peut etre meme qu'il est possible de ne pas faire à l'étouffé.
j'ai fait cella à tout hazard et je suis content de voir que c'est facile à réussir...ca manque souvent de feuillage persisant l'hiver...
floyd a écrit le 28/05/2008 21:27 (ref msg # 17417 )
…ça manque souvent de feuillage persistant l'hiver...

atriplex, aucuba, azalée, berberis, buis, bruyères, cotoneaster, fusain, lierre, milleperthuis, houx, troene, escallonia, lonicera, mahonia, osamanthe, phillyrea, piereis, pyracantha, chene vert, rhododendron, skimmia, bambou, laurier-palme, laurier du portugal, laurier-tin, laurier noble, troene lucidum, photinia, oranger du mexique, éléagnus, viorne, yucca…

juste une liste de genres, plein d'espèces et de cultivars… la plus part faciles à multiplier par semis ou boutures.

Les paysages ruraux comportent peu de végétaux persistants et jamais en haie d'une seule espèce… Les haies de lauriers cerise (laurier-palme) sont assez typiques des lotissements des années 70…
autrevie a écrit le 29/05/2008 07:02 (ref msg # 17418 )
skimmia -12°
phillyrea -15°
j'ai tenter l'osmente mais..les jeunes plants bien que chéris ont pour la plus par péris...je ne comprend pas..ni pucerons ni maladies...
escallonia zone 8..chêne vert ca passe pas chez moi
de meme que l'oranger du mexique....j'ai bien essayé...
les buis coute chère,et pousse tellement lentement,mais j'en ai planté quand meme
les pieris oui! c'est super beaux,j'en ai deux...comment ca se bouture?

pyracantha oui...c'est mieux que rien....
les lauriers oui...quel pied..
en as tu d'autre des noms de plante à feuilles persistante rustique au froid?
j'ai planté des rubus henry lonicera persistant,houx...y a plein de genet, la bruillère ne pousse pas plein sud n'est ce pas?
floyd a écrit le 29/05/2008 08:54 (ref msg # 17421 )
Cher le buis? En sujet taillé déjà vieux, sinon rien de plus aisé à bouturer, dans toutes les espèces. Bouture février mars, sol allégé au sable.
Pieris, plutot terre de bruyère, à l'étouffée, hormone… pas facile.
La liste indiquée comprend les persistants pour le Nord de la Loire, liste à laquelle j'avais ajouté choisya, chene vert et escallonia, qui prospèrent en Sarthe…
Les osmanthes sont peu fréquentes, mais celles qui fleurissent ont un parfum.
Les bruyères et autres se plaisent en sol léger, acide… En Mayenne (53) un producteur passionné.
J'ai vu le laurier-palme geler en 77/78, mais repartir de souche comme lonicera, laurier noble… au cœur de l'Anjou.
autrevie a écrit le 29/05/2008 21:53 (ref msg # 17435 )
Merci
hendy a écrit le 30/05/2008 15:33 (ref msg # 17462 )
Est ce que vous avez un brumisateur ..ou à l’étouffé..
Pour les conifères et plusieurs plantes, les rendements d' un brumisateur sont de beaucoup plus important..
floyd a écrit le 30/05/2008 18:08 (ref msg # 17467 )
Le gros soucis avec certains persistants c'est de maintenir correctement hydraté le feuillage. La brumisation automatique est la solution adoptée par les pros, elle est même combinée avec un film plastique façon mini serre, et pour les bouturage d'hiver avec un chauffage par le sol au moyen de résistances électriques en ruban. Le tout régulé par un ordinateur, une série de capteurs et divers accessoires.

L'amateur peut obtenir des résultats honorables, en travaillant à l'étouffé (sous film plastique, sous verre, sous bouteille plastique…) et surtout en réduisant le nombre et la surface des feuilles à laisser sur la bouture.

Les sujets sur les méthodes de bouturage du figuier, ont permis de préciser beaucoup d'autres détails pratiques.
Alex a écrit le 31/05/2008 10:00 (ref msg # 17480 )
Bonjour,

C'est vrai que la multiplication des persistants en vue de constituer une haie (1/3 persistants + 2/3 caducs) n'est pas évidente. Le taux de réussite des boutures semi-aoûtées n'est pas toujours très bon, c'est pourquoi je me suis orienté vers le semis il y a quelques années. On perd peut être un an ou deux (pour obtenir de beaux plants); mais c'est beaucoup moins long à mettre en place que la bouture semi-aoûtée, ça demande moins de soins et le résulat est meilleur (chez moi). Je repique des lignes au printemps dans mon potager et je les laisse ensuite pousser tranquillement.

Un petit retour d'expérience des techniques que j'ai déjà utilisé (il en reste d'autres) :

- Arbousier (Arbutus unedo) : semis printanier dans du bon terreau, en pot et avec prudence car les graines sont très petites. Bons résultats.

- Aucuba japonica : semis automnal ou printanier (avec les fruits restés sur l'arbre) en place en pleine terre (repiqués l'année suivante). Résultats moyens, sachant que la pleine terre est toujours moins favorable.

- Berberis à feuilles rouges : boutures semi-aoûtées à l'étouffée. Résultats nuls l'année où je l'ai pratiqué, mais je pense que les rameaux choisis n'étaient pas corrects et je ne sais pas si j'ai bien fait de couper toutes les épines.

- Buis : jamais testé, mais d'accord avec Floyd : j'ai toujours lu que le bouturage de pousse de 10 cm environ était très facile.

- Charmille (Carpinus betulus) : marcescent plus que persistant. semis automnal en caissette : résultats bons à excellents.

- Cotoneaster lacteus : semis automnal en caissette. Bons résultats.

- Houx ( Ilex aquifolium ) : semis automnal en caissette : très long à lever, souvent la deuxième année (résultats faibles / moyens). Je n'ai jamais tenté la bouture de bois semi-aoutée.

- If (Taxus baccata) : semis automnal en caissette (résultats moyens à bons). Bouture de bois semi-aoûtée à l'étoufée (résultats moyens).

- Laurier... sauce... (Laurus nobilis)... avec Laurus tinus, le seul qui soit intéressant selon moi... Au pire, si on veut vraiment faire une haie monospécifique persistante; pourquoi ne pas penser à lui plutôt qu'aux autres ''Lauriers'', tous toxiques (j'exclue ici le laurier rose Nerium oleander... qui n'est pas un laurier :wink. La récupération de drageons est très facile sur de vieux sujets, surtout s'ils ont été recepés. Le bouturage semi-aoûté à l'etouffée serait assez efficace.

- Lierre... sans commentaire De simples baies jetées en automne au hasard dans la haie (paillage plus ou moins naturel, mélange de restes de taille et de feuilles sèches) suffisent !

- Pyracantha : semis automnal en caissette. Bons résultats.

- Troène (Ligustrum vulgare) : semis automnal en caissette ou division automnale. Excellents résultats dans les deux cas.

- Yucca (forme très spéciale de haie tout de même :wink. Plantation en place des "gros morceaux" trouvés cassés, au hasard de saisons. Excellents résultats avec bon arrosage le premier été.

NB : pour MON cas particulier.
- Résulats nuls : 0 % de réusssite ou approchant.
- Faibles résultats : environ 25% de réussite.
- Résultats moyens : environ 50% de réussite
- Bons résultats : environ 75%.
- Excellents résultats : 100 % ou approchant.

Alex
floyd a écrit le 31/05/2008 22:23 (ref msg # 17503 )
Pour des informations précises, espèce par espèce, je recommande l'ouvrage de Denis Retournard (le jardinier du célèbre jardin du Luxembourg) intitulé " Bouturez toutes les plantes" aux éditions Rustica.

ps: Viburnum tinus, excellente viorne persistante à longue floraison blanche.
Alex a écrit le 01/06/2008 09:37 (ref msg # 17514 )
Bonjour,

Merci pour cette référence, Floyd...
Ainsi que pour la correction sur le Laurier tin... qui est une viorne

Alex


greffer.net >> Multiplication végétative