Boutures à l'etouffée : que faire contre les moisissures?

greffer.net >> Multiplication végétative

patrice a écrit le 26/08/2007 16:26
Que faire contre le développement des moisissures/champignons, sur le substrat et la bouture, lors de la réalisation à l'étouffée?
Yardenia a écrit le 30/08/2007 13:02
- substrat: charbon de bois finement écrasé saupoudré à la surface
- bouture: pulvérisation d'eau très argileuse. c'est ce que je fais pour le moment çà a l'air de marcher. à l'étouffée mes soucis c'est plus au retour à des conditions normales que çà se passe mal...
patrice a écrit le 30/08/2007 14:18
Merci.
Environ quel pourcentage d'argile par volume d'eau? Ca ne bouche pas le pulverisateur?
Yardenia a écrit le 30/08/2007 16:15
pour l'argile je délaye de l'argile verte en poudre ou semoule, genre un demi verre dans un litre d'eau, je touille puis je ne verse que l'eau dans le pulvérisateur de manière à éviter le sable ou les particules trop grosses. en rinçant juste après je n'ai encore rien bouché.
patrice a écrit le 30/08/2007 16:16
merci,
Alex a écrit le 30/08/2007 16:26
Perso c'est très rare que j'ai de la moissisure qui apparaisse (on m'a un jour dit que ça dépendait beaucoup de la terre qu'on utilise), donc je ne peux pas répondre.

En revanche, ce que je ne comprends pas, c'est que je n'ai jamais besoin de ré-arroser ou de pulvériser mes boutures à l'étouffée... Yardenia, les votres s'assèchent, ou vous le faite pour favoriser la reprise ?
Yardenia a écrit le 30/08/2007 16:31
non je les pulvérise au départ c'est tout.
Alex a écrit le 30/08/2007 16:38
OK, celà me semble plus logique. Merci pour cette précision, je tenterais l'experience
sapindo a écrit le 01/09/2007 09:00
Il faut aérer régulièrement mais pas trop longtemps pour éviter l'entrée massives de spores.

A l'étouffer, je n'arrose que très parcimonieusement. le principe est que l'humidité atmosphérique alimente la plante...dépourvue de racines et on doit éviter le dessechement par evapotranspiration.
a écrit le 05/11/2007 19:34
Salut à tous,

il ne faut pas confondre bouture à l'étouffée et bouture étouffée. Ce petit jeu de mot est je l'admet bien facile , mais il montre bien un gros problème que tout jardinier à rencontrer un jour: la pourriture des boutures.

En effet, c'est vite arriver particulièrement quand les boutures sont bien herbacées.

Pour y remédier, aérer les boutures plusieurs heures par jours. Sans quoi, l'humidité relative est si élevée que les champignosn ne demande que ça.

Qu'on s'entende bien, une bouture à l'étouffé doit être en mlieu humide mais un peu d'air durant la journée ne lui fait pas de mal.

Autres mesures à prendre:

- arroser le matin ainsi le substrat et bien réssuyer pour la nuit limitant ainsi le dévelpoppement de Botrytis cinerea (pourriture grise);

- éviet le contact du feuillage avec la matière qui crée l'étouffée (p.ex: plastique).

A+!

David


greffer.net >> Multiplication végétative