La mémoire des racines

greffer.net >> Autres techniques et expérimentations

patrice a écrit le 21/08/2007 13:19 (ref msg # 10674 )
D'après "LA PEPINIERE" de J.P. Nicolas aux sérieuses éditions Tec&Doc Lavoisier, les racines ont une "mémoire".
C'est à dire qui si on cultive une plante dans un conteneur et que cette dernière a les racines qui commencent à entamer une spiralisation (chignonage), la plante, même une fois en plein champ, en raison de cette mémoire racinaire, continuera à spiraler, ce qui provoquera une plante mal ancrée.
Le seule moyen de passer outre cette spiralisation serait d'inciser, au moment du dépotage, en 3 ou 4 endroits, le système racinaire périphérique, dans le cas où la plante n'ait pu être cultivée dans des pots anti-chignonage...
erwan a écrit le 21/08/2007 22:31 (ref msg # 10687 )
J'ai fait cette même constatation sur les courges.
J'observais une nette différence entre le semis direct de la courge et la transplantation surtout quand la plante est restée longtps en pot et que le système racinaire est très développé dans celui-ci.

En lisant un livre sur la foret à mes enfants, j'ai compris que quand la graine germe elle met la moitié de sa force à monter chercher la lumière et l'autre moitié est utilisé pour percer le sol chercher à manger. (pivot principal)
Comme tu le dis en conteneur le pivot spirale, il est donc surement préférable de faire des greffes "maison" sur un PG semé directement dans le sol. (sans pot ni transplantation)

Pour l'histoire, cette année 99% de mes courges semées en direct on nourrit les limaces!
JM a écrit le 26/08/2007 15:00 (ref msg # 10732 )
C'est pour ça qu'on "cerne" les racines au moment de la plantation. Travaillant en forêt, j'en ai fait pas mal : on coupe les racines enroulées (toutes les essences ne le supportent pas)
a écrit le 07/11/2007 12:49 (ref msg # 11796 )
Salut,

c'est souvent le cas. Et c'est pour cela qu'il est importnat de rempoter souvent les plantes. Cela explique souvent une différencede qualité en tre les plantes en pot et les plantes à racines nues.

A+!

David
Senescence a écrit le 07/11/2007 23:02 (ref msg # 11805 )
"JM" a écrit :
C'est pour ça qu'on "cerne" les racines au moment de la plantation. Travaillant en forêt, j'en ai fait pas mal : on coupe les racines enroulées (toutes les essences ne le supportent pas)


Effectivement,
Raison pour laquelle on utilise des godets 'anti-chignonage'...
Devenu incontournable pour les plants mychorizés...
a écrit le 08/11/2007 18:00 (ref msg # 11820 )
Bonjour à tous,

et ça ressemble à quoi un godet anti-chignonage?

Y a-t-il une adresse internet d'un fournisseur?

A+!

Merci

David
JM a écrit le 08/11/2007 18:38 (ref msg # 11824 )
En pépinière forestière, on utilise des godets ajourés qui permettent un cernage à l'air des racines. Certains de ces godets ont des arrètes verticales internes dont le but est d'empêcher la racine de tourner et de la guider vers le bas. Certains pots sont équipés de ces arrètes.
a écrit le 19/11/2007 19:16 (ref msg # 12017 )
Merci!
azertien a écrit le 09/04/2008 00:22 (ref msg # 16197 )
ils sont fabriqués en Ecosse
voir le lien suivant

http://www.superoots.com/air_intro.htm


greffer.net >> Autres techniques et expérimentations