Quel est l'intérêt du greffage?& Système Phil Corbett (p

greffer.net >> Greffage

erwan a écrit le 19/08/2007 14:43
Salut,
Sans venir chercher des noises sur ce forum, je viens voir les adeptes de la greffe pour échanger sur les interets du greffage par rapport à des abres vivants sur leurs propres racines.
Merci pour les réponses.
Message modifié 2 fois ; la dernière fois le 19/08/2007 22:27 par erwan
patrice a écrit le 19/08/2007 15:06
https://www.greffer.net/?p=28
patrice a écrit le 19/08/2007 15:15
et pour les aspect "négatifs" du greffage, lire :
https://www.greffer.net/forum/viewtopic....
erwan a écrit le 19/08/2007 15:59
Super interressant...
Merci beaucoup!!!

Tant pour le "pour" que pour le "contre".

Je suis en train de créer un verger-potager.
Mon envie est d'essayer de mettre en place le système de Phil Corbett grand designer en permaculture. ( http://steveread.free.fr/Totaldesigner/v...)

Sa stratégie culturale ne fonctionne que sur des arbres non-greffés.
C'est pourquoi je suis venu chercher des infos chez vous.

Qu'en pensez-vous?
Autrevie, je crois que cette technique va te ravir.

A bientôt.
klakos a écrit le 19/08/2007 18:17
Peut-être en affranchissant, si tu veux des arbres qui peuvent uniquement se reproduire par greffage. Toutefois, l'affranchissement se fait en plusieurs années (3-4).
erwan a écrit le 19/08/2007 21:31
Merci klakos,
c'est à cette solution que j'en était arrivé car pour l'instant, je ne veux pas prendre le risque de produire des arbres non interressants. Les semis seront pour quand j'aurais plus de surface.
Je me disais que j'allais greffer plusieurs tiges au niveau du sol, quand elles feront 40 à 50 cm, je mettrais un collet sur mes greffons et je les recouvrirais de terre.
Une fois racinées je les diviserais pour avoir des fruitiers de "bonne variétés". Ca me permettra d'avoir des variétés sur leurs propres racines, mais sans le pivot principal que l'on retrouve lors du semis direct.

Je me demandais si le bouturage ou le marcottage (aérien ou terrien) étaient efficace. Ca dépend surement des éspèces et cultivar...

La réponse doit surement être dans le forum...
Je suis très loin d'avoir tout lu, il y a bcp de choses très interressantes.

Kénavo
patrice a écrit le 19/08/2007 21:34
Certaines variétés boutures plus ou moins bien que d'autres.

Exemple de pommier très interressant qui se multiplie bien par bouturage :
http://www.fruitiers.net/fiche.php?NumFi... (pomme Transparente de Croncels).

Les pêches de vigne qui se multiplient fidèlement par semis.

Idem la prune Reine Claude Dorée.
erwan a écrit le 19/08/2007 21:44
Est-ce que vous avez sur le site une liste de fruitier (pommier, poirier, figuier, pécher, prunier...) qui sont facilement multipliables sans greffage afin de les voir évoluer sur leurs propres racines?
patrice a écrit le 19/08/2007 21:48
Non nous n'avons pas fait un tel travail de sélection.
C'est apparement le travail que tente de faire "foret fruitiere" cf un peu plus haut. Je pense que ca sera la meilleur source d'information pour votre projet.
klakos a écrit le 20/08/2007 06:10
Je me disais que j'allais greffer plusieurs tiges au niveau du sol, quand elles feront 40 à 50 cm, je mettrais un collet sur mes greffons et je les recouvrirais de terre.

Ce qu'on appelle "collet" est la boursouflure produite à l'endroit de la fusion du porte-greffe et du greffon. C'est la surépaisseur, visible principalement sur un jeune arbre, présente sur le tronc.
En affranchissant, en enterrant assez profond de manière à enfouir ce bourrelet (tu peux buter la terre, si tu risques d'avoir un remors), tu te prives néanmoins des caractéristiques propres au porte-greffe (vigueur, adaptation à un sol ingrat). Par contre, tu gagnes en résistance aux maladies.
erwan a écrit le 20/08/2007 08:17
Ce que j'appelle collet moi, c'est un bout de fil de fer que j'aurais serré sur l'arbre afin de faire une boursouflure "hormonale" sur laquelle les racines reparte facilement. (que l'on fait pour la multiplication en cépée)

Je ne connais pas le language " technique greffage"!
erwan a écrit le 21/08/2007 22:03
...tu te prives néanmoins des caractéristiques propres au porte-greffe (vigueur, adaptation à un sol ingrat). Par contre, tu gagnes en résistance aux maladies.


Je pensais que le greffage servait aussi à avoir plus de resistence au maladies!
Ca dépends peut être des plantes greffées?
patrice a écrit le 21/08/2007 22:08
Certains porte-greffe apportent des résistances à certaines maladies, prédateurs.

Exemple les vignes hybrides qui ont été utilisées dans le cadre de la lutte contre le phylloxéra.
erwan a écrit le 21/08/2007 22:10
Ou la tomate, mais donc apparemment pas pour les arbres fruitiers si je comprends bien.
Merci pour les infos...
patrice a écrit le 21/08/2007 22:13
Si, les agrumes, les pommiers, etc.


greffer.net >> Greffage