Bouture du pistachier térébinthe

greffer.net >> Autres fruits

patrice a écrit le 02/08/2007 12:05
Vu que la récolte de graines de pistachier térébinthe s'annonce compromise pour cette automne :













.. j'ai tenté il y a quinze jours une campagne de bouturage.

Les différentes documentation indiquant que le pistachier se multipliait par bouturage l'été, j'ai essayé à l'etouffée, méthode bouteille. Pour l'instant cela fait pâle figure :
















(désolé pour la qualité des prises de vue, pas facile de prendre avec un focus automatique à travers un goulot)

Je vais essayer une nouvelle campagne :

- sans laisser de feuilles.

- sans étouffée, avec legere brumisation deux fois par jour.
patrice a écrit le 02/08/2007 15:31
Trouvé un mode-opératoire en anglais :

http://www.sisef.it/forest@/showNoFrames.php?action=getHTML(5,308)
(le lien est mal interprété par le forum : il faut (5,308) à la fin du lien, faire un copier/coller du lien plutot qu'un clic)

Est-ce que quelqu'un qui maitrise bien l'anglais peut me confirmer que la méthode M c'est de la bouture semi-ligneuse, et la méthode J de la jeune pousse herbacée?

Merci !
Alex a écrit le 03/08/2007 08:51
collecting semi-hardwood cuttings (named “M”). These were obtained from new shoots emerging at branches which were pruned in the winter. In the same period other material was collected from previously rooted cuttings (juvenile donor plants, named “J”)

M = semi-ligneuse (jeune pousse issue de branche taillée l'hiver précédent).
J = pousse "juvénile" issue de boutures précédentes... pas très clair mais je l'interprète aussi comme "herbacée"
patrice a écrit le 05/08/2007 12:11
Les moisissures continuent à se développer abondamment :





Certaines boutures, environ 25%, sont sèches, les autres, malgré la moisissure, ont belle apparence, les bourgeons bien verts. Je garde espoir.

J'ôte de façon permanente le bouchon des bouteilles, pour aerer.
patrice a écrit le 08/08/2007 21:08
Au passage, la différence de forme et de taille de semences de pistacia terebinthus (à gauche) et pistacia vera (à droite).



patrice a écrit le 09/08/2007 09:57
Achetées chez Beau mot ?

On peut citer les noms en entier ici. Baumaux .com
Greffer.net ne fait pas partie des lyncheurs de ce grainetier... Dont le catalogue, particulierement fruitiers et fruitiers rares est très interressant et les plants de grande qualité.

Les semences de pistachier ont été achetées chez semences du puy.
patrice a écrit le 16/08/2007 21:13
Par curiosité j'ai gratté pour voir l'état d'une graine après 10 jours de semis. L'interieur tout mou, putréfié, bourré d'asticots
J'ai continué à gratter et elles sont toutes comme cela
patrice a écrit le 21/08/2007 16:01
Le premier lot de boutures (en bouteille) est complement mort.

Le deuxième lot est mal en point : il a été moins étouffé que le premier lot.
Bien que les bourgeons soient beaux, les rameaux noircissent de facon inquiétante :



patrice a écrit le 25/08/2007 19:29
Le troisième lot est plus encourageant.
Fait dans des rootainers , c'est à dire que c'est pas trop etanche. Il y a un couvercle mais des filets d'air circulent quand même.
On observe des débuts de débourrement.
Peu de développement de champignons.











patrice a écrit le 08/09/2007 09:38




Le débourrement continue, et les résultats sont faibles : de l'ordre de 5%.

A priori, une première constatation s'impose : plus c'est herbacé, mieux la bouture a une aptitude à la reprise.

Donc pour les essais de l'an prochain : je taille dès maintenant des terebinthes de facon à les forcer à faire de belle tiges herbacées au printemps prochain, et je lancerai les boutures bien plus tôt (fin mai / juin)
JM a écrit le 08/09/2007 10:14
Très intéressant comme résultat.
Est ce que tu as mis de l'hormone ?
où as tu placé tes "root trainers" ? à l'intérieur ? luminosité ?

Ce qui serait intéressant c'est de bouturer directement du vera si tu as l'opportunité d'en trouver.
patrice a écrit le 08/09/2007 10:20
Les rootainers sont mi-ombre.

Substrat de la photo ci dessus : terreau universel pur.

Bouture trempées dans de l'hormone de bouturage en poudre.

(j(ai fait un autre substrat : 1/3 terre calcaire 1/3 terreau universel 1/3 sable de riviere, l'évolution semble être la même, c'est surtout l'état herbacé de la bouture qui semble influencer sur la reprise)
patrice a écrit le 24/02/2008 07:33
Le peu qui avait pris semble mort, lors de la récente inspection du lot.
Verdict au débourrement.

J'ai taillé quelques térebinthes dans la garrigue pour avoir de belles pousses herbacées au printemps, vu que la bouture herbacée à l'étouffée semble celle annoncée avec le meilleurs (mais néanmoins faible) taux de reprise.
Alex a écrit le 27/05/2008 17:32
Je recopie ici mon post peut-être mal placé et je le complète !


Bonjour,

http://ressources.ciheam.org/om/pdf/b16/...

Multiplication végétative par bouture herbacée
"Les espèces utilisées ont été P. atlantica, P. integerrima et P. terebinthus. Les pieds-mères ont été étiolés * avant prélèvement des boutures. Les boutures semi-ligneuses ont été trempées dans une solution d’acide indolbutyrique (AIB) (2 O00 et 4 O00 p.p.m.) et enracinées sous brouillard. Ces travaux ont été réalisésà I’ISF de Rome."

"Multiplication végétative par bouture herbacée
Des recherches menées par I’ISF de Rome ont montré que les espèces P. atlantica, P.integerrima et P. terebínthus pouvaient être multipliées par bouturage semi-ligneux, traitées à I’AIB, après étiolement des pieds-mères sur lesquels sont prélevées ces boutures. L'influence de I’étiolement des pieds-mères sur l’enracinement est très net pour P. íntegerrima : les boutures semi-ligneuses de cette espèce étiolées et traitées avec AlB ont un pourcentage d’enracinement de 70% (Table 3). L‘apport hormonal d’AIB est nécessaire pour l’enracinement (Table 4). Les taux d’enracinement sont nettement supérieurs si on utilise une concentration de 4 O00 p.p.m."





Alex

* : voir le post de Floyd


NB : Patrice : eux aussi ont 0% de réussite avec des boutures non étiolées !
patrice a écrit le 04/06/2008 08:12
Ce que je ne comprends pas :

Tous les textes sont formels : les meilleurs résultats de bouture des pistacia se fait avec des rameaux non lignifiés : herbacé à semi herbacé :

Donc comment étioler dans ces conditions, sur une période si courte?
floyd a écrit le 04/06/2008 09:10
Etiolement ou étiolation? Les deux se trouvent sur la toile, mais bien peu de pages accessibles l'évoquent.

Cette page pourtant, devrait en intéresser plus d'un:
http://www-intranet.angers.inra.fr/dossi...

Sans vouloir remuer le greffoir dans l'incision, les questions de substrat et d'asepsie, qui ont été déjà débattues, me semblent là aussi primordiales.
Un terreau rustique, pur, très humide, apporte régulièrement des problèmes.
Alex a écrit le 05/06/2008 21:52
Ce que je ne comprends pas :
Tous les textes sont formels : les meilleurs résultats de bouture des pistacia se fait avec des rameaux non lignifiés : herbacé à semi herbacé :
Donc comment étioler dans ces conditions, sur une période si courte?


Je ne sais pas

Je ne fais que reprendre une publication du Ciheam... J'expose les faits du mystère, à toi de le résoudre

Alex

PS : pour être franc, c'est Floyd qui m'a appris l'existence de cette technique, par son récent post sur le sujet !
patrice a écrit le 13/07/2008 17:44
Sur une quarantaine de boutures hivernales, deux semblent vouloir commencer à émettre un début de végétation.
(alors que dans la nature les terebinthes ont déjà des fruits formés)







patrice a écrit le 18/08/2008 10:05
Ces deux survivants viennent de rendre l'âme.

Donc l'an prochain, mes deux principales pistes seront :

- l'étiolement des branches à bouturer
- les tentatives de marcottage aérien
JM a écrit le 02/09/2008 10:09
Je viens de récolter une poignée de pistaches de térébinthe. J'ai profité de l'occasion étant de passage dans l'Hérault, mais je ne sais pas si elles sont viables en cette saison. Le noyau est dur quand même, donc je suppose que la graine est formée.

J'en appelle donc aux experts, comment fait on pour la stratification ?


greffer.net >> Autres fruits