Greffe Cadillac

greffer.net >> Greffage

patrice a écrit le 27/02/2006 20:41 (ref msg # 591 )
Pensez à la greffe cadillac pour mettre plusieurs variétés sur un même porte greffe de faible diametre :

http://croqpomlim.free.fr/index.php?p=37
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 22/08/2007 20:37 par patrice
rustaghja a écrit le 28/02/2006 00:12 (ref msg # 595 )
je vais essayer, je n'avais pas bien compris les explications sur l'autre post mais la photo de noyer greffé en cadillac est vraiment parlante !
patrice a écrit le 28/02/2006 07:44 (ref msg # 598 )
Il va venir le tutoriel en photographie sur la cadillac, il va venir...
patrice a écrit le 04/03/2006 13:06 (ref msg # 716 )
Je me suis amusé ce matin à faire comme sur le site internet des croqueurs de pommes du limousin :




Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 24/01/2007 20:02 par patrice
hendy a écrit le 04/03/2006 14:53 (ref msg # 719 )
Le vrai nom de cette greffe.. Greffe dans l' aubier
ref..L' Art de greffer p.136.
J' aimerais savoir l' origine de ce nom Cadillac.. Car c' est le nom d' une automobile, est ce par **modestie...**
klakos a écrit le 09/03/2006 04:34 (ref msg # 870 )
Je supposerais plutôt que ce nom est plutôt en rapport avec le nom de la bourgade bordelaise où la vigne y est très cultivée .
Cadillac => bordeaux => vigne => greffe
Non ?
hendy a écrit le 09/03/2006 15:59 (ref msg # 877 )
J' ai remarqué dans quelques livres, l' utilisation de noms différents pour expliquer la même forme de greffage
-Greffe anglaise compliquée..ref.. Comment réussir

-Greffe à double fente anglaise..ref. Le livre de la greffe

-Greffe anglaise de Champin..ref.L'Art de greffer

-Greffe anglaise au galop.. variante de la précédente

Même identification pour..ref.. La multiplication des plantes

-Greffe anglaise à languette..
mention pour désigner la greffe anglaise compliqué
ref.Arbres et arbustes ornementaux pour le Québec
patrice a écrit le 12/04/2006 19:02 (ref msg # 1273 )
A partir de quel stade de développement du greffon coupe-t-on totalement ce qui reste du porte greffe au dessus de la greffe cadillac?

(ma question est pour une cadillac simple, pas le cas illustré ci dessus où il y a une greffe terminale)
azertien a écrit le 06/03/2008 23:02 (ref msg # 15005 )
voici un lien avec une photo

Il s'agit d'une greffe en fente faite sur le côté...

http://www.eichangins.ch/francais/noyer/...
sutefan a écrit le 15/03/2008 19:47 (ref msg # 15391 )
J'en ai fait plusieurs ces dernières semaines, pour la première fois.

J'ai remarqué qu'il faut choisir entre mettre en contact le cambium du greffon avec celui de la partie écartée du pg ou avec celui de la partie principale du pg.
Avec la partie principale, ça m'a paru fort difficile, j'ai donc toujours aligné le cambium du greffon sur celui de la partie écartée du pg.
Faites-vous aussi ainsi, ou y a t'il un truc ?
floyd a écrit le 15/03/2008 21:17 (ref msg # 15399 )
Bonsoir,
Bonne idée sutefan de multiplier les essais de greffe en cadillac.
La sève élaborée véhiculée par le cambium doit irriguer le greffon. En théorie cette sève vient de la partie feuillue du PG. La zone de contact la plus logique, sinon la plus commode, c'est donc celle que tu dénomme "partie principale".
Mais "la sève élaborée venue de la partie feuillue" n'existe pas pour un greffage classique. Elle ne peut donc alors venir que de la partie inférieure.
Pour la greffe en chip budding la question de l'alignement des zones génératrices se pose dans les mêmes termes. Les différents exemples montrés sur le forum indiquent l'importance de choisir un coté et de le privilégier quand on ne peut aligner les deux cotés.
Antigonos a écrit le 04/03/2016 18:57 (ref msg # 51668 )
"azertien" a écrit :
voici un lien avec une photo

Il s'agit d'une greffe en fente faite sur le côté...

http://www.eichangins.ch/francais/noyer/....htm

Ce lien est rompu, j'ai bien cherché, il n'y a plus rien à gratter...

Ce terme de "greffe en fente" ne me semble pas convenir (bien qu'il y ait une fente !) car dans la greffe en fente le porte-greffe est fendu verticalement : il y a donc peu de vaisseaux conducteurs sectionnés mais ils le sont totalement sur une grande longueur, ce n'est pas anodin. Je pense que l'alimentation en sève, au début au moins, est moins bonne en fente que dans ce cas-ci, où la section est de biais. On est plus près de l'anglaise, où il faut ajuster deux zones génératrices courbes - et même de forme parabolique.
"Greffe dans l'aubier" est assez moyen, c'est le cas aussi en chip, en approche...
Pour moi il s'agit de "greffe en coulée", puisque ce nom n'a pas encore été cité...
Cela me fait penser à une greffe en chip dont le bourgeon ou le chip entier serait remplacé par un rameau. C'est la même démarche, d'ailleurs dans la greffe en coulée l'entaille peut être plus ou moins longue et, dans ce cas, le greffon sera accolé au PG. Cet automne j'ai "plumé" un beau rameau de pommier pour en sortir un bon paquet de chips, mais arrivé au magnifique bourgeon terminal je trouvais vraiment dommage de le jeter. Comme, pour le chip budding, il faut une partie au-dessus du bourgeon, cela n'allait pas... quoique ! J'ai donc taillé ce bourgeon terminal en biais et implanté ça comme un chip, sauf qu'il n'y avait pas de lien au-dessus, forcément. J'ai mastiqué cette zone. Je suis très content du résultat : on dirait qu'un rameau est en train de pousser ! Je crois que la jeunesse évidente de ce bourgeon terminal et sa vitalité font que les tissus sont à la fois très souples pour bien s'accoler et surtout fortement capables de se dédifférencier - puisque le cal vient de ce phénomène et non du cambium. Ce n'est qu'après que je me suis demandé si cela existait : en cherchant j'ai trouvé la greffe en coulée, dont la languette serait toutefois réduite au biseau du chip-budding. La photo est explicite.

Antigonos a écrit le 04/03/2016 19:14 (ref msg # 51669 )
Quand j'écris que j'ai "taillé ce bourgeon terminal en biais" c'est mal dit car le bourgeon est intact, l'entaille commence au ras du bourgeon.
Un tel greffon est remarquablement mou et malléable, on peut facilement rattraper une petite différence de diamètres, on a une impression de greffe herbacée : c'est vrai pour le greffon (pas encore lignifié) mais pas le PG. On peut même jouer un peu sur le fait que cette extrémité n'a pas une section ronde mais elliptique (rameau un peu aplati au sommet) ce qui laisse plus de possibilités d'ajustages avec un PG.
François du Perche a écrit le 04/03/2016 19:23 (ref msg # 51670 )
Pour moi, ce serait plutôt une greffe pendule sur le côté, et la languette du PG a été éliminée lors du greffage.
Assez esthétique en tout cas .
François du Perche a écrit le 04/03/2016 19:37 (ref msg # 51671 )
mais l'angle de la branche par rapport au tronc sera bien trop aigu. Peut-être y a-t-il intérêt à la courber au fur et à mesure qu'elle poussera ?
Antigonos a écrit le 04/03/2016 19:59 (ref msg # 51673 )
"sutefan" a écrit :
J'ai remarqué qu'il faut choisir entre mettre en contact le cambium du greffon avec celui de la partie écartée du pg ou avec celui de la partie principale du pg.

J'ai du mal à comprendre le problème... Sur le PG le cambium (ou plus précisément la zone génératrice) ont rigoureusement la même forme coté principal (axial) et coté languette. S'il y a une difficulté d'alignement c'est que le biseau réalisé sur le greffon a été taillé de manière asymétrique ! S'il est bien centré ses deux cotés sont identiques. Il faut alors faire une entaille dans le PG exactement de même largeur que le diamètre du greffon et aussi profonde ou légèrement plus que la longueur du biseau. Il n'y a pas la même souplesse avec la greffe anglaise standard, centrée.
Antigonos a écrit le 04/03/2016 21:19 (ref msg # 51676 )
"Greffe pendule sur le coté"... Ce qui me gène dans la greffe pendule c'est ce contact inutile de l'intérieur de la languette avec l'écorce du greffon. C'est d'ailleurs la même chose avec l'écusson, ce n'est pas pour rien que l'on fait aussi sur le greffon, de préférence, un petit biseau coté écorce. Je ne vois pas l'utilité de ce contact, irrégulier en plus, donc autant le supprimer vu que c'est une porte d'entrée pour les germes. Si on réduit cette languette au minimum nécessaire (et le biseau en conséquence) on arrive à cette jonction qui rappelle le chip budding.

"François du Perche" a écrit :
mais l'angle de la branche par rapport au tronc sera bien trop aigu. Peut-être y a-t-il intérêt à la courber au fur et à mesure qu'elle poussera ?

Je me demande si, de lui-même, le rameau ne pousserait pas en s'écartant.
En fait j'avais prévu dès le départ de couper juste après le greffon. Je me demande même si un tire-sève est nécessaire car ce bourgeon se trouvera alors en position terminale et, vu sa taille, il devrait facilement prendre la dominance. En automne je n'avais pas beaucoup de solution pour utiliser cette extrémité. L'anglaise est à éviter... Une mini-anglaise aurait peut-être marché aussi car il n'y avait pas grand chose à alimenter...


greffer.net >> Greffage