Greffer le Houx

greffer.net >> Plantes ornementales

Michel_Alpes a écrit le 18/07/2007 08:37 (ref msg # 10116 )
Bonjour,
Dans les houx sauvages, Il est tres difficile de savoir si un houx est mâle ou femelle sans observer la fleur.
www.fr.wikipedia.org/wiki/Houx - 59k -
J'ai une pépinière naturelle de houx sous tous mes fruitiers ,les graines étant transportées par les merles et grives en hiver lorsqu'il y a disette.
J'ai fait une tentative de greffe en fente en mars sur un sujet de 6mm de diamètre environ.Le greffon a été réduit de toutes ses feuilles persistantes (coupe des pétioles).Ont poussé 4 belles fleurs femelles ,puis le bourgeon terminal s'est développé.L'avantage est d'avoir un houx femelle pour les belles boules rouges en hiver.
On peut donc greffer le houx en fente à condition de conserver un bourgeon terminal pour le développement.Par contre,j'ignore si j'ai greffé sur un franc mâle ou femelle.Je pense que la greffe doit aussi fonctionner "à l'anglaise" mais il faut un greffon adéquat par rapport au franc.



Je n'ai pas encore déligaturé car le trafic est dense sous les arbres: hérissons,renards,chats,chiens,chevreuils.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 18/07/2007 08:42 par Michel_Alpes
patrice a écrit le 18/07/2007 08:41 (ref msg # 10119 )
Bonjour Michel,

Merci pour cette information.

Baltet nous informe qu'on peut aussi écussonner, en mai et en août.
Michel_Alpes a écrit le 29/04/2010 18:06 (ref msg # 27142 )
Voici la différence entre une fleur de houx mâle et une fleur de houx femelle.Il s'agit de houx sauvages en foret, dits dioïques.
Il existe des houx d'ornement hermaphrodites mais je pense que la morphologie des fleurs doit être différente (à vérifier)
Prises le même jour à la même heure.



Le mâle comporte 4 étamines chargées de pollen.La partie centrale de la fleur est un renflement divisé en 3 ou 4 parties.



La femelle a aussi 4 étamines (?) ,sans pollen et un pistil central qui représente déjà la forme de la baie .
Hormis cette différence de fleur, rien ne permet de les différencier par l'allure.Si le sujet porte des baies rouges en hiver c'est évidemment une femelle, mais s'il n'en porte pas ce n'est pas obligatoirement un mâle.
François du Perche a écrit le 28/01/2011 13:12 (ref msg # 29381 )
Bonjour,
La greffe de rosiers sur houx est citée dans l'Encyclopédie de Diderot d'Alembert (1778) page 787
books.google.fr/books?id=hlg_AAAAcAAJ
Quelqu'un a-t-il l'expérience de cette greffe et de sa longévité ?
Ce serait intéressant pour des topières en houx de pouvoir les agrémenter de roses qui contrasteraient bien avec le feuillage brillant.
fduperche
floyd a écrit le 28/01/2011 13:19 (ref msg # 29383 )
Peu crédible, vue la différence de familles. rosacée/aquifoliacée
Dommage
hendy a écrit le 28/01/2011 14:08 (ref msg # 29384 )
On a un phénomène temporaire de survie par apport de liquide ( sève) .. on peut conserver en maintenant en milieu ombragé mais cela ne fonctionne pas très longtemps..
Avec les saules on a des surprises certains greffons ont fait des petites racines.. Bouture de survie finalement.
François du Perche a écrit le 28/01/2011 17:05 (ref msg # 29388 )
bonjour,
pourtant, l'article de l'Encyclopédie indique "ce qu'il y a de plus sûr, c'est que le houx peut servir de sujet à greffer le rosier : la rose blanche double greffée sur le houx donne des roses qui sont vertes mais qui n'ont point d'odeur".Donc, apparemment, il ne s'agit pas d'une ultime survie de greffon puisque cela va jusqu'à la floraison.
A moins que pour voir les roses vertes, l'auteur n'ait (ab)usé d'un élixir alcoolisé genre gentiane ou Isarra verte.
floyd a écrit le 28/01/2011 23:51 (ref msg # 29391 )
Le siècle des lumières pouvaient receler encore quelques zones d'ombres.
Des progrès scientifiques notables auront lieu durant le XIXe, siècle de l'horticulture. On a beaucoup décrit et parfois tenté d'expliquer. Les preuves ou les démentis viendront encore plus tard.
steinway a écrit le 17/09/2012 21:00 (ref msg # 36979 )
Bonjour a tous, j ai une petite question a vous posez je possede un superbe sujet femelle panache tres vieux. Je desirerai faire une greffe de ce sujet pour le sauvegarder, mais quel pourrait etre le pg ideal? Merci pour votre aide.
patrice a écrit le 18/09/2012 06:53 (ref msg # 36984 )
Salut

Le houx semblant avoir une certaine aptitude au marcottage d'après ce qui en est dit ci et là, pourquoi t'embêter à greffer et ne pas tenter plutôt une marcotte aérienne?
steinway a écrit le 18/09/2012 09:30 (ref msg # 36988 )
Salut, je n ai jamais eu avec les amandiers un resultat donc je n osais pas essayer avec le houx. Une branche de celui ci recouverte de terre ne se marcotte toujours pas depuis plus d un an celle ci est pourtant idealement couchee sur le sol.
Merci a toi.
François du Perche a écrit le 18/09/2012 10:54 (ref msg # 36991 )
on trouve assez facilement en forêt des jeunes pieds de houx, ça reprend assez bien. C'est bientôt la Ste Catherine, bon moment pour les récupérer (avec l'autorisation du propriétaire).
steinway a écrit le 18/09/2012 21:43 (ref msg # 36999 )
Oui merci, c est une solution, plus simple. Je voulais savoir si une plante s accordait avec celle des houx pour le greffage.
François du Perche a écrit le 17/06/2014 12:23 (ref msg # 44477 )
après 1 mois 1/2, un essai (sur 6) réussi de greffon femelle sur vieux (25 ans) PG mâles. En guise de protection anti-déshydratation, il avait été trempé dans du latex (ça ne semble pas marcher).
Réessai ce w.e de 8 nouvelles greffes (toujours greffons femelle sur PG mâle) avec du parafilm.
Greffes en fente décentrée "sur le côté" avec double biseau et utilisation de punaises en laiton (provisoires) pour maintenir solidement la languette.





steinway a écrit le 17/06/2014 17:17 (ref msg # 44480 )
Bravo François, belle réussite avec une espèce capricieuse. Mes boutures de panaché démarrent, puis sèchent.
François du Perche a écrit le 17/06/2014 20:05 (ref msg # 44481 )
5 échecs vis à vis d'une réussite, c'est mieux que rien. Le latex a sans doute agi dans le mauvais sens. L'inconvénient de cette méthode de greffe, c'est que la branche ainsi crée est tangentielle au tronc (et non radiale). J'essaierai + tard dans la saison de greffer les petites branches qui percent du tronc, qui, elles, sont radiales, mais il faut s'adapter à l'endroit où elles ont envie de percer.
Avec 3 branches tangentielles, on doit pouvoir faire une boule qui est l'objectif souhaité. A Prague, devant le Palais municipal Art Nouveau, il y en a une belle enfilade, tous femelles, mais on ne voit pas les boules rouges sur la photo.



greffer.net >> Plantes ornementales