Comment renforcer les racines d'un arbre ??

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


Gyyydu57 a écrit le 15/07/2007 23:52 (ref msg # 10077 )
J'ai un poirier qui lors de la tempète de 1999, a eu juste assez de force pour tenir debout. Je l'avais tuteuré à l'époque en espèrant qu'il s'enracinerait de nouveau correctement...
Mais cette année (après 8 ans !!) j'ai voulu enlever les tuteurs, mais mal m'en a pris: il se balance toujours aussi bien... et il ne faudrait pas grand chose pour le faire tomber à terre.





pourtant il n'a pas l'air malade du tout, le feuillage est magnifique, et il porte abondamment... (variété doyenne du comice)
Quelqu'un sait comment je pourrai m'y prendre, pour qu'il s'enracine de nouveau avec force ??
JM a écrit le 16/07/2007 18:29 (ref msg # 10088 )
Il se peut que lors de la tempête, les racines maîtresses ont cassé d'un coté. Du coup ton arbre peut continuer à pousser mais avec un système racinaire déséquilibré qui ne le tient que d'un coté. Pour pallier à ça, à part un bon tuteur ... Peut être en greffant la tête de jeunes poiriers plantés au pied tu pourrait reconstituer un système racinaire du coté racines abîmées.
Gyyydu57 a écrit le 17/07/2007 07:43 (ref msg # 10097 )
Il est vrai qu'il ne se balance que dans un seul axe, et ne voudrai tomber que d'un coté...
ça me parait bien compliqué cette idée de greffer la tête d'un poirier !! moi qui ne suis qu'un amateur au niveau greffage !!
je crois que je vrais lui fabriquer un beau tuteur qui restera bien en place, ça sera plus simple... merci
lolo_n_lolo a écrit le 17/07/2007 08:12 (ref msg # 10098 )
Je pense pas que ça soit si compliqué, un porte greffe de poirier en le greffant par approche ... A mon avis pas bcp de risque d'échec ...
JM a écrit le 17/07/2007 18:25 (ref msg # 10109 )
Ce type de greffe dont je parle plus haut, c'est la technique qui a été utilisée pour sauver l'oranger à l'origine de la variété Washington Navel dont les racines étaient détruites par un champignon.
Quelques photos ici :
http://www.saalfelds.freeserve.co.uk/riv...
Gyyydu57 a écrit le 18/07/2007 07:18 (ref msg # 10112 )
Je ne sais pas pourquoi, mais j'avais imaginé au départ, que la greffe devait absolument se faire au ras du sol !! c'est pour ça que je le voyais compliqué !!
Mais maintenant que j'ai vu les photos, ça me semble beaucoup plus abordable, je ne pensais vraiment pas que cela pouvait se faire aussi haut.
Il ne me reste plus qu'à acheter un jeune poirier pour cette automne !!
autrevie a écrit le 22/02/2008 12:39 (ref msg # 14334 )
A force d'etre balancée par le vent la plante se muscle et donc durci
pour un arbre je sais pas...
André a écrit le 22/02/2008 12:56 (ref msg # 14339 )
Une solution serait effectivement d'entourer le tronc de jeunes plants bien chevelus greffés en torsade comme ici :
http://www.dugzbonsai.com/

Seul inconvénient, si tu utilises des plants issus de semis, avec le temps, cela reviendra à une greffe sur franc donc un arbre très vigoureux.

Reste la solution du rabattage sévère suivi de l'extraction de l'arbre, taille homogène des racines et replantage bien tutoré mais cela veut dire plus de fruits pendant au moins 3 ans.
floyd a écrit le 22/02/2008 13:19 (ref msg # 14341 )
Bonjour,
"autrevie" a écrit :
… la plante se muscle et donc durcit…


Tout ce qui ne vous tue pas rend plus fort… dit-on! Pour des racines ébranlées je n'en serais pas sûr.

Une racine pivot contribue à stabiliser l'arbre. Comme un pieu, plus elle est profonde plus elle résiste au basculement.

Les racines traçantes agissent comme des haubants sur un mat. Les petites racines et les radicelles les plus minces sont très nombreuses. Elles encaissent tout les efforts de traction lors du balancement du tronc, jusqu'à la rupture.

Un peu comme un tendon de muscle, elles ont une très faible capacité d'élongation. Heureusement ces racines peuvent se renouveler.

Une seule condition; maintenir la stabilité du système racinaire.
C'est le rôle et le seul rôle utile du tuteurage des arbres pendant les deux premières années qui suivent la plantation.

Pour un arbre ébranlé, il faut plus: un vrai haubanage. Trois cables disposés en étoile, accrochés par des boucles protégées aux branches inférieures de l'arbre, et noués sur des pieus battus assez loin du tronc pour donner un angle de 45 degrés à chaque hauban.

Ainsi assuré d'un maintien fiable, la greffe prévue par Gyyydu57, a plus de chance de prendre sans elle-même être ébranlée. La vigueur du jeune scion, en particulier celle de son système racinaire, pourra renforcer la bonne "récupération" de l'arbre adulte.
Gyyydu57 a écrit le 23/02/2008 21:46 (ref msg # 14389 )


Je l'avais complètement oublié cet arbre là !!! mais complètement...

La greffe ne sera plus pour ce primtemps, désolé !!


greffer.net >> Hors-sujet