boutures de prunier

greffer.net >> Prunier

capoulos a écrit le 15/07/2007 13:02
bonjour,

J'ai planté à l'automne 2006 des pruniers Reine Claude de bavay et le pépiniériste chez qui je les ai achetés m'a dit que le prunier se bouturait assez facilement. J'ai donc récupéré les branches de taille et je les ai plantées sans hormone dans un coin du jardin courant novembre. Aujourd'hui sur 10 branches, 7 ont fait des racines et sont parties en végétation, à priori, ce mode de propagation permet de reproduire facilement des pruniers identiques au pied mère, par contre au niveau du temps de mise à fruit...à voir.
patrice a écrit le 15/07/2007 13:53
Des boutures simples? A crossette?
capoulos a écrit le 15/07/2007 16:19
des boutures simples avec le bois de l'année.
Yardenia a écrit le 26/07/2007 15:16
pas très étonnant vu comme çà drageonne... mais si çà marche avec toutes les variétés c'est intéressant, il faut que je sacrifie un prunier d'ente cet hiver j'essaierai la bouture!
capoulos a écrit le 08/11/2007 10:05
bonjour,

J'ai déterré hier mes boutures de pruniers bavay faites à l'automne dernier et effectivement toutes ont de belles racines. A priori les plants issus de boutures devraient garder les caractéristiques du pied mère, ça pourrait être un mode de propagation à moindre coût.


[img][img]
autrevie a écrit le 09/11/2007 17:53
Merci
ddev a écrit le 10/11/2007 00:00
Hé bien Félicitations, elles sont pas moches du tout ces boutures !

Quels précautions (car je vais tailler un scion bientôt qui a fait des branches latérales) ? Au pied d' un mur au nord à l' ombre ?

Merci
capoulos a écrit le 10/11/2007 12:38
aucune précaution particulière, dans le coin dédié aux boutures du potager, une terre sableuse, en plein vent, l'été ayant été plutôt humide, je n'ai pas souvenir d'avoir arrosé. Je vais reitérer l'experience avec toutes les variétés de prunier que j'ai dans mon verger, je vous tiendrai au courant.
sapindo a écrit le 12/11/2007 07:58
C'est intéressant, il faut comparer suivant les variétés.
Je suis surtout étonné vu la taille des boutures qui est conséquente.
ddev a écrit le 12/11/2007 15:19
C'est intéressant, il faut comparer suivant les variétés.
Je suis surtout étonné vu la taille des boutures qui est conséquente.


Oui d' autant plus qu' on dirait que les boutures de milieu de branche ont de meilleurs racines ...
TheChti a écrit le 10/08/2008 21:01
Heu ... ben je vais peut-être tenter ça demain....

Par contre quelqu'un a effectivement une idée du temps de mise à fruit ?
patrice a écrit le 10/08/2008 21:12
Heu ... ben je vais peut-être tenter ça demain....



Des boutures de prunier en été?
Capoulos les a réalisées en automne.
floyd a écrit le 10/08/2008 21:32
The Chti veut nous faire croire que l'automne est précoce dans son beau pays.

Boutures aoutées, dès la chute des feuilles; des chances en plus.
TheChti a écrit le 11/08/2008 08:49
non non je ne veux rien faire croire du tout, même si chez nous l'été a tendance à s'estomper assez vite (on peut pas tout avoir non plus).

Je n'avais tout simplement pas regardé la date du post, au temps pour moi donc.

Je ferai ça dans les courts jours comme on dit ici
Thia a écrit le 11/08/2008 09:34
lol, je confirme, pour avoir des pruniers c'est pas dur.
Ce qui est nettement plus compliqué, c'est de réussir à limiter la population
chez moi c'est la folie, j'arrive pas à m'en débarrasser, j'en arrache régulièrement, mais rien à faire, il y a toujours des bébés pruniers partout.........mais moi j'aime pas les prunes
patrice a écrit le 11/08/2008 10:36
mais moi j'aime pas les prunes


Par greffage, on peut transformer un prunier en :
abricotier, amandier, voire pêcher.
Thia a écrit le 11/08/2008 10:51
ah pas mal l'idée de la transformation....
un amandier ça me plairait bien
je vais creuser un peu la question...
JM a écrit le 12/08/2008 09:22
J'ai greffé du pêcher dessus, ça marche bien aussi.
floyd a écrit le 12/08/2008 10:34
…l'idée de la transformation....


L'idée est séduisante mais le mot, excuse-moi Patrice, peut prêter un peu à confusion. Ce n'est bien sûr pas à toi que je précise:
Le PG reste ce qu'il est génétiquement parlant, il devient le support physique (d'où son nom tout simplement) et le fournisseur de sève brute du greffon. Le PG, en principe, n'a pas de rameau ni de feuille. Il n'est qu'un tronc et des racines.
Le greffon devient la ramure et porte les fruits de la variété cultivée.

Greffage et sur-greffage sont "collages" et remplacements.
Thia a écrit le 12/08/2008 10:44
donc là je garde un tronc de prunier, avec des branches d'amandier ?


greffer.net >> Prunier