expériences de greffes intergenériques

greffer.net >> Autres techniques et expérimentations

sapindo a écrit le 04/06/2007 00:20
Voici quelques photos de greffes intergénériques, certaines commençant à bien se développer:




Poirier sur pommier (malus sylvestris) (2 ans).




Pommier sur Aronia (cette année). Semble bien venir




Pommier "sans pareille de Peasgood" sur aronia melanocarpa




Poirier 'Napoca' sur Sorbus intermedia. A pas mal poussé




Un pommier sur pyrus pyrifolia (Nashi) semble pointer le bout de son nez
patrice a écrit le 04/06/2007 07:35
Cette année, par etourderie, j'ai greffé un poirier sur un pommier, ca a bien pris. Et poirier sur sorbier des oiseleurs aussi.
sapindo a écrit le 04/06/2007 07:43
Me restant encore quelques derniers greffons sains de pommier, je viens de tenter une greffe sur cotoneaster franchetii.

je pense que ça devrait "coller", au sens propre comme au sens figuré...
patrice a écrit le 04/06/2007 07:47
Si tu as envie de t'amuser encore, tu peux greffer poirier ou cognassier sur aubépine, qui serviront d'intermediaire pour greffer dessus ensuite du pommier. J'ai oublié de faire cet essai cette année. A priori ca devrait marcher et permettre la culture du pommier sur aubépine.
sapindo a écrit le 04/06/2007 13:20
j'ai greffé aussi du pommier directement sur l'aubépine . ça bourgeonne. a voir.
sapindo a écrit le 27/06/2007 07:40
je confirme que le pommier sur cotoneaster vient bien. A voir l'évolution dans les années à venir...
Alex a écrit le 28/06/2007 17:24
Dans la série greffe intergénérique, je viens de lire que l'Asimina triloba peut se greffer sur Catalpa ! ? ! ?
Si c'est vrai, ce serait intéressant comme PG temporaire (le Catalpa est très courant et se sème très bien !)
Alex a écrit le 02/07/2007 15:19
Un autre lien qui reprend les PGs intergénériques admissibles... assez surprenant... http://www.jardin-mundani.info/Frances/G...
sapindo a écrit le 09/07/2007 14:42




Le pommier sur cotoneaster vient très lentement...mais il progresse...il en est à sa 5ème feuille....
je vais le booster à l'engrais pour qu'il s'active un peu plus!
sapindo a écrit le 26/07/2007 07:11
ça y est le pommier sur cotoneaster pousse normalement....

en retaillant un peu le porte-greffe et en appliquant un engrais hebdomadaire, il a pris une bonne vitesse de croisière... C'est fou ce que ça peut aller plus vite avec un peu de dopant...je lui octroie le maillot de meilleur grimpeur et de meilleur jeune...greffe
sapindo a écrit le 26/07/2007 07:18
pommier sur aubépine: échec.
sapindo a écrit le 04/08/2007 09:33
ça y est le pommier sur cotoneaster pousse normalement....

en retaillant un peu le porte-greffe et en appliquant un engrais hebdomadaire, il a pris une bonne vitesse de croisière... C'est fou ce que ça peut aller plus vite avec un peu de dopant...je lui octroie le maillot de meilleur grimpeur et de meilleur jeune...greffe


Et voici le plant au 3/8/2007 soit 2 mois apres le greffage.


patrice a écrit le 04/08/2007 10:50
Joli.

A terme tu ne comptes pas laisser une seule branche de cotoneaster sous le point de greffe?
JM a écrit le 04/08/2007 11:44
Le cotoneaster se reproduit facilement pour faire des porte-greffe ?
Si en plus il est nanifiant, c'est vraiement intéressant !

Il va faloir que je trouve du crataegus pubescens pour faire des greffes intermédiaires pour pommier sur aubépine, ça parait intéressant pour peupler les haies naturelles !
sapindo a écrit le 06/08/2007 09:31
Je ne sais pas trop quoi faire avec les branches du porte-greffe lequel est un cotoneaster persistant (cotoneaster franchetii). en laisser une ou deux peut-être.

Dans l'article de Sax que j'ai posté à un autre endroit du forum, l'utilisation de cotoneaster est mentionné pour nanifier les plantes. Mais il doit s'agir de cotoneaster multiflorus qui est, je crois, un arbuste caduc.

Pour ma part, le cotoneaster se reproduisant aisément par semis naturels, je n'ai qu'à explorer le jardin pour en trouver de jeunes plants...
patrice a écrit le 06/08/2007 18:42
Generalement, lorsqu'on fait une greffe de caduc sur persistant, on laisse une branche du PG se développer, celle la plus proche du point de greffe.
Alex a écrit le 30/08/2007 09:55
La poétique romaine comme hybridation féconde. Les leçons de la greffe (Virgile, Géorgiques, 2, 9-82)

Extraits...

"Mais on greffe le rejeton du noyer sur l’arbousier épineux, les platanes stériles ont porté de robustes pommiers ; le hêtre a blanchi de la fleur argentée du châtaignier, l’orne, de celle du poirier et, sous les ormes, les porcs ont croqué des glands." (Virgile, Géorg. 2, 69-72)

"que les chênes durs produisent des pommes dorées, que le narcisse fleurisse sur l’aune"

"greffe du pommier sur le poirier (vers 32-34) [...], greffe du châtaignier sur le hêtre(vers 69-72)"

"cornouiller sur le prunier"


Douteux, non ?

http://ars-scribendi.ens-lsh.fr/IMG/pdf/...
patrice a écrit le 30/08/2007 09:57
On en avait parlé car Palladius nous avait déjà fait le coup, ce bougre !

http://greffer.net/forum/viewtopic.php?t...
Alex a écrit le 30/08/2007 10:01
Oui, "je me souviens" (bonjour, amis du Québec).
sapindo a écrit le 30/08/2007 13:05
Inspiré par ces diverses greffes quelque peu surréalistes, j'ai greffé un frêne sur un chêne. ça n'a pas marché mais j'ai néanmoins noté que le greffon n'était toujours pas désseché bizarrement; bien en vert sous l'écorce.


greffer.net >> Autres techniques et expérimentations