greffe expérimentale par approche en placage des conifères

greffer.net >> Plantes ornementales

sapindo a écrit le 24/05/2007 07:26
Je m'attaque à cette technique, sous serre, dans un but expérimental, sur des jeunes plants enracinés de conifères de genres différents de taxodiacées, mais réputés ou du moins supposés compatibles; à partir de jeunes semis mais aussi de boutures enracinées.

Cette technique est d'une grande simplicité. Néanmoins, je m'interroge sur le calendrier (est-il possible de la faire toute l'année à partir du moment où les sujets sont en sève), sur les délais pour obtenir une soudure (en principe plus rapide que la greffe par rameaux détachés), sur la nécessité d'un engluement, de rabattre plus ou moins l'extrémité de pousse des sujets etc. Des questions qui peuvent sembler être des points de détail mais qui permettraient certainement d'accélérer le succès de cette opération.
patrice a écrit le 24/05/2007 16:00
Je n'ai que le mode opératoire pour la greffe par approche en placage du mimosa, mais je te mets quand même les infos, ca pourra te donner des premières pistes (durée de maintient ligaturé...).
C'est le cas généralement détaillé dans les livres de greffage car le mimosa ne se greffe qu'avec cette méthode me semble-t-il.

Elle se réalise de mai à juillet.
Porte-greffe de diametre 5 à 10 mm.
Les entailles des deux végétaux se font sur 5 à 10 cm de long.
Ligature au raphia (pas de flexibande, vu que ca doit resté lié sur du moyen terme).
La partie greffée est recouverte d'un enroulement de papier journal pour préserver du dessechement.
On laisse passer environ 70 jours.
On procède ensuite à un sevrage progressif.
En septembre, on decortique progressivement le rameau greffon (des coups de cutter en attaquant le bois, un peu chaque jour, pour diminuer l'afflux de seve via les racines du plant greffon).
On separe définitivement 30 jours plus tard.
patrice a écrit le 27/05/2007 14:08
Ca y est ! Il me semblait bien avoir vu un tutoriel sur la greffe en placage des conifères, je l'ai retrouvé sur un vieux hors série de mon jardin& ma maison...

Alors, ils procèdent d'avril à septembre.
Le porte greffe est débarrassé de ses épines depuis le sol jusqu'à 20 cm de haut, c'est à ce niveau qu'est réalisé le placage.
Le diametre des vegetaux est d'environ 5 mm.
La plaie réalisée pour le placage, de 3 à 4 cm de long.
La ligature réalisée avec du fil de laine.

Quant à la durée du maintient de la ligature, les données sont vagues : "la reprise peut être très longue dans le cas des greffes en placage. Une fois que les bourgeons se développent, le succès est assuré."
sapindo a écrit le 30/05/2007 07:32
je n'ai pas l'impression que cela soit une greffe utilisée souvent...
patrice a écrit le 30/05/2007 08:36
La greffe par approche?
Elle est réservée généralement pour les végétaux compatibles mais ayant des difficultés à la reprise de greffe. Le mimosa est le cas classique.
patrice a écrit le 15/08/2007 14:36
As tu réussi tes greffes de conifères finalement?
sapindo a écrit le 15/08/2007 23:04
As tu réussi tes greffes de conifères finalement?


Je ne peux fournir de réponse définitive.

Je n'est pas encore seuvré la greffe (les deux plantes ont toujours des racines...)
Mais après avoir défait les liens, je note les 1ères conclusions:

Sequoia sempervirens et metasequoia glyptostroboides: semblaient soudés; un côté "s'est ouvert"; l'autre restant accolé. La soudure semble imparfaite. je laisse et attends de voir comment ça évolue

Sequoiadendron giganteum et Metasequoia glyptostroboides: soudure complète semblant solide.

Considérant que les deux greffes ont été faites dans les mêmes conditions expérimentales (dans la meme serre) avec la même technique (même surface de contact), il est probable que metasequoia soit plus facilement compatible avec sequoiadendron.
Bien évidemment pour que cette expérience soit valide, il faudrait travailler sur un large échantillon.

mais ceci est cohérent avec le fait que metasequoia est plus proche génétiquement de sequoiadendron que le sequoia (alors que visuellemeny on pourrait penser le contraire!)

Je laisse les plants ensemble pendant un an voire plus et lorsque je verrai que les deux troncs ne font vraiment plus qu'un alors je couperais.

L'idée est de créer un arbre avec deux troncs de deux espèces différentes et de deux genres différents. D'autant plus amusant qu'un est caduc et l'autre persistant!


greffer.net >> Plantes ornementales