Le retour de l'orme

greffer.net >> Plantes ornementales

floyd a écrit le 04/01/2011 20:06 (ref msg # 29221 )
Dans le sud-Sarthe j'ai vu il y a peu, un orme magnifique, environ 2,20m de circonférence à 1,30m, en parfait état. Son propriétaire se souvient de l'avoir vu un peu "faible" il y a une dizaine d'années.

Un contexte particulier, sol calcaire, exposition sud, isolement, permet d'avancer une hypothèse pour expliquer que ce sujet n'ait pas été contaminé durablement.

Dans les cavités arboricoles, le terreau est issu de la décomposition du bois et des feuilles par plusieurs sortes et générations d'insectes xylophages. Les naturalistes encouragent à ne toucher ni aux arbres, ni au terreau, ni aux cavités…

Tes légumes auront d'autres sources d'humus, autrevie.
La microbiologie des sols; voir plutôt ce qu'en disent les Bourguignon.
André a écrit le 04/01/2011 20:16 (ref msg # 29222 )
Pour créer rapidement de l'humus, rien de tel que le BRF !

Si vous voulez en savoir plus, plein d'infos ici : http://www.info-brf.com/forum/
claudeduvar a écrit le 04/01/2011 22:33 (ref msg # 29224 )
bof!
la nature fait du BRF toute seule, le piquer pour le mettre dans nos champs n'a pas de sens, faire naitre l'humus sur place, agencer les plantes pour que chacune s'exprime au mieux, trouver les bonnes associations... mais on s'éloigne de la greffe
floyd a écrit le 04/01/2011 22:49 (ref msg # 29225 )
Salut Claudeduvar,
Pas faux…
Heureusement l'orme résistant se bouture facilement et il est réellement prolifique. (mettre en terre légère le rameau de l'année, en entier, 1,50 m de long parfois… et ça marche)
Je remarque depuis peu, qu'il drageonne. Je retrouve des pieds à quelques mètres du pied-mère en bordure de fossé.
Bien ou mal, ça dépend du contexte.
Mes arbres auront 16 printemps cette année…
vomito a écrit le 05/01/2011 17:33 (ref msg # 29232 )
Attention, ces ormes résistants sont des hybrides qui n'ont pas grand-chose à voir avec notre orme champêtre traditionnel. Je ne sais si ces croisements complexes permettent la pollinisation croisée, mais attention à la pollution génétique.

Quant à encourager leur diffusion... il reste encore beaucoup d'ormes (en nombre), les très jeunes sujets n'étant visiblement pas atteints par la maladie (haies, lisières de forêt). La résistance s'établira en partie, en tout cas l'espèce orme est loin d'avoir disparu, seuls la majorité des très beaux sujets a souffert.
André a écrit le 05/01/2011 17:45 (ref msg # 29233 )
"vomito" a écrit :
il reste encore beaucoup d'ormes (en nombre), les très jeunes sujets n'étant visiblement pas atteints par la maladie

La graphiose ne s'attaque qu'aux arbres dont l'écorce est assez épaisse donc assez vieux. Sans hybridation, les arbres non hybrides meurent tous depuis 80 ans.

Plus d'infos ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Graphiose_d...
floyd a écrit le 05/01/2011 18:11 (ref msg # 29235 )
Beaucoup d'espèces n'ont pas besoin d'aide extérieure pour produire des hybrides spontanés; saule, peuplier, chêne… sans compter les fruitiers.

Effectivement le génotype du "resista" n'est pas celui du champêtre, mais au moins son phénotype est assez proche.

Il suffit de regarder la complexité de la botanique pour s'apercevoir que les "races pures" sont de l'ordre de la fiction.

Le problème, et on l'a déjà évoqué, c'est que le "resista" n'est qu'un clône et comme tel sa base génétique est "unique". On ne peut parier sur l'effet population pour éviter un effondrement si par horreur une pathologie ou un parasite s'attaquait à lui.

Plusieurs autres clônes sont mis sur le marché depuis quelques années.
vomito a écrit le 05/01/2011 19:03 (ref msg # 29237 )
Effectivement, je dis bien que tous les vieux arbres meurent, mais peu importe, l'espèce se perpétue très bien toute seule par le biais des arbres juvéniles fructifères. Donc encore, pas de problème du point de vu de l'espèce, seulement pour l'humain qui perd ses beaux spécimens.

Ne mélangeons pas tout... Floyd, tu franchis plus qu'un pas quant à comparer ces hybrides complexes (8 parents pour le Lutèce Nanguen), on est loin de pouvoir comparer cela aux hybrides spontanés qui ne sont pas spontanés partout (il faut les 2 espèces) ni même automatiquement fertiles. Sans parler des dates de floraison décalées, qui d'elles-mêmes permettent de préserver les espèces originelles... qu'on trouve toujours non ? (cf tes exemples).

De même les fruitiers sont très généralement des variétés d'une même espèce (mis à part quelques fouillis tels les agrumes et excepté des bizarreries style pluot). Très différent des hybrides d'orme donc.

Je ne fais pas du tout l'apologie d'une espèce pure. Par contre planter ces arbres orme-like alors qu'ils n'en sont pas... Et peu importe le nombre de clones "certifiés", ce sera toujours trop peu.

Pour l'ornement, pourquoi pas, pour la plantation de masse et sur le plan intellectuel c'est une catastrophe. Le remède pire que le mal, parce qu'à terme cet orme natif qui résiste toujours par ses jeunes plants disparaitra par ces hybrides complexes, parfois si proches (7 parents sur 8 européens pour Lutèce Nanguen) mais pourtant bien différents !

Avec ça, on pourrait effectivement éradiquer l'orme pour obtenir... autre chose.
André a écrit le 05/01/2011 19:07 (ref msg # 29238 )
Si on veut aller plus loin, on peut aussi considérer comme normal ou naturel qu'une espèce disparaisse.

Même Homo sapiens disparaitra un jour
floyd a écrit le 05/01/2011 21:51 (ref msg # 29243 )
J'apprécie cet échange avec vous.

Je connais assez bien les deux argumentaires et leurs limites théoriques et pratiques.

H. sapiens peut disparaitre, l'orme aussi… Pour le second quelle espèce va profiter du "vide relatif" est aussi une question qui me tracasse. Robinia ou Ailanthus deux espèces invasives sont sur les rangs. A choisir et de manière pragmatique je crois préférable de parier sur les Ulmus hybridés, non?

L'autre pari consiste à supplanter la graphiose par une lutte biologique. Là encore ce n'est pas gagné et "l'interventionnisme" de H. sapiens une pratique non dénuée de risques.

A l'échelle d'un temps "botanique", je veux bien parier également que les hybrides révéleront tôt ou tard leurs faiblesses et disparaîtront.
autrevie a écrit le 05/01/2011 22:08 (ref msg # 29244 )
j'ai trouvé du Lutece à 3.12 euro chez J Dupont et fils (lien dans zone "pépinière").
l'ailanthe disparait naturellement sous un sur étage,le robinier arrive apres une coupe à blanc et supplante vite toute concurrence autochtone,il avance assez vite comme du bamboux,en milieu ouvert,sinon se tortille et reste bien maigrelet.
floyd a écrit le 05/01/2011 22:16 (ref msg # 29246 )
Je voyais les prix que tu indiques. Le robinier est très bon marché et donc très tentant. Le Lutèce est 6 fois plus cher.

Sous d'autres climat que celui du Morvan, les deux espèces sont autrement invasives. Le robinier sur talus sec, l'ailanthe sur sol un peu frais sont très envahissants, tant par la graine que par le drageon.

En outre ce sont deux espèces pionnières qui étouffent par le haut et par le bas les essences locales.

Alors en planter…
autrevie a écrit le 05/01/2011 22:20 (ref msg # 29247 )
c'est en vue de les greffer,je crois avoir trouvé une piste pour les robinier:Appalaches-Butun-Casque Rouge-Csaezarstoltesi-Debreiceni-Decaine-Dubia-Kelsei-Kitstunsagu-Sandrodiga-Semperflorens-Vati 46-Verrucosa
mais je me trompe peux être,je vis appeler.
floyd a écrit le 05/01/2011 23:38 (ref msg # 29250 )
Ce hors sujet se greffe curieusement…

Redouble de précautions, autrevie, dans l'identification et l'étiquetage de ces cultivars de R. pseudoacacia, de divers hybrides comme R. x ambigua et autres espèces comme R. hispida.

Au catalogue, tous semblent être greffés sur R. pseudoacacia
autrevie a écrit le 06/01/2011 09:03 (ref msg # 29255 )
je ne comprend pas,mais qu'importe, oui c'est du hors sujet.Pardon.
Momiji a écrit le 29/03/2011 19:37 (ref msg # 29975 )
séparation de rejet marche très bien, sur notre terrain plusieurs orme pousent aussi ( loire atlantique ), le plus agé, atteint 30 cm de diamètre à un mètre du sol, une fissures marrons semblent se dessiner sur l'écorce. Il est pourtant d'une vigueur énorme, équilibré, bien situé, je serais dégouté qu'il crève.
autrevie a écrit le 29/03/2011 23:35 (ref msg # 29979 )
surement du chancre,c'est un vrais cauchemar se champignon,de toute façon,dans le pire des cas,ca drageonne à foison,comme du châtaigner.


greffer.net >> Plantes ornementales