Le retour de l'orme

greffer.net >> Plantes ornementales

TheChti a écrit le 11/03/2008 19:49 (ref msg # 15219 )
Oui oui, je suis plus jeune, puisque je ne suis né "qu'en" septembre 1972. Je n'ai donc pas sur ce phénomène la vision qu'en ont les adultes, vision cartésienne, terre à terre. J'étais gamin à l'époque et le souvenir que j'en ai est celui d'un enfant, c'est à dire très fort et sans avoir les éléments de compréhension pour envisager une parade. Je me souviens de ces arbres énormes devant lesquels je passais, je les ai vus mourir et on m'a dit que tous les ormes étaient en train de subir le même sort. Dans mon esprit de gamin ça signifiait que l'espèce était en train de disparaître de la planète, point. Maintenant que je suis grand je sais qu'il y a l'INRA et d'autres organismes du même genre de part le monde tout autant aussi que des bonnes volontés pour essayer d'enrayer le phénomène.

En fait je suis un peu bloqué parce que c'est difficile de décrire les sentiments que j'ai eus, j'ai tout de suite eu conscience de l'ampleur du phénomène mais avec un vision d'enfant. On a tous été gosses vous devez donc tous avoir des souvenirs du même genre, si ça peut vous aider à me comprendre !

Maintenant ça ne retire en rien ce que j'ai écrit précédemment, à savoir que je suis persuadé que l'orme trouverait de lui-même la parade à la graphiose, soit en restreignant son aire de répartition à des zones non atteintes (peu probable avec l'activité humaine actuelle) soit en fabriquant des toxines ou qqch de ce genre (je pense au couple infernal acacia / girafe).
floyd a écrit le 11/03/2008 20:08 (ref msg # 15221 )
Bonsoir,
"TheChti" a écrit :
…Oui oui, je suis plus jeune, puisque je ne suis né "qu'en" septembre 1972…

Mais tu fais moins que ton age des fois… Merci pour l'expression de tes souvenirs d'enfant.
Recentrons sur le sujet.
l'orme trouverait de lui-même la parade à la graphiose

Deux solutions pour espérer l'apparition spontanée de cette parade:
1/ une évolution par mutation, la maladie elle ne s'en prive pas…
2/ une hybridation naturelle, possible entre deux espèces à même territoire géographique, ou sur la marge de deux territoires.
Dans les deux cas l'échelle de temps peut se compter en milliers d'années.
D'où la tentation d'aider la nature, propre à Homo sapiens
TheChti a écrit le 11/03/2008 23:06 (ref msg # 15224 )
"floyd" a écrit :

1/ une évolution par mutation, la maladie elle ne s'en prive pas…
2/ une hybridation naturelle, possible entre deux espèces à même territoire géographique, ou sur la marge de deux territoires.
Dans les deux cas l'échelle de temps peut se compter en milliers d'années.
D'où la tentation d'aider la nature, propre à Homo sapiens


Oui oui, c'était tout mon propos, rien n'empêche Homo Sapiens de donner un petit coup de pouce à Ulmus pour faire gagner un peu de temps
Alex a écrit le 12/03/2008 13:30 (ref msg # 15248 )
Un petit coup de main d'Homo sapiens sapiens... par exemple en ne rasant pas "les bosquets remplis d'ormes champêtres, certains très âgés (genre 80 cm de diamètre)"
floyd a écrit le 12/03/2008 13:59 (ref msg # 15252 )
Bonjour,
Pour tenter de calmer Alex,
un de mes ormes résistants, de bouture, agé de 15 ans, sur sol sableux et conduit en haut jet:


Alex a écrit le 12/03/2008 14:02 (ref msg # 15253 )
Merci Floyd, je suis apaisé
floyd a écrit le 12/03/2008 14:22 (ref msg # 15255 )
Bonjour,
L'orme se prete également à faire des tétards, une forme courrante dans le bocage de l'Ouest. Dans ces pays de fermages, les baux ruraux donnaient au paysan le droit de couper le houppier afin de faire des fagots ou des buches, voir des pieux, mais réservaient l'arbre à son propriétaire.
Variable selon les coutumes locales, une périodicité maximale était fixée.
Cet orme résistant de 15 ans avait fourni la bouture qui a donné l'arbre du post précédent.


TheChti a écrit le 12/03/2008 18:10 (ref msg # 15260 )
"Alex" a écrit :
Un petit coup de main d'Homo sapiens sapiens... par exemple en ne rasant pas "les bosquets remplis d'ormes champêtres, certains très âgés (genre 80 cm de diamètre)"


Je ne suis pas plus surpris que ça, malheureusement, on voit tout et n'importe quoi de nos jours en matière de gestion des espaces ruraux....
TheChti a écrit le 12/03/2008 18:13 (ref msg # 15261 )
"floyd" a écrit :

Bonjour,
Variable selon les coutumes locales, une périodicité maximale était fixée.
Cet orme résistant de 15 ans avait fourni la bouture qui a donné l'arbre du post précédent.


Si j'ai bien compris, il s'agit d'un des rares ormes à avoir résisté à la graphiose ? Ou alors d'une souche résistante développée par la suite ?

En y pensant, je n'ai pas d'orme par chez moi, ça me plaît assez pourtant comme arbre.. va falloir que je regarde ça .... en plus je suis dans une zone où il n'y en avait pas, elle doit donc être indemne de graphiose ... enfin j'espère !!!
floyd a écrit le 12/03/2008 19:19 (ref msg # 15271 )
Bonsoir,
Les ormes de mes clichés sont donc:
Ulmus resista 'Sapporo Gold 2'
qui fut le premier hybride résistant à la graphiose mis sur le marché.
Alex a écrit le 13/03/2008 08:31 (ref msg # 15292 )
Ah
Désolé, je n'avais pas compris ça !
Lire par ailleurs ce que je pense de la plantation de milliers / millions de clones d'orme (même plus champêtre !) partout en Europe !

Alex
floyd a écrit le 13/03/2008 08:51 (ref msg # 15297 )
Bonjour,
Selon moi, professionnel du paysage, il fallait montrer ce que l'on peut faire de cet arbre; haut-jet, tétard, cépées… Autant de formes qui sont utilisables pour recomposer bocages, alignements, bosquets, isolés, etc.
Je suis bien conscient de la question génétique, j'ai déjà écrit sur le forum à ce sujet. Homo sapiens comme nous aimons l'appeler, a besoin d'un peu de temps pour oser, et presque autant pour réviser ses tentatives.
palustris a écrit le 05/07/2008 05:49 (ref msg # 18141 )
Ici la graphiose a tué beaucoup d'ormes d'amérique mais beaucoup on survécus et il se reproduise toujours par chance l'orme se reproduit a un age peu avancé je suis certain que des ormes déveloperont naturellement éventuellement une résistance a la graphiose. Mais rien n'empèche d'aider la nature.
floyd a écrit le 05/07/2008 10:19 (ref msg # 18147 )
L'apparition d'une résistance naturelle à la graphiose n'est pas impossible… Soit par mutation spontannée soit par hybridation interspécifique, soit par les 2!. Comme ces phénomènes doivent énormément à la chance et que "chance" rime avec "plusieurs milliers d'années" , on peut raisonnablement être optimistes si la terre conserve un climat compatible encore un peu de temps…
TheChti a écrit le 05/07/2008 13:39 (ref msg # 18149 )
En ce moment je suis particulièrement attentif à ce genre de chose et par exemple en ce qui concerne la mineuse du maronnier, je me demande si cet arbre n'aurais pas déjà trouvé la parade.
En effet si je compare ce qui s'est passé l'an dernier avec cette année, je trouve qu'il n'y a plus d'évolution. En 2007, les feuilles les plus basses de mes 5 marronniers (jusqu'à entre 3 et 4 m on va dire) étaient à cette époque entièrement marrons. Cette année elle sont piquées mais il n'y a plus d'évolution contrairement à ce que je peux voir sur les arbres plantés en ville.
A confirmer, ce peut être aussi un effet de la météo ...
en tous les cas ça me soulage, les arbres ne sont pas réellement en danger
floyd a écrit le 05/07/2008 16:03 (ref msg # 18150 )
La mineuse du marronier un exemple de parasitisme plus simple; un insecte contre un arbre. Pour l'orme, l'insecte introduit et diffuse les germes d'un champignon.

Dans le premier cas il "suffit" que la population d'insectes décroisse pour que les atteintes sur le feuillage baissent d'intensité.
Dans le second l'arbre contaminé par le champignon est condamné à dépérir.

Une régulation naturelle entre en jeu. Les arbres affaiblis n'interessent plus les insectes. La végétation peut provisoirement se rétablir.
Pour l'orme le chamignon (prudent) ne tue pas la souche. Des rejets de souche sont courants.

L'aptitude de l'individu "arbre" a produire une réaction physiologique qui le rend "immangeable" par les gazelles est connue pour certains acacias de brousse.
A ma connaissance aucun phénomène de ce type n'existe pour le marronier ou l'orme.
JM a écrit le 06/07/2008 23:43 (ref msg # 18169 )
Toutes les évolutions des maladies des arbres sur les compte-rendus annuels de la DSF (direction de la santé des forêts) Tous les problèmes des arbres concentrés dans un même document ... déprimant !
André a écrit le 06/07/2008 23:50 (ref msg # 18172 )
Quelques docs du DSF ici (mais pas très récent)
http://agriculture.gouv.fr/spip/ressourc...
floyd a écrit le 06/07/2008 23:54 (ref msg # 18174 )



Déprimant? Feuillage de maronnier bien atteint par la mineuse.
Parc du chateau de Malicorne Sarthe, juillet 2008…
autrevie a écrit le 04/01/2011 19:37 (ref msg # 29219 )
Le seul Orme "adulte" que j'ai vu était un gros tétard dans des ruines en Bretagne,j'en avais entendu parlé (de cette essence,dans un ouvrage consulté à Paris),disant que l'humus de cet essence était neutre,
j'ai donc pris la peine de faire des relevés de sol et prélever de l'humus pur dans les trou que comportait ce bel edifice,j'en ai conclu que le ph neutre était peux être la formule pour obtenir une structure aussi pertinente (me semble t'il) pour les légumes.
il en va de même pour le noisetier le hêtre ou le charme vous en voyez d'autres?
le ph des erables est acide,conifères...bon le mycélium et les mycorhizes alimentent toute sorte de diversité et se passent d'une histoire de ph...
le complexe argilo humique est "strictement" neutre ?
en tout cas les herbacés que sont la plupart des légumes préfèrent un milieu bactérien (acide)plutot que fongique (ph doux).

L'orme en tétard me parle beaucoup,j'ai lu que l'orme symboliserait l'homme équilibré avec son pôle féminin ,le frêne serait le symbole de la féminité accomplie (polarité homme/femme en équilibre),il était ajouté que sous le frêne et la sauge vous ne trouverez jamais de serpent (ou vipère?).
la lavande aspique elle la favorise comme son nom l'indique...
à vous de voir,faute de prouver le contraire,l'anecdote probable est émouvante....je trouve...
bref...qui parmi nous possède des plants de l'inra?


greffer.net >> Plantes ornementales