Boutures de Grise de St. jean

greffer.net >> Figuier

Axier a écrit le 13/04/2007 21:57 (ref msg # 8040 )
Ceux-ci sont 2 boutures de Grise de St. Jean après 7 semaines.
J'ai utilisé perlite, hormone liquide ("quick dip" à 1000 ppm IBA) et lumière artificielle.
C'est la méthode que j'utilise toujours pour la majorité de boutures. Il donne un pourcentage de succès assez haut bien qu'il serve seulement pour de petites quantités et boutures petits.


http://i159.photobucket.com/albums/t158/axierx/CRW_2113.jpg


http://i159.photobucket.com/albums/t158/axierx/CRW_2114.jpg">
[img]http://i159.photobucket.com/albums/t158/axierx/CRW_2119.jpg

Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 13/04/2007 23:52 par Axier
XON2000 a écrit le 13/04/2007 23:36 (ref msg # 8041 )
J’utilise un méthode plus ou moins pareil, que j’ai perfectionné grâce aux informations et conseils d’un autre forum, où parfois vous faites quelques promenades

Je n’ai utilise plus les hormones car puis plusieurs essais je ne trouve aucune différence entre les boutures traités ou sens traiter.

1) Nettoyage des boutures avec de l’eau plus de la lessive au 9 % , maximum un minute.
2) Je mets les boutures, enveloppées en papier, dans en sachet plastic fermé jusqu'à le démarrage des racines.
3) Comme vous, je mets les boutures qui commencent à montrer les racines en gobelets (250 cl maximum 400 cl )plastic transparent avec de la perlite pure, sous une petite serre avec éclaircissage artificiel.
4)Quand les racines commencent à monter par le plastic , je le change dans un autre gobelet plastic transparent si possible de1 lt. Si on attend beaucoup pour les changer , on blesse le system racine, surtout les petites racines pas visible a l’œil.
Pour cette phase je déménage les bouture à une serre froide avec de la lumière naturel.
Pour ce gobelet je utilise une mélange de 20% perlite avec en compost commercial de qualité spécifique pour bouturage.
Dans le gobelet avec l’aide de l’engrais , le figuier peut atteindre une taille importante , je attends que le figuier remplis le gobelet de racines pour le metre en place.
Axier a écrit le 14/04/2007 00:33 (ref msg # 8042 )
Bona nit Xon!

Je vois nous utilisons un système semblable. Je connaissais la méthode de la bourse de matière plastique mais je n'aime pas, j'ai perdu beaucoup de boutures. Je préfère utiliser perlite dès le début, le seul secret est de ne pas être passé avec l'eau. Pour cela je pèse l'verre et le maintiens les 3 premières ou 4 semaines dans le même rang. J'utilise généralement des verres de matière plastique transparente de 200 cc et maintiens généralement l'ensemble (esqueje + verre + perlite humide) entre 85 et 90 grs. Pour entamer le processus ne manque pas beaucoup d'humidité.

Une fois on commence à former des feuilles et des racines (à partir des 4 ou 5 semaine) les nécessités d'eau est plus grande ce pourquoi a augmenté le rang de de 90 à 100 grs (j'ajoute l'eau qui manque avec une seringue, je sais ainsi le poids ajouté, 1cc=1gr). Si on respecte le poids, l'humidité est constante et dans sa mesure juste. De peser un des verres il est suffisant.

L'excès d'eau est la principal cause d'échec, les nouvelles racines du figuier sont décomposées avec facilité.

Une fois les racines montrent en abondance par les parois de l'verre, je passe a un pot un peu plus grand avec fibre de coco et perlite (3+1), fertilise et laisse en semiombre en extérieur. Quand il commencera vigoureusement à croître lui passe à un pot au plus grand, dans ce cas j'utilise substrat de peat, ce qui est habituel pour plants dans pots.
patrice a écrit le 14/04/2007 07:03 (ref msg # 8043 )
Je suis impressionné par vos techniques de multiplication du figuier.
Pour ma part j'en suis resté à un classique bouturage (dans un pot avec de la terre, substrat drainant, en extérieur).
Certes les pourcentages de réussite ne doivent pas être les mêmes.

Xon2000: Tu dis "2) Je mets les boutures, enveloppées en papier, dans en sachet plastic fermé jusqu'à le démarrage des racines.". Quelle sorte de papier? Du papier journal? Humidifié?
Aurais tu des photographies de ta méthode? Toutes ces techniques de bouturage de figuier meriteraient un article dans la zone rédactionnelle du site.
"3) Comme vous, je mets les boutures qui commencent à montrer les racines en gobelet" Comment fais tu pour voir les racines à travers le papier. Ce sont les racines qui transpercent le papier?
"avec de la perlite pure," : sans aucun liquide nourricier pour la bouture?

Axier: tu dis "hormone liquide ("quick dip" à 1000 ppm IBA)". Peux tu nous indiquer la quantité de cette hormone (diluée avec de l'eau je suppose), pour un gobelet?


Merci !
Axier a écrit le 14/04/2007 11:06 (ref msg # 8044 )
Bonjour Patrice,

Si tu me permets, je vais écrire en Anglais. En français je écris mal et très lentement. Merci!

The method of Xon is this:

http://forums.gardenweb.com/forums/load/...

The cuttings are wrapped with damp paper towel and they are kept in a plastic bag during several weeks until roots appear. In any case, Xon will tell you better than me the method.

"Quick dip" is a term frequently used in propagation books, it refers to dip during only 5 seconds (because of this is "quick"). There are other forms to apply the hormone, but according many experts this is one of the best methods.

You can see some explanations here:

http://www.rooting-hormones.com/wst.htm

The quantity of 1000 ppm of IBA for figs is recommended by renowned american expert Michael A. Dirr in his best seller book "The Reference Manual of Woody Plant Propagation" (see in " http://www.amazon.com").

I have tested other methos to apply the hormone, one of them is the soaking during 24 hours in a 100 to 200 ppm IBA solution, but the results are worse.

It is easy to calculate the quantity of hormone to dilute in water. You have to know the % of IBA of the original concentrated solution, 1% is equal to 1.000 ppm of IBA (ppm = parts per million). You only have to calculate the proportion of water to get the target solution.

Usually, the comercial solutions of IBA are more or less in 4% (4.000 ppm).

In any case, if you have long cuttings and in abundance, it is easier to root with your traditional method of burying the cuttings in soil outdoors.

By the way, the Grise St. Jean cuttings are yours
XON2000 a écrit le 14/04/2007 12:41 (ref msg # 8045 )
Il y a beaucoup des méthodes pour bouturer le figuier, avec ce système la réussite que j’ai eu a été supérieur au 90%
Pour les boutures que vous m’avez envoyée a été du 100% , même quand selon Pierre Baud il s’agit d’une variété difficile à bouturer.
Je ne pense pas que les autres ne soient pas bons car mon grand-père bouturait directement au terrain branches de presque un mètre avec un haut niveau de succès, mais il est un peu cher envoyer branches d’un mettre par la poste.
Ici, il pleut depuis trois semaines sans interruption , c'est un bon moment pour écrire l’article sur mon système avec des photos. Je vais essayer de le faire ce week-end, bien exprimé et pas à pas ,sur mon méthode de bouturage du figuier.
Tout suite, comme chaque week-end, je vais à faire la course , très bon week-end pour tous et toutes.
XON2000 a écrit le 15/04/2007 22:35 (ref msg # 8065 )
Bonsoir,
Je viens de finir mon petit travail.
Je ne sais pas comme le mettre dans le forum , donc je mis un lien à ma page et tout suite j’envoie un e-mail à Patrice avec toute la documentation.

Boturage du figuier

A bientôt.
patrice a écrit le 16/04/2007 07:05 (ref msg # 8066 )
"XON2000" a écrit :
Je ne sais pas comme le mettre dans le forum , donc je mis un lien à ma page et tout suite j’envoie un e-mail à Patrice avec toute la documentation.


lors vous souhaitez utiliser le site greffer.net pour publier vos articles dans la zone rédactionnelle, il suffit de me les faire parvenir par email.

Je vais regarder tout cela, et te remercie par avance.
patrice a écrit le 16/04/2007 08:49 (ref msg # 8070 )
Axier, merci pour le complément d'information sur "Quick dip".

L'article de Xon2000 est publié en ligne :
http://articles.greffer.net/spip.php?art...
Axier a écrit le 16/04/2007 10:01 (ref msg # 8071 )
Bon treball Xon!

But I don't agree in one point, in the Troisième étape : la culture en serre froide you say: "Ne laissez aucune perlite au niveau des racines, cela créerait par la suite une zone de rétention d’humidité qui conduirait à terme à la putréfaction des racines".

In my opinion, and according to my experiences and readings, it is better to keep the perlite grains adhered to the roots. If you try to remove the perlite around the roots, you can damage them. As you know, the roots are very tender in this stage and this can be counterproductive.

The perlite always contributes to create a good equilibrium between water retention and drainage and to make a more aerated medium, just what the roots need!

I have always kept the perlite adhered to the roots and, in my case, this has never been a cause of failure, with figs and with other plants.
patrice a écrit le 16/04/2007 10:58 (ref msg # 8072 )
"Axier" a écrit :

But I don't agree in one point, in the Troisième étape : la culture en serre froide you say: "Ne laissez aucune perlite au niveau des racines, cela créerait par la suite une zone de rétention d’humidité qui conduirait à terme à la putréfaction des racines".


Dans la version originale du document de Xon c'était rédigé de la façon suivante :

Si la perlite n'est pas dégagée avec de la facilité à cause d'un développement radiculaire excessif, après avoir réalisé ce rempotage va causer un zone de rétention d'humidité que d'habitude conduit à la putréfaction des racines.


C'est moi qui ai rédigé "ne laissez aucune perlite". Peut etre est-ce excessif? On peut en laisser un peu?
Axier a écrit le 16/04/2007 11:44 (ref msg # 8074 )
I can say what I could write in an article of mine.

I would say: "Rap gently the cutting for taking down the perlite grains, but don't worry about the perlite that remain adhered to the roots. These perlite grains won't harm the roots, on the contrary, it will create a beneficial aerated environment around them. If you try to remove the grains that remain adhered to the roots you can break them."

That kill the roots isn't directly the excess of moisture, but the absence of oxygen displaced by the water. Precisely, one of the reasons to add perlite to the soils is to aerate and improve the drainage of the medium.

For example, I would use the cutting of the photo just as it is:

http://i159.photobucket.com/albums/t158/axierx/CRW_2119.jpg
patrice a écrit le 16/04/2007 12:03 (ref msg # 8075 )
N'ayant pas pratiqué, je vous laisse débattre, Axier et Xon2000, et je corrigerai l'article en fonction de ce que vous aurez conclu.
Axier a écrit le 16/04/2007 13:05 (ref msg # 8076 )
OK Patrice

To understand the reason why of the above.

I am trying to explain some concepts regarding to the porosity of the medium (Equilibrium between air and water). These data have been obtained from the excellent web site of Julio Guri ( http://www.fuchsiarama.com).

Here you can see the properties of different components:

http://i159.photobucket.com/albums/t158/axierx/tabla.jpg


Effective porosity
Is the volume of all the interconnected (open) pores of a substrate filling a given container. Total porosity would be this one plus the closed pores. Some authors give the name of total porosity to the effective porosity.

Air volume in the container
Is the volume of air found on a substrate in a given container after saturating it and leaving it to drain during several hours.

As you can see, perlite has one of the highest % of air Volume, because of this it is used for aerating and improve the drainage of the mediums.
XON2000 a écrit le 17/04/2007 00:43 (ref msg # 8088 )
Axier, Ce n’est pas ça,
Je dois préciser
J’ai eu le même débat en GardenWeb et suite à ce débat j'avais fait cet essai.
J’avait laissé une part des boutures avec la maximum de la perlite possible et l’autre avec la seule que n’avait pas tombé après de la bâtonner doucement.
Je mis tous les boutures dans le même compost commercial. Dans les pots avec la majeur quantité de perlite , elle agit comme à papier séchant et empêche le développement raciner hors cette zone et souvent la pourriture arrive.
J'avais obtenu les meilleurs résultats et un enracinement plus vite pour les boutures où je les avais enlevé le maximum de perlite possible sans les blesser.
Pour la photo que vous ave montré, le développement n’est pas excessive par rapport à la photo que j’avais mis, non plus pour la quantité de la perlite adhérée.
Mon avis est ne pas dépasser cet état et enlevé le maximum de perlite.
Dans cette phase il s’agit d’obtenir un petit niveau radiculaire et d’adapter la bouture aux conditions à bas humidité pour fortifier les feuilles.

Merci à toi Axier.
patrice a écrit le 17/04/2007 07:58 (ref msg # 8091 )
Je reformule donc de la façon suivante ?

Eliminez le maximum de perlite aggloméré aux racines. Leur présence excessive gênera le développement racinaire et risquera d'entraîner à terme la putréfaction des racines".
Axier a écrit le 17/04/2007 08:18 (ref msg # 8095 )
Ok Patrice, I don't want to be obstinate, it is a good balance between Xon and mine opinions

Xon, I agree with rapping the cutting to take off the perlite excess from the roots, but it is not transcendent to keep some perlite grains adhered to the roots, but not a big ball of perlite covering them.

Regardless of the perlite adhered to the roots, It is more important to be cautious with the water when the roots of the fig are tender (several weeks after transplanting). An adult fig is very resistant to dryness and waterlogging, but a young cutting is very vulnerable to root rotting due to an excessively moistened soil.

I have not had any problem with perlite in roots, maybe the difference between you and me is that, in this stage, I use coco fiber instead of peat or commercial soils. Coco fiber, like perlite, is looser and less prone to be waterlogged than peat or other peat based soils. I water my cuttings very cautiously in this stage.

Sometimes, a little personal habit makes the difference between the same method but carried out by different persons. For example, the plastic bag rooting method doesn't work for me, however, you and other people prefer it over other methods and have good results with it.
André a écrit le 05/06/2007 22:52 (ref msg # 9156 )
Est-ce que la Grise de St. Jean peut aussi se bouturer en herbacé en ce moment selon la méthode détaillée ici : http://articles.greffer.net/spip.php?art... ?

PS pour Patrice : Si cette méthode fonctionne avec toutes les variétés, cela pourrait peut-être être précisé dans l'article.
patrice a écrit le 06/06/2007 06:49 (ref msg # 9157 )
Oui la Grise de St Jean se bouture tres bien en herbacé. J'en ai fait l'an dernier.


greffer.net >> Figuier