Apiculture

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


lolo_n_lolo a écrit le 30/03/2007 07:43 (ref msg # 7650 )
Les abeilles étant rares chez moi, je me pose la question d'ajouter une ruche chez moi ...

Je ne connais pas du tout les contraintes que cela imposerait (entretien ...)

Quelqu'un a t'il déja essayé ?

Par contre chez moi les guepes sont nombreuses et voraces ...
patrice a écrit le 30/03/2007 08:04 (ref msg # 7652 )
Les premieres contraintes que je connais sont :
- une distance minimum de sécurité vis à vis du voisinage (*)
- une déclaration aux services vétérinaires de la préfecture

(*) Voici ce que dit le Code Rural sur l'emplacement des ruchers :

ART.206.- Les préfets déterminent, après avis des conseils généraux, la distance à observer entre les ruches d'abeilles et les propriétés voisines ou la voie publique, sauf en tous cas l'action en dommage s'il y a lieu.

ART.207.- Les maires prescrivent aux propriétaires de ruches toutes les mesures qui peuvent assurer la sécurité des personnes, des animaux, et aussi la préservation des récoltes et des fruits. A défaut de l'arrêté préfectoral prévu par l'article précédent, les maires déterminent à quelle distance des habitations, des routes, des voies publiques, les ruchers découverts doivent être établis. Toutefois, ne sont assujettis à aucune prescription de distance les ruches isolées des propriétés voisines ou des chemins publics par un mur, une palissade en planches jointes, une haie vive ou sèche, sans solution de continuité.
Ces clôtures doivent avoir une hauteur de 2 mètres au dessus du sol et s'étendre sur au moins 2 mètres de chaque côté de la ruche.


Sinon, tu peux contacter un apiculteur de ton secteur, et lui proposer d'installer sa ruche sur ta parcelle. Il s'occupera de tout. Genralement ils donnent un pourcentage de la récolte ou t'initient à l'apiculture en contrepartie.
lolo_n_lolo a écrit le 30/03/2007 08:09 (ref msg # 7653 )
"patrice" a écrit :
Les premieres contraintes que je connais sont :
- une distance minimum de sécurité vis à vis du voisinage (*)
- une déclaration aux services vétérinaires de la préfecture

(*) Voici ce que dit le Code Rural sur l'emplacement des ruchers :

ART.206.- Les préfets déterminent, après avis des conseils généraux, la distance à observer entre les ruches d'abeilles et les propriétés voisines ou la voie publique, sauf en tous cas l'action en dommage s'il y a lieu.

ART.207.- Les maires prescrivent aux propriétaires de ruches toutes les mesures qui peuvent assurer la sécurité des personnes, des animaux, et aussi la préservation des récoltes et des fruits. A défaut de l'arrêté préfectoral prévu par l'article précédent, les maires déterminent à quelle distance des habitations, des routes, des voies publiques, les ruchers découverts doivent être établis. Toutefois, ne sont assujettis à aucune prescription de distance les ruches isolées des propriétés voisines ou des chemins publics par un mur, une palissade en planches jointes, une haie vive ou sèche, sans solution de continuité.
Ces clôtures doivent avoir une hauteur de 2 mètres au dessus du sol et s'étendre sur au moins 2 mètres de chaque côté de la ruche.


Sinon, tu peux contacter un apiculteur de ton secteur, et lui proposer d'installer sa ruche sur ta parcelle. Il s'occupera de tout. Genralement ils donnent un pourcentage de la récolte ou t'initient à l'apiculture en contrepartie.


Ca c'est une bonne idée, vu qu'il y en a un dans la ville d'a coté !

Par contre dans l'article 207 ça laisse entendre que les abeilles font des dégats sur les fruits ?

En faite ce qu'il m'embete c'est qu'il y a pas mal d'enfant chez moi l'été ...
Si on place la ruche à une distance entre 50 et 100 m de la maison est ce suffisant pour ne pas etre piqué à tout va ??
patrice a écrit le 30/03/2007 08:17 (ref msg # 7656 )
Je ne pratique pas l'apiculture.
Voici ce que j'ai trouvé par exemple comme distance pour de département de la Vienne,

Les ruches peuplées ne devront pas être placées à moins de 10 mètres des limites des propriétés voisines et 20 mètres des voies publiques.

Cette distance est portée à 40 mètres dans le cas où la propriété voisine comporte une habitation.

Elle est de 100 mètres au moins lorsque les propriétés voisines comportent des établissements à caractère collectif (hôpitaux, casernes, écoles, aires de jeux, etc... ).


Donc ils suggèrent mini 40 mètres d'une habitation.
Axier a écrit le 30/03/2007 08:17 (ref msg # 7657 )
Jai eu des ruches pendant plusieurs années, je ne dois maintenant pas je ne dispose pas d'un emplacement adéquat. J'aime l'apiculture, et si elle pouvait il continuerait à avoir. Un ou deux ruches te donneront peu travail, mais toi il doit aimer et dois assumer qui tôt ou tard, quelqu'un te piquera.

Ils ne peuvent actuellement pas vivre sans un traitement préventif contre un parasite appelé "varroa", arrivé de l'Asie il y a 20 ans. Pour ce motif ils ne restent déjà pas pratiquement des ruches sauvages

http://fr.wikipedia.org/wiki/Varroa_dest...

Il n'est pas compliqué, mais est inéluctable. En d'autres termes, si tu laisses une ruche négligée il se mourra dans quelques mois.

Je t'encourage que le fasses, tu dois disposer d'un espace éloigné maisons et chemins transités. Mais est un hobby très joli. Il ne faut pas leur avoir de la peur, en les sachant traiter avec tranquillité tu n'auras pas de problèmes. Et tu auras un prix, les nombreux kilos de miel et tous tes arbres fruitiers parfaitement "pollinated"!
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 30/03/2007 08:21 par Axier
lolo_n_lolo a écrit le 30/03/2007 08:19 (ref msg # 7659 )
"patrice" a écrit :
Je ne pratique pas l'apiculture.
Voici ce que j'ai trouvé par exemple comme distance pour de département de la Vienne,

Les ruches peuplées ne devront pas être placées à moins de 10 mètres des limites des propriétés voisines et 20 mètres des voies publiques.

Cette distance est portée à 40 mètres dans le cas où la propriété voisine comporte une habitation.

Elle est de 100 mètres au moins lorsque les propriétés voisines comportent des établissements à caractère collectif (hôpitaux, casernes, écoles, aires de jeux, etc... ).


Donc ils suggèrent mini 40 mètres d'une habitation.


Ok donc c'est possible, je vais allez rencontrer l'apiculteur d'a coté pour en savoir un peu plus !
lolo_n_lolo a écrit le 30/03/2007 08:20 (ref msg # 7660 )
Merci pour les infos axier
autrevie a écrit le 30/03/2007 10:04 (ref msg # 7671 )
chez moi les essaim sont a 80 euro!
les prix ont bp augmenter car il y a eu bp de perte ces dernières années.
j'ai des doc sienctifiques prouvant que l'apiculture moderne est assez primitive:pratique pour l'humain et certe productive,mais laisse vraiment a désirer sur la qualitée de vie des abeilles.
si j'ai un essaim je le laisserais en paix ds un tronc de cedre évidé de 1.30 de haut et placé a 5metres de hauteur contre un mure sud est.
je traiterais contre le varoa aux huiles essenciel
si j'ai d'autre essaim je les ferais en ruche paille et j'etouferais lors de la récolte(pratique interdite,mais tres pratique)
a une époque preque toute les fermes avaient des rucher de ce type et pratiquais l'étouffage,simple,rapide,reine éterellement jeune,bp moins d'entretien
hélas ce fut interdit car juger barbare.
de nos jours les ruchers sont rare fragiles et extremement précieux.
patrice a écrit le 30/03/2007 10:09 (ref msg # 7674 )
"autrevie" a écrit :

je traiterais contre le varoa aux huiles essenciel

je ne savais pas qu'il y avait une alternative sans produit de synthese..
Quelle huile est utilisée? Quel dosage? Quel fréquence d'application? Quels résultats?
Michel_Alpes a écrit le 30/03/2007 17:14 (ref msg # 7679 )
Bonjour,
Pour Laurent: si tu peux mettre ta ou tes ruches à 100 mètres c'est mieux, même si on te dit qu'à moins çà suffit.
Basé sur l'expérience:au début que j'ai eu des ruches ,avec des reines "sélectionnées" et j'en avais intallé sous mon balcon :pas de problèmes, la cohabitation était même agréable.
Puis au fil des ans les reines meurent,sont remplacées par une descendance d'aventure (reproduction avec des bourdons inconnus )et les abeilles engendrées peuvent devenir agressives. Et çà peut etre catastrophique si il y a des animaux ou des enfants.
Aujourd'hui,mon épouse refuse d'aller passer la tondeuse à moins de 50 mètres du rucher (le bon prétexte ! ) car elle se fait "courser" à chaque fois.
Il faut savoir aussi que les attaques sont toujours dues à une erreur de manipulation ou une mauvaise attitude. Faire tres attention lors du prélèvement de la récolte ou lors de nourrissages extérieurs.
Mais l'apiculture est tres attrayante et comme dans toutes les disciplines, respecter un minimum de règles de base qu'un apiculteur local te donnera.
André a écrit le 30/03/2007 19:15 (ref msg # 7682 )
N'hésite pas à consulter le wiki dédié à l'apiculture ici :
http://www.apiwiki.eu/
lolo_n_lolo a écrit le 30/03/2007 19:27 (ref msg # 7685 )
Merci à tous
autrevie a écrit le 31/03/2007 09:09 (ref msg # 7693 )
je ne suis qu'un simple amateur,je ne connais pas les doses n'y la fréquence
je sais qu'il existe aussi un diffuseur d'acide formique tout aussi efficace

mais ce ne sont que des béquilles a notre manque d'info
pourquoi existe t'il encore de nombreux essaims sauvage en parfaite santé et de 30ans d'age dans les cheminées?
pas de traitement pourtant....
pourquoi ds certain cas les colonies ne se font pas attaquer?
tjs des colonies sauvages ou ds des ruches non conventionel(bp de place,espacement entre les "cadres naturelles" plus important que ds les ruches classique)

Maurice chaudère a inventer une double ruche ronde avec deux reines ce qui permet d'en sauver tjs une sur deux lorsque la présence de l'acarien est percu.puis la morte est remplacée immédiatement afin de maintenir cette ceinture de sécuritée anti maladie

les ruches que l'on étouffe chaque année n'ont pas le temps de subir de tres gros dégat.
(il en faut trois,une qui est ettoufée et qui as 3ans,une deusimeme qui récupère de sont "bouturage" et une troisième fraichement "bouturée")

l'hybridation de notre merveilleuse abeille noir avec de l'africaine font que les abeilles se débarassent toute seul de l'accarien,mais ces abeilles sont tres nerveuse et piquent bp.
André a écrit le 31/03/2007 09:27 (ref msg # 7696 )
"patrice" a écrit :
je ne savais pas qu'il y avait une alternative sans produit de synthese..

Il semble que le sucre glace soit aussi un bon traitement
http://www.apiwiki.eu/index.php?title=Le...
patrice a écrit le 31/03/2007 09:31 (ref msg # 7697 )
Et voici pour les huiles essentielles :
http://www.alp.admin.ch/themen/00502/005...

Apparement l'usage des huiles essentielle fait aussi des morts chez les abeilles à l'occasion du traitement...
CB a écrit le 03/04/2007 12:30 (ref msg # 7831 )
Bonjour,

Où peux-t-on apprendre l'apiculture ?

En attendant, je suis allé à la chasse aux abeilles

Quelques prises : http://fleury.vallee.free.fr/2007-04-03-...

CB
patrice a écrit le 03/04/2007 12:48 (ref msg # 7833 )
"CB" a écrit :
Où peux-t-on apprendre l'apiculture ?


Généralement auprès du petit apiculteur du coin...
autrevie a écrit le 03/04/2007 13:45 (ref msg # 7837 )
j'ai trouver une entreprise qui vend des reines a 5 euro

http://www.apimiel.fr/resultat_par_type....#
patrice a écrit le 07/04/2007 09:41 (ref msg # 7958 )
Je vois de plus en plus d'insectes, applatis dans les fleurs. Toujours vivants, mais très affaiblis.
D'autres au sol en train de se laisser mourir



druere a écrit le 07/04/2007 10:34 (ref msg # 7960 )
"se laisser mourir" dites-vous

pas sûr qu'ils soient consentants !! inquiètant tout cela - EINSTEIN AVAIT DIT...

Bonne journée tout de même


greffer.net >> Hors-sujet