densité pêcher nain prunus persica crimson

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Pêcher et nectarinier


Haroun.S a écrit le 17/01/2021 15:10 (ref msg # 68560 )
Bonjour
J'ai acquit un pécher nain, et je suis bien tenté pour le multiplier sur du pêché franc issus de semis spontanés, du au noyau que je jete sa et la..(bien sur uniquement pour une utilisation personnelle ) .

Le problème est la densité excessive de bourgeon !! pour du chip c'est presque impossible de récuperer 1 seul bourgeon, pour faire de l'anglaise les rameau sont tous de gros diametre et toujours très dense en bourgeons...
y a t'il une technique de greffe propre a ce type prunus?
Puis je utiliser du mirobolant? ou dois je privilégier un pêcher franc?
Une énigme pour moi: la pêche étant "relativement" fidèle par multiplication par semis quelqu'un aura-t-il tenté de faire pousser un noyau de nectarinier nain, cela fait un nain ou pas du tout? peut etre faut il semer un de ces noyau pour ensuite greffer le Crimson dessus...
Apriori ce sont des variétés nouvelles de nectarine.
Merci pour vos retour d'experience.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 17/01/2021 15:14 par Haroun.S
floyd a écrit le 23/01/2021 14:21 (ref msg # 68593 )
Sous toute réserve car je n'ai pas l'info… mais j'imagine que les pros ont aujourd'hui à leur disposition les hormones adéquates pour provoquer l'allongement des entre-nœuds. (puisque ça fait quelques décennies que l'on sait les raccourcir…)
Pour l'amateur qui ne dispose pas de ces molécules, cela ne résoudra pas la difficulté de prélever boutures, greffons ou bourgeons.
D. Noyau a écrit le 23/01/2021 19:13 (ref msg # 68596 )
Pour ce qui est des nectarines et des brugnons, Wikipédia donne de bonnes explications sur la raison génétique (un allèle récessif pour le caractère "sans duvet") qui fait qu'il est rare d’obtenir un brugnonier ou un nectarinier en semant un noyau de brugnon ou de nectarine.

Pour ce qui est de la fidélité du semis, je ne serais pas aussi catégorique… Je pense simplement que c’est un arbre qui fait rarement de mauvais fruits (mais pas forcément identiques au plant parent).

Concernant la question principale (la densité des bourgeons), je ne sais pas du tout… tu peux peut-être tenter de prélever un greffon dont la coupure "mord" sur un bourgeon que tu sacrifies.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 23/01/2021 19:16 par D. Noyau
Haroun.S a écrit le 23/01/2021 22:35 (ref msg # 68597 )
Pas facile cette histoire !! Pour la greffe pas de protocole ''simple'' , Je pense faire du chip en sacrifient le bourgeons avant et après celui sélectionner(idée de D.Noyau).
Si je prend le bout d'un rameau, il sera court pour pas avoir trop de bougeons puis j'ébourgeonne pour conserver uniquement 2 ou 3 bourgeons qui chacun sont déjà double ou triple!! De plus les rameaux sont loin d'être fin .... Ce type de pêcher nain est récent d'après ce que je lis sur le net, ce qui explique qu'il n'y ai pas de documentation sur la méthode (particulière surement) de greffer ce genre de greffon dense ,,,Je vais donc expérimenté.
Pour ce qui résulte des noyaux c'est aussi la surprise! Nain ou pas nain
floyd a écrit le 26/01/2021 13:24 (ref msg # 68612 )
Comme pour le germe de pomme de terre, on pourrait tenter de mettre au noir une pousse… qui devrait donc s'allonger et ainsi les bourgeons se trouveront plus éloignés les uns des autres. Ce sera plus simple que jouer avec les hormones !
jdsjds a écrit le 29/03/2021 00:16 (ref msg # 69031 )
"
Une énigme pour moi: la pêche étant "relativement" fidèle par multiplication par semis quelqu'un aura-t-il tenté de faire pousser un noyau de nectarinier nain, cela fait un nain ou pas du tout? peut etre faut il semer un de ces noyau pour ensuite greffer le Crimson dessus...
"
Le nectarinier nain est nain car greffé sur un pg nanifiant - en tout cas c'est ce que j'ai toujours lu.
Donc si tu sèmes ... il ne sera sans doute pas nain.
Après la pêche fidèle par semis ... Si ta pêche pousse dans un verger uni-variétal sans doute. Mais dans un lotissiment avec différentes variétés
pollinisatrices potentielles ... c'est moins sûr.
Le seul arbre que je trouve assez fidèle par semis est l'abricotier . Avec le pêcher, je trouve cela plus aléatoire.
A+, jdsjds.
floyd a écrit le 29/03/2021 06:39 (ref msg # 69032 )
En définitive la fleur du pêcher se fécondera elle même si d'autres grains de pollen ne sont pas disponibles. Absence d'insectes pollinisateurs, éloignement d'un sujet, décalage des époques de floraison, voire incompatibilité génétique, sont autant d'explications générales pour cette fidélité "relative". Comme il serait exceptionnel de pouvoir cultiver un pêcher dans un environnement dépourvu de pollen, les fécondations de fleurs sont donc "croisées" et la loterie génétique joue; le futur noyau sera donc génétiquement différent de la génétique de sa mère. Il est réputé né de "père inconnu"…

Pour satisfaire la demande de la clientèle, les pépiniéristes associent une variété à entre-nœuds serrés et un PG peu poussant. Ce tandem assure des végétaux n'exigeant que peu de tailles et dont le volume est compatible avec la culture en pot par un amateur.

Pour atteindre ces objectifs, est-il besoin de souligner que le greffage qui évite les écueils de la reproduction sexuée, est la solution logique, simple et efficace.
clow a écrit le 29/03/2021 15:32 (ref msg # 69035 )
Les pruniers, pêchers, abricotiers et cerisiers sont en général des fruitiers ayant une bonne chance de produire par semis des fruits de qualité tout à fait acceptable ( à moins de faire un semis de prunelle ).

Mais cela n'enlève rien au fait qu'il est fort peu probable que le plant issue de semis soit fidèle au pied mère .

Donc pour une fidélité assuré, le greffage reste la solution la plus logique .
Le myrobolan n'est pas le seul prunier à pouvoir servir de porte greffe les reine claudier aussi donc rien ne limite les possibilité de porte greffe surtout si on ajoute la possibilité d'intermédiaire .
Si le greffons est gros il suffit pour une greffe de rameaux d'attendre 1 ans de plus que le porte greffe soit au bon diamètre .
Pou des chip même histoire .

Ensuite pour information mon prunier nain goldust greffer sur divers porte greffe de forte vigueur m'a démontrer une chose surprenante :
Il reste nain même sur porte greffe vigoureux .
Pour comparaison pour certains cultivars de pommiers à très faible vigueur ont conseil le greffage sur franc ( à forte vigueur ) car même sur franc leur vigueurs n'est pas énorme .
J'imagine donc que c'est la même histoire .

Seule les variétés vigoureuse reçoive le conseille d'un greffage sur nanisant pour limité la vigueur et les dimensions final de l'arbre .


greffer.net >> Pêcher et nectarinier