Bouturage du poirier

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Poirier


Bruno a écrit le 14/09/2016 18:39 (ref msg # 53973 )
J'en ai fait 3 fois cette année, en avril, en juin et fin juillet. J'ai laissé des feuilles en haut de la bouture mais pas toujours la même quantité. Les premières boutures que j'ai faites étaient des boutures en vert qui étaient en pleine croissance et qui venaient du fait que le pyrus dont elles provenaient était le seul de tous ceux que j'avais semé à avoir grandi suffisamment pour pouvoir être greffé. Mais il avait fait des jeunes pousses en dessous du greffon. C'est elles qui ont donné les boutures en vert. En second j'ai fait 2 boutures dans le même pot : une en vert et l'autre boisée pour comparer, les 2 ont prises. Puis j'ai découpé de tous petites boutures sur la tige que j'avais laissée avec un petit talon. C'est là que j'ai comparé en faisant de même avec un poirier domestique. Mais si tu regarde le topic depuis le début j'ai mis toutes les photos pour montrer la bouture avant qu'elle soit plantée. On voit bien le nombre de feuilles laissées, ça a été variable. Les boutures ont été faites à l'étouffée, mais en leur laissant un peu de soleil. Elles n'ont pas été faites à l'ombre comme il est souvent recommandé. Même que fin juin elles ont eu un peu chaud mais ne sont pas mortes pour autant.
Ce que j’essaie de créer est un porte greffe de poirier facile à bouturer autre que le cognassier et qui grandisse vite. C’est pourquoi j’ai fait ce jour des boutures de pyrus spinosa sauvages pour vérifier s’il se bouturait aussi bien que le mien.
steinway a écrit le 14/09/2016 18:55 (ref msg # 53975 )
Oui merci Bruno , j ai remonté le topic mais je pensais que tu les avais peut être coupées apres.
Je crois que j essaierai.
Stellair a écrit le 29/10/2017 12:06 (ref msg # 60026 )
J'aurais en hiver du bois de calleryana que je voudrais bouturé. A votre avis, il vaut mieux faire les boutures à l’intérieur ou les laisser à l’extérieur? Ou préféré le faire en été?
nadine a écrit le 17/10/2020 19:10 (ref msg # 68113 )
Bonjour, en juillet j'ai récupéré une tige de poirier (3-4 bourgeons, hauteur de la tige environ 15 cm, qui a été cassée par inadvertance en ramassant des poires; je l'ai mise dans un verre d'eau et laissée pour voir s'il se passait quelque chose, (l'an dernier j'ai raté mes greffes de poiriers...); et la semaine dernière j'ai trouvé du côté opposé à la lumière, et qui trempe dans l'eau, une sorte de radicelle verte qui a poussé, je ne sais pas si c'est une tige ou une racine, et des points blancs en-dessous sur la tige, comme des débuts de racines qui commencent à vouloir se former : que me conseillez-vous, dois-je mette la tige dans un pot ou bien attendre encore, je ne sais pas ce qui est bon à ce stade, dans l'espoir d'obtenir un plant? L'arbre mère est un très vieux poirier taillé en façade et qui va jusque sur le toit, cet arbre est attaqué par du lierre, donc variété ancienne très bonne à sauver, etc.. Si quelqu'un sait, je vous remercie par avance de vos éclairages,


greffer.net >> Poirier