Sophora japonica pleureur sur Sophora japonica (Styphnolobium japonicum)

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Plantes ornementales


D. Noyau a écrit le 25/06/2018 17:21 (ref msg # 63442 )
Bonjour,
Mes parents avaient un beau sophora pleureur dans leur jardin. Ce sophora a eu une période de fort déclin (mort de la grande majorité des branches), au cours de laquelle des drageons du porte-greffe ont émergé, que nous avons laissé pousser. Au fil des ans, l’arbre principal s’est ensuite peu à peu remis, mais cette année, lors des fortes pluies de mai, nous avons un matin trouvé son tronc (dont seules quelques parties étaient encore irriguées) fortement incliné et avons fait appel à un professionnel pour l’abattre car il était devenu dangereux.

Les rejets sont actuellement assez vigoureux et grands, et je suis sûr qu’on pourrait leur greffer la variété pendula, mais je manque d’entraînement, de matériel et de connaissances (toutes mes greffes jusqu’à présent sont des échecs). Juste après l’abattage, j’ai mis quelques greffons potentiels au frigo dans un sac de congélation avec un tissu humide, mais je suppose qu’un mois de frigo ne leur a pas fait de bien. J’ai aussi tenté une greffe à l’arrache, sans matériel et sous la pluie, dont vous vous doutez déjà du résultat. Malheureusement, c’est la période où le forum était hors-ligne.

Quels conseils pourriez-vous me donner sur le type de greffe à pratiquer ? Sachant que les rejets sont déjà utiles (ils fournissent de l’ombre), je n’ai pas très envie d’en sacrifier un « pour voir »…


François du Perche a écrit le 25/06/2018 22:37 (ref msg # 63446 )
je pense que ça vaut le coup de tenter une greffe herbacée s'il reste des pousses du pendula. Protection antidéshydratation (parafilm) obligatoire et dispositif pour maintenir la greffe à l'ombre jusqu'à ce que ça démarre franchement.
D. Noyau a écrit le 29/06/2018 16:14 (ref msg # 63474 )
Bonjour François, et merci pour ton conseil. Je viens de commander du parafilm car je n’avais jusque là que du ruban étirable bon marché (qui n’est pas forcément mauvais d’après ce que j’ai cru comprendre, mais comme je suis vraiment débutant, il vaut mieux que je mette toutes les chances de mon côté). Les "greffons" qui me restent sont tous assez fortement lignifiés, ce qui n’est peut-être pas idéal (surtout pour une greffe herbacée : aucun d’entre eux n’a de bourgeon visible), mais ça ne sera sans doute pas très difficile de trouver des greffons car beaucoup de Romanais ont cet arbre (pleureur) dans leur jardin… Je devrai juste vaincre ma timidité pour aller leur demander si je peux prélever un greffon ou deux.
Par contre, étant donné les délais de livraison, je ne pourrai sans doute faire la greffe que dans 3 semaines à peu près, j’espère que ça pourra quand même fonctionner. Et si ça rate, le principal lésé ne sera pas l’arbre mais mon égo (car même sans pendula, les repousses sont superbes et commencent à fleurir, de même que "fleurissent" mes échecs de greffage) !
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 29/06/2018 16:14 par D. Noyau
D. Noyau a écrit le 05/07/2018 22:26 (ref msg # 63511 )
J’ai déjà reçu mon parafilm, beaucoup plus tôt que prévu, et j’ai immédiatement essayé de faire du chip budding sur le sophora, mais je me suis précipité et j’ai oublié de tailler le greffon comme il fallait, ce qui fait que les cambiums se touchent uniquement sur le côté mais le bas du greffon n’est pas "alimenté", donc mes essais sont voués à l’échec… La prochaine fois, je relirai la fiche "chip budding" avant d’essayer de le faire de mémoire…

Sur le plan positif, je pense que mon parafilm est relativement bien positionné…

Voilà une image (on ne sait jamais, ça pourrait servir à alimenter un genre d’album des choses à ne pas faire )

https://farm2.staticflickr.com/1821/43222690771_27853ae239_b.jpg
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 05/07/2018 22:43 par D. Noyau
patrice a écrit le 06/07/2018 06:41 (ref msg # 63512 )
Bonjour.

Parfois il suffit d'un contact partiel pour que cela prenne.
J'ai eu réalisé des chips mal ajustés ; après soudure partielle on remarque un chip qui a pris, mais en partie décollé du porte-greffe.
Les puristes mesures, parfois à l'aide d'un outil fabriqué à ces fins là, la largeur du cambium de chacune des parties à assembler, afin d'avoir un ajustement des plus parfaits.
Bernard78 a écrit le 09/07/2020 17:52 (ref msg # 67543 )
(déterrage)
Bonjour, et qu'est-ce que cela a donné ?
D. Noyau a écrit le 14/07/2020 22:00 (ref msg # 67567 )
Bonjour Bernard,

Ma tentative s’est soldée par un échec.

Je ne le regrette pas car ce sophora (non pleureur, donc) est aujourd’hui un très bel arbre : 6 ou 7 troncs enlacés (anciens drageons et rejets de la souche) qui font un petit effet "jungle", houppier large, ombre très appréciée, floraison qui alterne (plutôt décevante en 2020, mais abondante en 2019).

Malgré tout, je lirai avec intérêt la suite de vos greffes car ça ne me déplairait pas de greffer un des rejets en pendula, juste pour voir.

J’ai constaté que le bois du sophora reste vert très longtemps après la coupe, ce qui est probablement un atout pour le greffage. Si je retente l’expérience, j’essaierai la greffe en fente (je suis débutant et c’est, pour le moment, la greffe qui me réussit le mieux). Et si je retente le chip (car je change facilement d’avis), une chose est certaine : je mettrai beaucoup moins de parafilm. Un bourgeon peut traverser une épaisseur de parafilm bien étirée, parfois deux, mais là, j’en avais mis un paquet !
Message modifié 2 fois ; la dernière fois le 14/07/2020 22:06 par D. Noyau
Bernard78 a écrit le 01/08/2020 13:14 (ref msg # 67694 )
Bonjour,
Après une pause je reprends mes activités.
Déjà merci pour la réponse.... pas très encourageante.... à l'image de mes tentatives pour restaurer un sophora pendula d'un parc de la commune (pour expliquer que je ne suis pas maître de la "configuration" de l'arbre....!)

J'avais tenté ce printemps plusieurs greffes sous écorce qui n'ont rien donné.

Ce que j'avais noté dans l'ouvrage de Baltet sur l'Art de greffer à la rubrique "Sophora" me laisser prévoir des désillusions.... ce qui s'est avéré.... même si ce n'était pas de l’écussonnage !
Voici ce qu'il écrit :

Sophora (Styphnolobium).
......
Greffage. — En écusson (fig. 91 et 94) ; juillet-août. — En fente (fig. 72) ; avril. — En couronne (fig. 54). — En pied ou sur tige.
Observations. — Le Sophora végète assez tardivement pour qu’il ne soit pas nécessaire de couper à l’avance, sur l’étalon, les rameaux-greffons. Si cependant les effets de l’hiver sont à redouter, on détachera ces rameaux avant les gelées et on les hivernera dans du sable sec (fig. 32, p. 58), l’épiderme du Sophora étant assez délicat.
On opère par un beau temps, lorsque les bourgeons commencent à se gonfler.
En ce qui concerne l’écussonnage, il est à remarquer que le pétiole coiffe totalement le bourgeon-greffon à inoculer sur le sujet.
Les sujets destinés à l’écussonnage seront à tige jeune. La réussite en est tellement incertaine que dans certaines pépinières de l’Est, on écussonne les mêmes sujets à deux ou trois époques différentes, avec vingt jours d’intervalle, à partir de l’écussonnage à œil poussant.
....

Initialement je pensais faire une greffe en couronne mais le sort (ou le covid) en a décidé autrement et je me suis retrouvé après taille par les services de la ville en avril avec 3 branches bien développées ayant une écorce assez épaisse (et très vigoureuse car les entailles faites pour les greffes sous écorce sont déjà presque recouvertes !) d'environ 5mm (juste avant le bois dur)
Le fait que ce ne soit pas des tiges "jeunes" est peut être déjà une explication pour les échecs.
Par ailleurs j'ai noté que cette "écorce" était elle-même recouverte par une écorce plus fine de 1mm sans pouvoir identifier nettement une partie "cambium". C'est dire de la physiologie du sophora diffère quelque peu de nos pommier et poiriers !
Par ailleurs mes recherches sur internet n'ont abouti à rien et il semble que peu de monde ait été confronté à la problématique du greffage du sophora sans connaître véritablement l'arbre et sa physiologie..... Je suis donc dans l'expectative totale sur le type de greffe à réaliser !
J'ai noté ce matin une petite pousse sortant d'une excroissance/bosse pas trop mal placée en ce qui concerne la hauteur (.... j'essaie de restaurer cet arbre d'un parc de la commune, aussi voudrais-je faire partir cette greffe à la même hauteur que les 2 autres sophora pendula plantés à côté....) pour l'utiliser une fois qu'elle sera plus forte.
Bonne journée.

Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 03/08/2020 11:22 par Bernard78


greffer.net >> Plantes ornementales