greffer bignones sur tige catalpa

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Plantes ornementales


François du Perche a écrit le 23/09/2015 09:44 (ref msg # 49552 )
De plus, les feuilles du catalpa restent vertes bien plus longtemps que celles de la bignone, donc le catalpa peut se débarrasser en début d'automne d'éventuel poison contenu dans la sève de bignone et passer l'hiver avec 100% de sève de catalpa..
On se rassure comme on peut !
Foufouche a écrit le 23/09/2015 10:06 (ref msg # 49553 )
"François du Perche" a écrit :
d'éventuel poison contenu dans la sève de bignone

Mes oies mangent le feuillage des bignones...enfin ça n'empêche pas sa toxicité vis vis d'une autre espèce végétal.
François du Perche a écrit le 14/08/2016 09:06 (ref msg # 53675 )
Quelques nouvelles de ces greffes qui se développent bien, les photos sont celles d'une greffe de juin 2012 sur une branche ensoleillée. Une greffe centrale de 2011 s'est développée et a presqu'atteint le sommet de l'arbre, mais les fleurs sont très pâles car elles manquent de soleil. Les greffes sur des extrémités ensoleillées de branches ont besoin d'être tuteurées, sinon, elles pendent et peuvent casser.
En tout cas, ça prouve que cette greffe est pérenne et les fleurs sont légèrement + grosses et + précoces que sur le pied mère, mais c'est peut-être un autre facteur qui joue.



François du Perche a écrit le 27/09/2016 10:49 (ref msg # 54155 )
J'avais effectué en juillet avec des greffons semi herbacés 6 ou 7 greffes (fente décentrée sur le côté) sur les branches d'un jeune catalpa qui a déjà un beau tronc. Une seule a réussi.
Le catalpa est bien en sève, l'écorce se décolle facilement, les bignones sont encore en pleine floraison, essai de greffe en couronne (améliorée Verrier) avec des greffons prélevés sur une branche en fleurs (branche issue du catalpa adulte greffé, branche à l'ombre, ce qui explique ses couleurs bizarres). Pour voir si des greffes dormantes sont possibles. Le but final est d'avoir une bignone tige sur un tronc de catalpa, le greffage sur un vieux catalpa n'est qu'une curiosité de la nature. Une branche tire-séve conservée.





François du Perche a écrit le 24/10/2016 12:12 (ref msg # 54570 )
Un mois après ces greffes dormantes, tous les pétioles sont tombés et les bourgeons n'ont pas démarré, donc rdv l'an prochain en juin. Vu l'épaisseur de l'écorce, je crois qu'il n'y a pas de risque d'étranglement à conserver le rafia, par sécurité (oiseaux, etc) jusqu'à ce ça démarre.
En relisant le début de ce post, le texte ancien disait :
nous avons vu que les Catalpa sur lesquels cet arbrisseau sarmenteux avait été greffé avaient péri, ainsi que cela arrive pour une infinité d'espèces, telles que Padus sur Cerasus avium ; Cerasus lusitanica, Lauro-Cerasus sur l'espèce précédente; Juglans fraxinifolia sur J. regia, etc. Lorsque nous avons greffé à haute tige des Tecoma sur des Catalpa, les greffes n'ont duré qu'une année, pendant laquelle les tiges greffées ont abondamment fleuri et presque toujours fructifié;

Cela semble bien dire que cette greffe n'est pas pérenne lorsque toutes les feuilles de catalpa sont enlevées, donc j'essaierai l'an prochain, si ces greffes démarrent de conserver une branche avec des feuilles du PG.

François du Perche a écrit le 08/05/2020 07:35 (ref msg # 67145 )
Depuis 2011, une branche du catalpa se développait en bignone et fleurissait régulièrement. Une autre greffe sur le même arbre vivotait à l'ombre et fleurissait quand même avec des fleurs très pâles.
Cet hiver, la greffe principale qui était au bout d'une branche de 2m de long n'est pas repartie, elle était toute sèche. L'autre, beaucoup + près du tronc est bien repartie et j'ai coupé la longue branche de la 1e pour donner de la lumière à la 2e.
Donc cette greffe particulière est bien pérenne et j'espère que la 2e greffe durera encore longtemps. Etant près du tronc, son alimentation en sève est mieux assurée.





greffer.net >> Plantes ornementales