le prunellier, PG passe-partout?

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Prunier


floyd a écrit le 18/08/2019 11:09 (ref msg # 65474 )
Je reconnais volontiers, François, que le contenu de mes (trop) nombreux messages sont sans doute motivés par le souvenir de longues séances de luttes contre des prunelliers bien implantés et effectivement bien armés.
De même, je reconnais abuser d'arguments dits d'autorité. Je ne sais effectivement pas comment ni pourquoi cette espèce à été écartée des listes arboricoles.
Mais… je ne critique pas ceux qui sont motivés pour procéder à des tests et à en partager les résultats.
Mieux je les félicite!
patrice a écrit le 27/08/2019 17:14 (ref msg # 65496 )
Bonjour.

"François du Perche" a écrit :

Le prunellier peut se développer dans des sols très médiocres et très humides, là où les autres pg dépérissent, c'est un atout majeur, combiné avec une très large compatibilité.


A comparer ce qui est comparable, il faut aussi tenir compte du mode de multiplication. Le prunellier est la plupart du temps greffé sur place, sur des semis spontanés, alors que pour les autres PG, ce sont souvent des plants de pépinière, transplantés. Pour ma part, je n'ai pas poussé l'observation suffisamment sérieusement pour aller conclure que le semis de prunier (par exemple reine claude) fait un PG de meilleure résistance et productivité qu'un semis de prunellier en même place. Cela, nous en discutons régulièrement, relève de très nombreux essais, dans des mêmes conditions de cultures et lieux... et ne peut se limiter à de premières observations.
François du Perche a écrit le 28/08/2019 09:50 (ref msg # 65507 )
je n'ai pas fait d'essais à grande échelle mais j'ai constaté que le prunellier poussait correctement dans des terrains très humides, alors que les plants greffés de prunier achetés dans le commerce (reine claude & mirabelle), plantés au même endroit crevaient au bout de quelques années de maladies cryptogamiques dues à l'excès d'humidité.
J'ai un prunellier qui a été transplanté (voir message & photo du 3/8/2015), greffé avec mirabelle de Nancy & reine claude dorée qui a l'air de bien se développer dans ce terrain humide depuis l'an dernier.
J'ai un autre mirabellier greffé sur un prunellier spontané non transplanté (au bord d'une mare), il se développe à toute allure.
C'est vrai qu'il serait intéressant d'avoir une étude scientifique complète sur ce sujet.
patrice a écrit le 28/08/2019 10:01 (ref msg # 65508 )
"François du Perche" a écrit :

je n'ai pas fait d'essais à grande échelle mais j'ai constaté que le prunellier poussait correctement dans des terrains très humides, alors que les plants greffés de prunier achetés dans le commerce

Il faudrait semer prunellier et pruniers (reine claude...) dans le même endroit pour comparer... Tout en semis in situ. Afin de déterminer si c'est la sous-espèce ou bien le système racinaire qui est à l'origine du problème.
legot a écrit le 06/04/2020 20:20 (ref msg # 66809 )
bonjour
j'ai greffé en collet en 2019 un prunier marcelle chasset sur un prunelier d'environ 1 cm de tronc
il fait a ce jour environ 2 cm de diamètre
j'ai aussi testé le prunelier comme PG car les pruniers du commerce ne vivent pas sur une partie de mon terrain
il y'a visiblement des nappes souterraines et aussi pour son effet nanifiant
la reprise est confirmée cette année pour le marcelle chasset
du coup j'ai retenté cette année deux greffes en collet sur le meme prunelier : un pecher sauvage de peches sanguines et un abricotier peche de nancy
le pecher est bien parti alors que l'abricotier n'a pas evolué meme si les greffons sont encore viables
je posterais les photos bientôt

prunier marcelle chasset







Message modifié 3 fois ; la dernière fois le 07/04/2020 06:19 par legot
clow a écrit le 07/04/2020 00:15 (ref msg # 66810 )
Oui c'est vrai que le prunellier confère un état nanifiant mais par expérience le greffage d'un intermédiaire nain peu également le faire.
Bref pour la nanification j'ai opté pour cette solution et je me demande ce qu'un greffon de prunellier pourrait bien produire comme intermédiaire .

Sinon dans les pruniers du commerce ceux qui sont greffé sur le myrobolan tiennent parfaitement le coup dans un terrain comme le tien .
Message modifié 2 fois ; la dernière fois le 07/04/2020 00:16 par clow
François du Perche a écrit le 07/04/2020 10:27 (ref msg # 66813 )
utiliser le prunellier comme intermédiaire risque de ne pas donner grand chose, car son tronc est souvent moche et rarement bien droit. C'est surtout son système racinaire qui s'accommode de sols très humides ou médiocres qui est intéressant.
clow a écrit le 07/04/2020 12:46 (ref msg # 66814 )
Tu a raison seulement pour 1 type de prunellier ( buissonnant ) mais un autre donne un tronc bien droit avec une grande vigueur tout en gardant les qualités de compatibilité aux divers sol du buissonnant .

Sinon si c'est juste pour sa tolérance aux divers sol alors le myrobolan est tout aussi intéressant .
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 07/04/2020 12:47 par clow
Lepanneur a écrit le 21/04/2020 15:28 (ref msg # 66978 )
Le 16 mars 2019, j'ai greffé 2 prunus cerasifera atropurpurea sur prunellier en anglaise complexe avec une seule réussite.
photos:
01/02/20: https://photos.app.goo.gl/EC1tjQ3q1MdfE6...
14/04/20: https://photos.app.goo.gl/NmVdVGwQRD5FD9... https://photos.app.goo.gl/MK1SeAMjLmyiJk...

Cette année, la greffe porte 1 prune:
18/04/20: https://photos.app.goo.gl/9XbcHBQiTiGTWN...

Depuis ces deux années, je constate que le prunellier est comme l'aubépine; on doit sans arrêt enlever les rejets épineux du tronc.
Il faudrait donc le greffer raz de terre ou alors priver le tronc de la lumière avec du carton/plastique enroulé et serré.
belinsecte a écrit le 14/03/2021 12:31 (ref msg # 68960 )
Le sujet datant de plus de 7 ans, il serait intéressant que leurs contributeurs fassent part du suivi de leurs greffes de plus de 5 ans?
. afin de connaitre les (in)compatibilités à long terme, bien que le terme "prunellier" comprend des variantes...

Toutes mes greffes sur bosquet naturel de prunelliers se portent bien, mais seulement depuis 4 ans. abricots, peche sanguine st l, prunes et hybrides. des couronnes coupées à 60° avec un seul greffon au sommet de la coupe sur troncs de 3cm environ, incision type pendule. je n'ai aucun rejet sur tronc sous les greffes. cette année 2ème floraison.

certaines peches, abricots et hybrides n'ont pas pris, dépend des variétés. pour les noms des ratés faudrait que je retrouve d'anciennes notes...
A l'inverse, certaines pêches, abricots et hybrides se dévelopent + que les prunes (j'avais essayé seulement mirabelle nancy, demoiselle, oneida, ste catherine, RC dorée). Une prune n'y a jamais pris (je connais pas le nom, une précoce d'Erwan).

J'ai remarque Clow utilise peche de vigne en intermédiaire entre prunellier et abricot. mais aussi tu conseilles reine-claude (RC), ou adara, pour greffer peche ou abricot. RC et adara sont ils moins vigoureux que ta peche de vigne (sur prunellier)? chez moi RC dorée végète sur prunellier, mais je n'ai qu'un seul exemple, peut-être un prunellier faiblard...


la suite n'est pas tout à fait hors sujet car concerne les intermédiaires, également compatibles avec prunellier:

En comparaison, le myrobolan accepte amandier et pechamandier (GF677), mais pas bien pêcher qui végète dessus selon Clow, et pas tous les abricots. j'ai retrouvé le sujet où j'avais noté les meilleurs pruniers pour pêcher, dans la rubrique pêcher. pechamandier aurait une bonne affinité avec mirobolan selon le grossiste.

Toujours selon le même grossiste, abricot a meilleure affinité avec myrobolan qu'avec pechamandier; mais dans l'article je vois que certains abricots sont incompatibles myrobolan (canino, rouge du roussillon…). l'article pourtant ne précise pas d'incompatibilités abricots avec GF677, ni d'incompatibilités avec pêcher. serait-il l'intermédiaire idéal entre pechamandier (GF677) et abricot?
réponse: non, les abricotiers vivent + longtemps sur abricotier ou reine claude (de bavay?). mais le plus souvent l'abricot est greffé sur pêcher 'monclar' (incompatible abricots rouges), ou 'rubira' (ok abricots rouges vigoureux). pire, l'amandier ne serait compatible qu'avec l'abricot luizet.
Quels retours et recul pour adara? ou des hybrides interspécifiques de pêcher ou d'abricot?

une des sources: https://agronomie.info/fr/varietes-et-po...
Message modifié 12 fois ; la dernière fois le 16/03/2021 09:32 par belinsecte
clow a écrit le 15/03/2021 13:33 (ref msg # 68967 )
Tout dépend de la vigueur que je constate après greffe direct etc .
J'ai greffer en effet abricot polonais et bergeron sur prunellier ( attention pas le type standard ) et j'ai remarquer que la vigueur n'était pas au rdv .
Donc comme les deux abricotiers étaient des abricotiers acheté greffer sur pêcher, j'ai repris la combinaison et j'ai décidé d'utiliser du pêcher en intermédiaire .

Je ne pratique pas les greffes d'abricotiers sur prunellier standard car il nanifie trop pour moi surtout que les abricotiers ont des difficultés chez moi .
Du coup je privilégie la vigueur du porte greffe pour les abricotiers.

N'étant pas un fou d'abricotiers pour les raisons que je donne ( environnement très humide ), je suis obliger de les installer dans des lieux abriter ou sous serre froide pour palier au problème .

Je teste en ce moment si le biricoccolo en intermédiaire peux apporter une certaines résistance aux maladies etc avec peu d'espoir mais qui sait .

Le reine-claudier est un bon porte greffe par rapport à diverse nature de sol et de drageonne pas de la même manière que le myrobolan. Mais après c'est pareil faut tester et palier les problèmes d'affinité avec des intermédiaires compatible.
Si tu a assez de greffons le mieux c'est de tester avec plusieurs combinaison et conserver ensuite celui qui est le meilleur. Les doublons moins intéressant ou aussi intéressant mais en surnombre pouvant servir à greffer autre chose ensuite .
belinsecte a écrit le 15/03/2021 17:47 (ref msg # 68969 )
Reine claude: j'ignore laquelle j'ai.
quelle (prune ou intermédiaire) choisir comme intermédiaire ayant une super affinité avec prunellier, ou myrobolan?
st julien pas très bon avec pêcher ni avec abricot.
Message modifié 3 fois ; la dernière fois le 15/03/2021 18:01 par belinsecte
belinsecte a écrit le 16/03/2021 08:51 (ref msg # 68974 )
Adara probablement...
Reine claude d'althan et d'oullins sont incompatibles avec 'myrobolan B' (et marianna).
je vais les mettre en concurrence avec GF677 et prunabricot sur un même prunellier et mirobolan, pour voir.

Reine claude serait il porteur sain donc source d'ECA? je ne vois pas ça mais ai peut-être pas assez cherché;
je vois seulement "ne meurt pas de l'ECA = enroulement chlorotique de l'abricotier - reste donc contaminant".
https://www.sud-et-bio.com/sites/default...
vaut-il mieux un PG qui meure, ou gérer soi-même la maladie éventuelle des abricotiers? Sur un autre PG si l'abricotier meurt rapidement, ne transmet il pas quand même sa maladie avant de mourir?

selon les sources,
le moins de vigueur: abricot sur pêcher,
la + grande vigueur (et durée de vie et fruits + gros) de l'abricotier est obtenue sur reine claude. donc aussi, mise à fruit moins rapide, et c'est ce dernier point qui est argumenté en faveur d'autres PG.
le franc d'abricot est quant à lui plus lent à pousser au début mais également vigoureux et durable ensuite, mais sensible à verticillose et pourridié. c'est le + résistant au sec, calcaire, sel.

Message modifié 6 fois ; la dernière fois le 16/03/2021 09:40 par belinsecte


greffer.net >> Prunier