Greffe Lagrange

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Greffage


patrice a écrit le 19/03/2020 14:15 (ref msg # 66713 )
Bonjour.

Je peine à trouver des informations sur la "greffe Lagrange", citée dans
" Contribution historique à l'étude de la greffe du noyer en Dauphiné" par J. Ginet, Revue de Géographie Alpine, page 192
https://www.persee.fr/doc/rga_0035-1121_...

Si vous avez plus d'informations, merci.
floyd a écrit le 19/03/2020 17:30 (ref msg # 66714 )
Je trouve ce texte sur:
https://archive.org/stream/coursdarboric...
Il s'agirait du cours d'arboriculture d'Etienne GRIFFON, PROFESSEUR EN CHEF A L'ÉCOLE D'ARBORICULTURE DE TOURNAI, MEMBRE DE LA COMMISSION ROYALE D'HORTICULTURE ET D'AGRICULTURE DE TOURNAI ,
CONFÉRENCIER DE LA SOCIÉTÉ ROYALE LINNÉENNE DE BRUXELLES,
DES SOCIÉTÉS AGRICOLES ET HORTICOLES D'iXELLES, D'UCCLE, DU CERCLE ROYAL d'arboriculture de LIÈGE, etc.,

ANCIEN ÉLÈVE DE L'ÉCOLE IMPÉRIALE DE LA SAULSAŒ , D'ALEXIS LEPÈRE DE MONTREUIL, ET DE VERRIER ,

DÉCORÉ DU MÉRITE AGRICOLE DE PREMIÈRE CLASSE DE BELGIQUE.

Ouvrage orné de 100 gravures. — Prix : fr. 3-50
SECONDE ÉDITION
A TOURNAI, Chez l'Auteur, Ecole d'Arboriculture, Boulevard Léopold

1888

"Greffe Lagrange

Cette greffe a été inventée par M. Lagrange, horticulteur à Oulins près Lyon ; elle convient très bien pour les gros arbres, car le sujet n'étant pas fendu par le milieu , le recouvrement se fait beaucoup plus vite.

On coupe le sujet horizontalement avec la scie, puis on rafraîchit la coupe; les greffons se préparent exactement comme ceux de la greffe en fente ordinaire.

Au lieu de fendre le sujet par le milieu , on le fend de côté ; on peut mettre quatre et même six greffons à une forte branche. Ces derniers se placent comme dans la greffe en fente. Il faut aussi mastiquer.

Nous l'avons pratiquée sur des arbres à haute tige, il y a environ dix-neuf ans; en dix ou douze ans , les branches étaient bien recouvertes et nous ont donné d'excellents résultats. Il importe de mettre des armures pendant les premières années."


Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 19/03/2020 17:35 par floyd
patrice a écrit le 19/03/2020 19:39 (ref msg # 66715 )
Merci.
Il me semble que vous avions déjà évoqué cette méthode de greffage, mais peut être pas ce nom.
patrice a écrit le 19/03/2020 19:51 (ref msg # 66716 )
"patrice" a écrit :

Il me semble que vous avions déjà évoqué cette méthode de greffage, mais peut être pas ce nom.


J'ai retrouvé le message auquel je faisais allusion : https://www.greffer.net/discussion/viewt...
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 19/03/2020 19:51 par patrice
François du Perche a écrit le 19/03/2020 19:53 (ref msg # 66717 )
Voyez-vous une différence avec la greffe en fente décentrée ?
patrice a écrit le 19/03/2020 20:23 (ref msg # 66718 )
Mis à part multiples fentes car gros diamètre ce qui serait difficile à réaliser sur petit diamètre ; il n'y a pas de différence majeure, tout du moins en me référant à mon petit croquis du lien ci-dessus.
nouvel azertien a écrit le 20/03/2020 20:45 (ref msg # 66722 )
https://books.google.fr/books?id=j75BAAA...
Taille du greffon en forme de pyramide ?
(dans ce livre sur les mûriers).
voir également
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9...

Message modifié 2 fois ; la dernière fois le 20/03/2020 21:09 par nouvel azertien
patrice a écrit le 21/03/2020 18:58 (ref msg # 66728 )
Cela indique un mode opératoire bien différent.
A nos croquis pour voir comment nous comprenons ces explications, cela n'est effectivement pas évident à saisir.
patrice a écrit le 25/03/2020 12:07 (ref msg # 66750 )
Concernant l'explication de CN Seringe, j'y vois la description d'une greffe en incrustation ordinaire.
Quant à celle de CF Willermoz, j'aurais du mal à faire un croquis ou reproduire ce qu'il décrit.


greffer.net >> Greffage