choix d'une variété d'un cognassier

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Cognassier


cmag a écrit le 02/12/2019 17:49 (ref msg # 66012 )
Bonjour à tous,
Je récolte des coings sur un cognassier vieux d'au mois 80 ans, et ils sont très, très, parfumés.
Désormais son environnement n'est plus très adapté; je souhaite donc en planter un autre ailleurs.
Plusieurs membres de ma famille on tenté d'en planter d'autres ces dernières années, mais aucun n'a donné des fruits aussi parfumés, aussi je me demande qu'elle variété choisir. Je cherche dans les anciennes variétés, mais comment être sûr d'avoir de bons coings (pour faire de la gelée de coings). je ne connais pas le nom de ceux qui ont été planté par ma famille, mais je vois que les plus rependus sont la variété "champion" donc j'imagine que c'est ce qu'ils on dut choisir; ils ne sentent rien !
Merci de votre attention, et de vos éventuelles informations ou expérience, à ce sujet.
François du Perche a écrit le 02/12/2019 18:21 (ref msg # 66013 )
c'est là justement où ce site peut vous être utile. Il suffit d'acheter un cognassier bon marché et de le surgreffer avec la variété très parfumée que vous avez.
Les greffons sont à prélever cet hiver et le cognassier lambda peut être acheté & planté maintenant. On peut aussi attendre 2021 pour faire la greffe et laisser ainsi le jeune plant bien s'enraciner.
patrice a écrit le 03/12/2019 19:20 (ref msg # 66017 )
Dans le cas où vous souhaitiez multiplier le vieux cognassier :
S'il n'est pas greffé, peut être qu'à son pied vous pourrez prélever un éclat de drageon s'il y en a, c'est la même variété.
S'il est greffé, vous pouvez toujours y prélever, s'il y en a des pousses de drageons sinon sur un autre cognassier, de jeunes plants en vue de les greffer (en faire du porte-greffe).
La solution de françois est aussi bien sûr envisageable, la mienne est plus économique.
clow a écrit le 03/12/2019 21:38 (ref msg # 66018 )
Les cognassiers sont pour la plupart capable d'être bouturer ou marcotter donc si on est pas certains de réussir le greffage un petit mélange des diverses méthode peut assurer la conservation de cette variété.

Bouture
Marcotte
Greffe
Et prélèvement de rejets

Avec tout cela vous devriez bien réussir à obtenir un nouveau sujet.
ké20 a écrit le 30/01/2020 14:02 (ref msg # 66474 )
Vous n'avez pas Lu la totalité des sujets sur les cognassiers.
Comme je l'ai déjà dit, la variété Champion est de loin la pire variété "commerciale"...
Les plus intéressantes sont celles des pays de l'Est et nord Est de la Méditerranée.
Ou si vous êtes dans le Sud Est, celles du Portugal sont aussi très intéressantes
bayart a écrit le 10/02/2020 09:49 (ref msg # 66521 )
Bonjour Ké20,

Je suis comme toi en train de constituer une petite collection de cognassiers (j'avais un peu d'avance mais un incendie de broussailles en 2014 a remis mes compteurs à zéro sur mes greffes initialement sur aubépine). Et je fais aussi le constat que d'un point de vue aromatique, rien ne vaut les coings "communs" des arbres anciens qui n'avaient localement pas d'autres dénomination que " le coing". Et ce sont ceux là que j'utilise là où il faut du parfum (eau de coing, gelée de coing, pâte de coing.. ou tout simplement pour embaumer la cuisine à l'automne).
Ceci dit, les variétés sélectionnées que je découvre peu à peu au gré des fructifications de mes greffes peuvent trouver d'autres usages, que je n'avais pas expérimenté avec les cognassiers communs trop petits et pas assez productifs, comme la compote ou le jus 100% coing avec le Vranja ou le Meech Prolific.
Comme tous les fruits, il faut apprendre à connaître les qualités de chaque variété pour en faire le meilleur usage, pas facile avec le coing car il n'y a pas eu de région à coings avec une tradition multi variétés et chaque région d'Europe avait son propre coing "local" et point barre. Il nous faut défricher.

Toutefois, en parallèle des greffages de variétés sélectionnées, je greffe aussi les "meilleurs" cognassiers "communs" anciens de mon environnement avant qu'ils ne disparaissent (les nuances sont minimes entre eux, apparemment plutôt au niveau de la résistance aux maladies: moniliose et une autre maladie dont je ne connais pas le nom qui déforme les fruits... et peut-être que l'exposition et le sol jouent en fait davantage que les différences au sein de cette variété population de cognassiers communs).
Je rêve d'avoir assez de production pour faire de la gnôle de coings qui doit être sublime !!!
François du Perche a écrit le 10/02/2020 14:46 (ref msg # 66523 )
https://www.google.com/url?sa=t&rct=...
L'eau de vie de coing doit être effectivement très parfumée si elle a le goût, comme la publicité l'indique, de la gelée de coing d'antan, avant que les nouvelles variétés, type Champion envahissent le marché.
J'ai fait la bêtise de planter un Champion, comme il est encore jeune, fort de tous les témoignages de ce site, je vais le surgreffer pour changer sa variété.
ké20 a écrit le 15/02/2020 14:16 (ref msg # 66539 )
Merci pour ton partage Bayart.

J'ai aussi 3 variétés de coings communs, deux récupérées dans mon département, une récupérée dans un département voisin.
Pour l'instant, à part Vranja qui me donne des fruits et entière satisfaction, rien d'autre n'a fructifié. J'espère avoir mes fruits premiers fruits cette année sur mes variétés achetées en Pologne.

Comme toi, le coing prend une belle place au verger, mais aussi en cuisine .
En lisant ton message, je partage un peu ton avis sur les coings communs. Ils sont tous différents.
Certains sont terriblement atteints par la tavelure et monilia, d'autres en revanche, bien meilleurs arrivent à se faire piquer par le carpocarpse.

Ça me fait penser en te lisant et au vu de ma dernière phrase, que j'avais ramassé un coing excellent dans une haie d'un village de Dordogne que je devrais me procurer car ils étaient tous similaires et d'un calibre intéressant.
J'ai aussi un franc de Pépin de vranja que je compte laisser pousser et fructifier.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 15/02/2020 14:18 par ké20
bayart a écrit le 18/02/2020 19:24 (ref msg # 66560 )
Comme mon environnement naturel ne recèle pas de cognassiers francs pour faire des PG, j'ai aussi fait du semis de Vranja pour obtenir des PG costauds. Le résultat de ce semis de hasard est globalement très décevant sur un échantillon de 10 car je n'ai obtenu que des tordus, des chétifs, des qui rejettent en veux-tu en voilà... rien de bien greffable au terme de 3 ans.
Résultat, j'en suis toujours à greffer sur aubépine et surtout sur sorbier des oiseleurs qui sur le court terme (5 ans de recul) donne de meilleurs résultats d'affinité de greffe et de développement, sans incidence négative constatée sur la saveur des fruits, mais avec un bourrelet inesthétique du point de greffe.
ARHUS76 a écrit le 14/03/2020 09:11 (ref msg # 66679 )
J'ai peut-être un coing qui fructifie 2 fois dans l'année. Il aurait 2 floraison. Et un coing rouge.
patrice a écrit le 14/03/2020 17:21 (ref msg # 66681 )
Bonjour.

Je ne crois pas avoir entendu parler de cognassier bifère. A confirmer dans la durée, car des floraisons d'automne de rosacées arrivent (j'en ai eu sur poirier) avec des aléas climatiques, mais n'allant pas jusqu'à la formation d'un deuxième fruit.
ARHUS76 a écrit le 15/03/2020 19:36 (ref msg # 66695 )
Salut Patrice,
J'en avais jamais entendu parler avant l'an... comme ce coing rouge.
Je ne peux pas mettre de photos car elle ne m'appartiennent pas.
Variété turc local,qui fleuri 2 fois à 2 mois d'interval. Première floraison qui est mornal, avec une récolte à époque normal.
Seconde floraison ensuite...les seconds fruits sont plus petits et sont récolté 1,5 mois après les premiers.


greffer.net >> Cognassier